Aller au contenu principal

LE MÉPRIS. « NOUS VIVONS ENCORE DANS UNE SOCIÉTÉ DE PRIVILÈGES ». LE JOURNALISTE, SÉBASTIEN LE FOL – VIDÉO

Sébastien Le Fol était l'invité de RTL ce mardi 31 août
capture d’écran

NOTRE PUBLICATION D’AVANT HIER : COMMENT SORTIR DE LA «SOCIÉTÉ DU MÉPRIS» ?https://metahodos.fr/2021/09/01/25581/

…..début de la publication….

POUR UNE ETHIQUE DE LA CONSIDERATION

Nous évoquons régulièrement sur metahodos.fr la notion de considération (éthique de la considération ), de reconnaissance que doit développer l’autorité publique.

Que faire quand ces pratiques qui fondent une bonne gouvernance ( prise en compte des parties prenantes ) et créent les conditions de la confiance sont méprisées – et les personnes avec ? .

Que faire quand toute empathie semble impossible pour certains gouvernants ?

COMPRENDRE LE DÉLITEMENT DE LA DÉMOCRATIE

Face au délitement actuel de nos démocraties, les grilles de lecture classiques d’analyse des conflits sociaux sont devenues inopérantes. C’est pourquoi, dans son dernier essai, Les Épreuves de la vie (Le Seuil, août 2021), le sociologue et philosophe Pierre Rosanvallon invite à relire la situation politique actuelle à l’aune des sentiments de rejet, d’impuissance et de ressentiment éprouvés par une majorité de la population, prolongeant et enrichissant ainsi la lecture subjective des combats politiques contemporains proposée par le philosophe allemand Axel Honneth qui a écrit « la société du mépris ». 

Lire ici l’article d’ Elena Scappaticci – reprenant le titre de l’ouvrage d’ Axel Honneth – qu’il nous est demandé de reproduire sur metahodos.fr pour favoriser le débat sur les sentiments de rejet, d’impuissance et de ressentiment.

LE MÉPRIS, SUJET, OH COMBIEN, D’ACTUALITÉ

Le mépris , mais dans un autre registre, avec l’ouvrage récent salué par Gérald Bronner – sur les médias sociaux – le livre de Sébastien Le FOL « Reste à ta place » : « Reçu dans ma boite aux lettres magique le beau livre de Sébastien Le Fol qui porte sur un sujet essentiel, l’un de ces sujets qui va structurer le débat politique qui s’annonce : le mépris. »

Sébastien Le Fol était l’invité de RTL le 31 août  « Nous sommes encore dans une société de privilèges » déplore-t-il.  

Le directeur du journal « Le Point », Sébastien Le Fol, estime que « la Révolution Française n’a pas encore atteint son but et que la société est encore, en quelques sortes, hiérarchisée. »

Présentation ( Babelio ) DE « RESTE A TA PLACE »

Jamais ils n’en avaient parlé. De quoi ?
De ce qui est au centre de la société française, dans tous les domaines : le mépris.

Tapie, Pinault, Onfray, Sarkozy, Hidalgo, Luchini et bien d’autres… Tous ont un point commun : à un moment ou à un autre, ils ont été confrontés à cette épreuve dont ils ont fait une force.
Avec une liberté de ton à laquelle nous ne sommes pas habitués, ils se sont confiés à Sébastien Le Fol.
Tous ont souffert un jour de ne pas avoir les bons codes, les bonnes manières, les bons diplômes, les bons réseaux. D’où cette terrible phrase souvent entendue : « Reste à ta place… ! ».
Mais au lieu de les accabler, cette arrogance les a galvanisés.

Ce livre inclassable mêle l’histoire et l’enquête. On passe de l’Ancien Régime à la Ve République, de Louis XIV à Macron. Il en résulte un décryptage iconoclaste du malaise de la société française. De l’école aux coulisses de la réussite, on y découvre un monde fermé, obéissant à des règles connues des seuls initiés.

Un document exceptionnel sur un phénomène de société qui est aussi un enjeu politique à la veille d’une élection capitale.

EXTRAITS DE L’EMISSION

« Nous vivons encore dans une société de privilèges », affirme le journaliste Sébastien Le Fol

RTL avec Yves Calvi publié le 31/08/2021

VOIR LA VIDEO : https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/nous-vivons-encore-dans-une-societe-de-privileges-affirme-le-journaliste-sebastien-le-fol-7900066388

Sébastien Le Fol, directeur du journal Le Point, était l’invité de Yves Calvi ce mardi 31 août pour évoquer la sortie de son ouvrage Reste à ta place, qui relate notamment la hiérarchisation sociale encore présente en France, selon lui, en 2021 : « Nous sommes encore largement une société de cour, de statut, de privilèges, la Révolution Française n’est pas encore terminée » affirme-t-il, faisant référence à sa propre expérience. 

Issu d’un milieu modeste, le journaliste n’était pas destiné à faire ce métier : « La France est la championne du monde de la reproduction sociale, du déterminisme. Moi, j’ai réussi à faire ce métier mais combien ont renoncé ? ».

Son ouvrage met en lumière le parcours de plusieurs personnalités publiques à travers des entretiens. Des personnalités qui n’étaient pas non plus destinées à avoir ce parcours de vie : « J’ai été stupéfait de voir la rage en eux, je pense à Fabrice Luchini, à qui on avait dit ‘mais toi, le fils de marchands de fruits et légumes’; à Éric Dupond-Moretti, qui après avoir acheté une veste dans un grand magasin parisien, a été contacté par son banquier pour lui dire de freiner… On en ri, mais ces gens sont encore blessés. Le paradoxe est que cela donne de la force pour avancer », poursuit-il. 

« Il faut 6 générations en France pour que le descendant d’une famille modeste parvienne au revenu médian, contre 4 pour d’autres pays », déplore le journaliste. « On gâche des talents, il y a plein de gens qui ont, dès le plus jeune âge, des capacités mais tout ce qui ne se fond pas dans le modèle de réussite est découragé », ajoutant que certains professeurs « prennent du temps libre pour combler les lacunes comme cela a pu m’arriver ». À lire aussi

Mais à côté de cela, le « système éducatif reste une machine à diviser où la vertu de l’échec n’est pas enseignée (…). La mauvaise note, c’est la honte encore aujourd’hui, alors que c’est censé nous faire apprendre. Je pense que l’école républicaine renforce et maintient les inhibitions de la société française, c’est un scandale énorme », conclut-il.

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :