Aller au contenu principal

Peur ou confiance ?

CEVIFOP avril 2020
CEVIFOP avril 2020

Faut-il encore faire peur aux Français ?

Marc VEYRON, Président de MyValue a publié ce post sur Linkedin

Les derniers résultats de l’étude du CEVIFOP sur l’état d’esprit des Français et le niveau de confiance, sont édifiants. Nous savions déjà que le niveau de défiance était très élevé, mais nous atteignons des sommets !

Dans ce contexte de crise sanitaire et maintenant de crise économique, doit-on encore développer un discours guerrier et anxiogène ?

Pour ma part je suis persuadé que cela est profondément improductif et conduit à des comportements de repli. Nous devons au contraire faire preuve de responsabilité (se protéger et protéger les autres) et faire preuve d’audace. La peur du danger n’est pas une bonne énergie, elle conduit à des comportements de fuite ou au contraire cela paralyse. La peur des parents de conduire leurs enfants à l’école est à ce sujet significative.

Pour les entreprises la sortie du déconfinement nécessite de créer un climat de confiance. La communication ne doit pas ignorer les risques, mais se concentrer sur ce qui permet de les limiter.

Pour certains la sécurité est apportée par des règles simples appliquées par tous. Pour d’autres ce sentiment de sécurité est apportée par les marques d’attention, par l’écoute.

Plus que jamais la communication doit prendre en compte les deux dimensions : les liens et la loi. Les liens comportent les attentions et la reconnaissance (chaleur). La loi regroupe des procédures claires, une bonne gouvernance, une organisation fluide, une autorité qui s’incarne dans l’exemplarité plus que dans un statut.

Qu’en pensez-vous ?

1 réponse »

  1. 2015 – Forum Européen de Bioéthique
    23’40min, Bill Gates :
    « En 2035 il n’y aura plus d’infirmières, elles auront été remplacées par des automates intelligent »

    Laurent Alexandre,
    Transhumaniste, chirurgien-urologue, président de la société DnaVision spécialisée dans le séquençage d’ADN, co-fondateur de sites Medcost et Doctissimo.


    2016 – Transhumanisme
    4 axes
    – Science cognitives (Intel. Artificielle)
    – Puces intégrées RFID
    – Génome dans l’embryon.
    – Bio-chirurgie (Modification ADN)


    1994 – Albert Jacquard
    “On est en train de sélectionner les gens les plus dangereux”

    Spécialiste de génétique des populations,
    il a été directeur de recherches à l’Institut national d’études démographiques et membre du Comité consultatif national d’éthique.

    https://www.les-crises.fr/albert-jacquard-on-est-en-train-de-selectionner-les-gens-les-plus-dangereux/

    1937 – Aux racines du transhumanisme.
    Alexandre Moatti, l’historien des sciences revient aux origines de ce mouvement.
    « Le transhumanisme, qui veut influencer le destin de l’humanité en améliorant l’espèce humaine par tous les moyens technologiques possibles, génétiques, informatiques, nanotechnologiques, robotiques… 

    « 1937, Jean Coutrot, polytechnicien et ingénieur, espérait l’avènement d’un « homme supérieur » grâce à l’apport de la science, l’évolution darwinienne étant arrivée au bout de ses possibilités. »

    https://www.lemonde.fr/sciences/article/2020/05/20/alexandre-moatti-retourne-aux-sources-meconnues-du-transhumanisme_6040202_1650684.html

    C’est ça le fameux “shadow banking”
    BlackRock + Vanguard + State Street
    ils cumulent environ 15 000 milliards de dollars de capitalisation, soit l’équivalent du produit intérieur brut (PIB) de la Chine,
    et contrôlent un bloc majoritaire d’actions dans 90 % des entreprises du S&P 500, le premier indice boursier américain. »

    « BlackRock est actionnaire de près de la moitié des entreprises du CAC 40, 
    telles que BNP Paribas,
    Vinci,
    Saint-Gobain,
    Société Générale
    Total…etc »

    https://www.monde-diplomatique.fr/2020/01/LEDER/61189


    2017 – « shadow banking »
    Système bancaire parallèle de
    92 000 milliards de dollars.
    « Alors que le FMI s’inquiète de la dette chinoise, Pékin a décidé de s’attaquer au « shadow banking ».

    Le « shadow banking » c’est ce qu’on appelle aussi la finance de l’ombre ou finance fantôme, un système différent du système bancaire classique, qui menace la stabilité financière mondiale. »

    France Culture (Dec. 2017)

    https://www.franceculture.fr/emissions/la-question-du-jour/le-shadow-banking-la-face-cachee-des-banques

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :