Aller au contenu principal

LES RÉSEAUX SOCIAUX FAVORISENT-ILS LA SOLITUDE ?

Trois quart des français concernés

Selon un sondage Odoxa, plus de trois quarts des Français et Françaises affirment avoir déjà éprouvé un sentiment de solitude.

Article

Pensez-vous que les réseaux sociaux aggravent la solitude ?

Publié le 22/01/2022, Ouest France

Selon un sondage BVA pour la presse régionale, 76 % des Français déclarent qu’il leur arrive de se sentir seuls, dont 16 % estiment même qu’ils éprouvent souvent de la solitude. Un sentiment qui demeure stable par rapport à 2018, les Français étaient alors 77 % à dire qu’il leur arrivait de se sentir seuls.

Dans le détail, le sentiment de solitude est marqué par des disparités socio-démographiques, ainsi les bas revenus (90 %) et les moins de 35 ans (86 %) sont plus nombreux à ressentir la solitude tandis que les plus de 50 ans et les hauts revenus déclarent davantage ne pas éprouver de solitude.

Les bas revenus et les 35-49 ans plus pessimistes

De plus, plus d’un tiers des Français disent connaître des personnes souffrant de solitude au sein de leur famille (39 %) ou de leur voisinage (37 %) et un quart des interviewés pensent côtoyer des personnes souffrant de solitude dans leur entourage professionnel (24 %). Des proportions stables par rapport à 2018.

Les Français sont partagés à propos de leur avenir. Si 47 % d’entre eux n’ont pas peur de souffrir de solitude dans le futur, 32 % émettent la crainte d’être seuls et 12 % déclarent déjà souffrir de la solitude. Plus précisément, les hommes, les plus de 65 ans et les hauts revenus se montrent plus optimistes par rapport à leur avenir alors que les bas revenus et les 35-49 ans semblent plus pessimistes.

Au sujet des réseaux sociaux, une majorité des Français jugent que ces derniers ont un impact négatif sur le lien social (58 %) contre 30 % qui perçoivent un impact positif. Une perception notamment marquée par des disparités selon l’âge, ainsi si les plus âgés se montrent plus négatifs quant à l’impact des réseaux sociaux (67 % des 50-64 ans), les jeunes sont quant à eux plus divisés (avec 43 % de jugements positifs).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :