Aller au contenu principal

L’IMPORTANCE DE LA SOCIALISATION. LE VIVRE-ENSEMBLE.


PRÉSENTATION

SOCIALISATION ET VIVRE ENSEMBLE

La pandémie a plus que jamais exacerbé nos besoins de relations sociales. Mais pourquoi sont-elles si importantes ? “À présent” de France Culture revient, avec Frederic Worms, sur le processus de socialisation, caractéristique de la construction des individus en société.

Frédéric Worms est philosophe, professeur de philosophie contemporaine à l’ENS et membre du Comité consultatif national d’éthique.

PUBLICATION RÉCENTE DE METAHODOS:

LE SUJET DU XXI° SIÈCLE ? LE VIVRE ENSEMBLE – LE NUMÉRIQUE COMPENSE-T-IL LA FAIBLESSE DES RELATIONS SOCIALES DIRECTES ? https://metahodos.fr/2021/04/23/le-sujet-du-xxi-siecle-le-vivre-ensemble-le-numerique-compense-t-il-la-faiblesse-des-relations-sociales-directes/

Extrait :

« CE QUI NOUS PERMET DE CONSTRUIRE NOTRE DESTIN ET NOTRE PROSPÉRITÉ, INDIVIDUELLEMENT ET COLLECTIVEMENT

Comme de nombreuses recherches en attestent, les relations aux autres ont une conséquence considérable sur le bien-être et la qualité de vie, aux différents âges de la vie.

Celle relation aux autres est également le cœur du vivre ensemble, de la vie sociale, de la démocratie -c’est à dire de ce qui nous permet de construite notre destin et notre prospérité, individuellement et collectivement.

LE SUJET DU XXI° : le numérique ne compense pas les échanges directs qui sont à réinventer

Nous avons publié à de nombreuses reprises sur ce sujet qui nous semble être…

LE SUJET du XXI° siècle

déjà assez mal engagé. Il s’agit de protéger les échanges interpersonnels et de les réinventer également. Voici un récent article de The Conversation qui traite régulièrement de ces sujets ( voir leur site ).« 

.

ÉMISSION

L’IMPORTANCE DE LA SOCIALISATION

Frédéric Worms, 09/04/2021, France Culture

La pandémie actuelle a plus que jamais exacerbé nos besoins de relations sociales. Mais pourquoi sont-elles si importantes ? “À présent” revient sur le processus de socialisation, caractéristique de la construction des individus en société.

Par ces temps de confinement, de privation de relations sociales, on redécouvre l’importance de la « socialisation ». Mais que faut-il entendre par là ? Ce n’est pas un terme vague ou une dimension secondaire et encore moins facultative de nos vies. 

Wilfried Lignier, sociologue, chargé de recherche au CNRS, est l’auteur d’une enquête menée dans les crèches : Prendre : naissance d’une pratique sociale élémentaire (Seuil, 2019).

Muriel Darmon, sociologue et chercheuse au CNRS depuis 2002, est l’auteure d’un ouvrage de référence : La socialisation (Armand Colin, 3e édition, 2016). Elle a publié un livre sur les sciences sociales de la santé Réparer les cerveaux (La Découverte, 2021). 

« La signification (de la socialisation, ndlr.) que j’ai essayé de clarifier un peu dans “Le Manuel de socialisation”, c’est le sens de l’incorporation des dispositions : la façon dont les individus absorbent leur environnement, leurs conditions matérielles d’existence et deviennent qui ils sont en intériorisant en le social.  » Muriel Darmon

Dès la naissance, et dès les premières expériences sociales, de la crèche à la vie professionnelle, un processus de socialisation se met en place qui a des conséquences sur la vie de chacune et de chacun d’entre nous. La socialisation implique bien cette dimension oubliée de nos vies : le social. 

« Il n’y a pas d’aspect optionnel dans le social. Il n’y a pas des moments où on est plus sociaux que d’autres. On ne peut pas entrer dans le social et en sortir. Par contre, on peut être pris dans des relations, être pris dans des institutions sociales qui sont variables dans le temps et dans l’espace.  » Wilfried Lignier

C’est ce que le confinement, mais la pandémie et la santé elle-même ne cessent de confirmer. Qu’est-ce que la socialisation ? Quels sont ses enjeux, de la crèche à la santé publique ? Que lui arrive-t-il aujourd’hui ?

« Toute crise est le basculement relatif, plus ou moins fort, des relations et des institutions qui font le social. »  Wilfried Lignier

« La socialisation crée les corps. Les corps qui arrivent à l’hôpital, les corps qui vont développer un AVC ou qui vont déclarer une forme grave de CoVid. Ces corps-là, les différences entre ces corps biologiques, sont en même temps socialement constituées. (…) L’hypertension, par exemple, est une pathologie extrêmement inégale socialement. »  Muriel Darmon

« La scolarisation à l’école, c’est le “choix” que fait une société de dire que l’essentiel de sa socialisation va passer par un dispositif spécialisé qui s’appelle l’école, avec des agents de socialisation formés, reconnus par l’État comme étant porteurs d’un certain nombre de savoirs. » Wilfried Lignier

ECOUTER:

https://www.franceculture.fr/player/export-reecouter?content=a4ac5182-7304-4d5c-8edd-1a45699f16d0

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :