Aller au contenu principal

LIRE « LE CAUCHEMAR DE SOCRATE ». STANISLAS GRAZIANI

Stanislas Graziani est scénariste et réalisateur. Il est également le créateur de la Web série Plan Bizz. Il publie ici son premier roman.

Article 1

« Le cauchemar de Socrate », c’est peut-être la démocratie d’aujourd’hui

18/11/21 20 Minutes

« Le cauchemar de Socrate » de Stanislas Graziani est paru en octobre 2021 chez Beaurepaire

Christian Dorsan, romancier, blogueur et contributeur du groupe de lecture 20 MinutesLivres, vous recommande Le cauchemar de Socrate de Stanislas Graziani, paru le 1er octobre 2021 aux Éditions Beaurepaire.

Sa citation préférée :

«Je me demande pourquoi on s’embête à torturer, nous. C’est tellement plus efficace, votre truc. Ça s’appelle comment déjà ? – La démocratie.»

Pourquoi ce livre ?

  • Parce qu’à quelques mois de la présidentielle, il est nécessaire de relativiser la gravité affichée par nos politiques. Le risque de ce roman pamphlet, c’est de trop regarder les défauts des autres, au risque d’en oublier les nôtres. Stanislas Graziani répare cet oubli : si nos dirigeants sont manipulateurs, c’est que nous sommes manipulables.
  • Parce que truffé d’humour, de jeux de mots grivois, potaches mais toujours dirigés dans l’optique de rendre ridicule et cynique les propos des politiciens, nous pensons lire une farce. Or ce livre est en réalité le miroir triste et vide de sens de notre propre société de consommation.
  • Parce que ce livre nous retrace, mine de rien, l’histoire d’un système politique, le notre, et l’arrivée d’une république complexe au service, principalement, de ses élus.
     

L’essentiel en 2 minutes

L’intrigue. : Un politicien véreux est propulsé avec son fils illégitime, artiste raté et complexé, dans la Grèce antique, à Athènes. C’est l’opportunité pour lui de moderniser l’époque en usant de la corruption et des artifices de notre époque actuelle.nullPUBLICITÉnullnull

Les personnages. Daniel Dravot politicard véreux amoureux de Diotime, Tom artiste raté éperdument épris de Melpomène, Socrate et ses disciples, les philosophes et les tous les anciens de la Grèce antique et les Athéniens.

Les lieux. Athènes.

L’époque. Contemporaine de Socrate.

L’auteur. Stanislas Graziani est scénariste et réalisateur. Il est également le créateur de la Web série Plan Bizz. Il publie ici son premier roman.

Ce livre a été lu avec jubilation, l’humour potache et es jeux de mots de Stanislas Graziani donnent une forme ludique à ce pamphlet déridé de notre société. Mais dans le fond, c’est un réquisitoire sans appel de notre monde consumériste et de nos démocraties enlisées dans le star-système au profit de l’idéologie.


Article 2

Stanislas Graziani va se faire voir chez les Grecs

Paris Match | Gilles Martin-Chauffier

Stanislas Graziani va se faire voir chez les Grecs
Stanislas Graziani va se faire voir chez les GrecsDR

Dans son premier roman, Stanislas Graziani nous offre un regard jubilatoire et profond sur le monde d’aujourd’hui, et sur ce qui est « essentiel ».

Socrate s’en était plutôt bien sorti avec la postérité. Tout le monde le prenait pour le grand penseur de la démocratie grecque. Erreur : lui et Platon prônaient plutôt un gouvernement aristocratique. Personne ne se rappelait pourquoi il avait été condamné à mort. Réponse : justement parce qu’il avait soutenu une dictature, celle des Trente, menée par son élève chéri, Critias. Ne restaient qu’une ironie et des dialogues éblouissants de virtuosité. Mais cette chance et ce malentendu s’achèvent. Écrit avec la fantaisie d’un conte voltairien, « Le cauchemar de Socrate », de Stanislas Graziani, ouvrage plus désopilant que vraiment historique, ramène le philosophe au rang de vieux raseur élitiste et pompeux.

Catastrophe pour lui : battu aux élections, un politicien français, manipulateur et corrompu se jette d’un pont et se retrouve à Athènes au temps de Périclès, Aristophane, Alcibiade et autres. Et là, que fait cet opportuniste ? Comprenant que les élus locaux ont deux mille quatre cents ans de retard sur lui, il prétend s’appeler Aliagas (le premier nom local qui lui passe par la tête) et se lance dans une éblouissante campagne électorale.

Impossible de ne pas tourner les pages

Ses formules font mouche : « Je vous ai compris », « J’ai fait un rêve », « Make Greece great again » et ainsi de suite. C’est un raz de marée : il devient l’archonte d’Athènes. Où il poursuit sur sa lancée et, à la française, parle de croissance, contracte des dettes, monte des colloques, bâtit pour l’éternité et déraille complètement. Plus question de se contenter de blé, d’orge, d’olives et de poisson, le changement, c’est maintenant ! Pour tout arranger, les homosexuels l’énervent. À Athènes ! Ça va mal tourner. Accablé, Socrate se retrouve chef des rebelles. Trop tôt : le voilà condamné à boire de la ciguë… J’arrête là. Mais vous, vous n’arrêterez pas. Impossible de ne pas tourner les pages.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :