Aller au contenu principal

La gravité  d’une privation « volontaire » ou « sous contrainte » de libertés ne doit pas être sous estimée, ni aujourd’hui, ni pour demain. Dictature, démocrature, autoritarisme, brutalité, imposture…?

AUTORITARISME ET BRUTALITÉ … MAIS PAS  «DICTATURE SANITAIRE» ? À […]
La gravité  d’une privation « volontaire » ou « sous contrainte » de libertés ne doit pas être sous estimée, ni aujourd’hui, ni pour demain. Dictature, démocrature, autoritarisme, brutalité, imposture…?