Aller au contenu principal

UNE CITATION


AVEC FRANCE CULTURE

On a appris, jeudi dernier, la mort du cinéaste Bertrand Tavernier.

Michel Ciment, critique de cinéma, journaliste et surtout ami du réalisateur depuis des années a rendu hommage à  » une personnalité très forte et d’une importance considérable dans le paysage du cinéma français ».

Fils du poète et écrivain René Tavernier, le réalisateur racontait en août 2017 dans sa « Masterclasse » avoir très tôt baigné dans le monde des arts, et confiait faire des films  » pour apprendre » : 


«  »Je vivais dans un monde où on me parlait toujours de littérature. Mon père avait un éclectisme extraordinaire et il m’a donné le goût de Dumas, de Hugo, de certains poètes… (…)

Avoir voulu entrer très jeune dans le monde du cinéma, c’était une manière inconsciente de me séparer de mon père et d’avoir mon propre domaine. (…)

J’ai eu envie de faire des films, car j’avais envie de comprendre quelque chose. J’ai toujours fait des films pour apprendre et parce que tout d’un coup, je tombais sur un fait.

Ça peut être un chiffre : 354 000 disparus en 1920. Alors je me dis que :  c’est quoi un disparu ? Et le film naît de ça. » »

Bertrand Tavernier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :