Aller au contenu principal

Stéphane Fouks : pourquoi l’infantilisation des citoyens est une faute politique


PRESENTATION Pandémie médiatique

Le vice-président d’Havas publie « Pandémie médiatique » (Plon), un essai sur la communication en temps de Covid. Accablant pour le gouvernement.

Voici – ci contre – l’article publié au Point qui conclue ainsi:

« Dans un monde où l’attente de sécurité prime sur le désir de liberté, dans un pays où la norme et le processus bureaucratique ont tendance à régir les comportements autant que les décisions des dirigeants, la communication joue un rôle primordial pour expliquer et faire apprécier la démocratie comme régime de la complexité« 

ARTICLE

Stéphane Fouks : pourquoi l’infantilisation des citoyens est une faute politique

Par Etienne Gernelle oct. 8, 2020 le point

L’exercice est cruel. Stéphane Fouks, vice-président du groupe Havas, un ténor de la communication, s’est livré à une analyse minutieuse de la manière dont l’exécutif s’est adressé aux Français lors de la première vague du coronavirus. Il en a tiré un essai précis et enlevé, donnant au passage des clés de la communication par temps agité. Le constat, dressé sans méchanceté, n’en est que plus gênant pour le gouvernement : fariboles, effets de manches, technocratie et infantilisation ont eu, avec le recul, un effet désastreux.

Ont-ils compris ce « nouveau monde » qu’ils entendent incarner ? Fouks voit dans cette accumulation d’erreurs bien plus que des péripéties du jeu politique national, puisque, selon lui, le défi pour les démocraties réside dans leur capacité à prendre les citoyens pour des adultes, c’est-à-dire à faire entendre la « complexité » des réponses. Emmanuel Macron, héraut de la « pensée complexe », le lira sans doute avec attention…

Crédibilité perdue

L’exemple le plus frappant est celui des masques. En répétant à l’envi que les masques ne servaient à rien, comme l’ont successivement formulé, depuis le 4 mars, le directeur général de la santé, le Premier ministre, le ministre de la Santé et la porte-parole du gouvernement, jusqu’au président refusant « de recommander le port du masque pour tous », le 16 avril – et ce alors que l’opinion est surinformée et que les réseaux sociaux sont prompts à faire circuler le démontage des déclarations des dirigeants –, le gouvernement a sapé la possibilité de mener une politique construite avec les citoyens : il ne serait désormais plus suivi.


Nos dirigeants ont pensé bien faire en énonçant de petits mensonges pour la bonne cause : n’ayant pas assez de masques, ils ont voulu les réserver aux soignants ; craignant que l’information déclenche la panique dans l’opinion (toujours ce manque de confiance réciproque), ils l’ont cachée. De même, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, comme certains médecins, a prétendu que le port du masque était dangereux. Que cette affirmation fausse ait été proférée de bonne foi, parce que les responsables redoutaient l’imprudence de citoyens se croyant bien protégés, ou parce qu’ils pensaient sincèrement que nous sommes incapables d’enfiler deux élastiques derrière la tête et de déployer un accordéon de papier du nez au menton correctement, n’excuse pas la faute politique. Au lieu d’exposer la complexité de la situation en s’adressant à des citoyens responsables et responsabilisés, on leur a menti en les infantilisant. Or, si le doute s’installe, tout devient sujet à caution. […]


Complexité démocratique


Ce qui fait le défi majeur des démocraties face aux régimes populistes ou tyranniques, c’est bien qu’elles n’ont pas de solution simple à proposer. Aussi la complexité démocratique est-elle le champ privilégié de l’exercice de la communication, ce qui la rend nécessaire.

Dans un monde où l’attente de sécurité prime sur le désir de liberté, dans un pays où la norme et le processus bureaucratique ont tendance à régir les comportements autant que les décisions des dirigeants, la communication joue un rôle primordial pour expliquer et faire apprécier la démocratie comme régime de la complexité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :