Aller au contenu principal

LA FRANCE « DEMOCRATIE DEFAILLANTE DEPUIS 2020 ». (AFP LE 6 MARS 2022) – Partie A : 4 articles –

Démocraties pleines et démocraties défaillantes

En Europe, l’Espagne passe ainsi en 2021 du statut de « démocratie complète » à « démocratie défaillante », rejoignant la France qui a ce statut depuis 2020.

La Suède, le Luxembourg et le Royaume-Uni (qui perd cependant deux places et se rapproche des démocraties défaillantes) sont dans la première catégorie du classement, tout comme la Corée du Sud, le Japon, Maurice ou le Costa Rica.

  • Récemment l’AFP – le 6 mars – a publié une synthèse de la comparaison internationale.
  • Le Point a publié un article sur ce sujet le 6 février
  • Usbek & Rica a publié un article le 9 mars
  • Paul Paboeuf a publié un billet sur son le blog

1. Article AFP

Moins de la moitié de la population mondiale a vécu en démocratie en 2021 – étude

Les Etats-Unis et Israël figurent dans la catégorie ‘démocratie défaillante’ ; l’Afghanistan, repris par les talibans, est classé comme pays le moins démocratique au monde

By AFP 6 March 2022,

Moins de la moitié de la population mondiale a vécu en démocratie en 2021, seuls 21 pays sur 165 ayant le statut de « démocratie complète », et l’Afghanistan est désormais classé comme le pays le moins démocratique du monde, selon une étude du groupe britannique The Economist publiée jeudi.

Selon cette étude de la division recherche et analyse du groupe (EIU), l’indice de démocratie 2021 est passé de 5,37 en 2020 à 5,28, soit la plus forte baisse annuelle depuis l’année 2010.

« Les résultats reflètent l’impact négatif de la pandémie sur la démocratie et la liberté dans le monde pour la deuxième année consécutive, avec l’extension considérable du pouvoir de l’État et l’érosion des libertés individuelles », selon l’étude.

En Europe, l’Espagne passe ainsi en 2021 du statut de « démocratie complète » à « démocratie défaillante », rejoignant la France qui a ce statut depuis 2020.

Etats-Unis, Israël et Afrique du Sud figurent également dans cette catégorie.

La Suède, le Luxembourg et le Royaume-Uni (qui perd cependant deux places et se rapproche des démocraties défaillantes) sont dans la première catégorie du classement, tout comme la Corée du Sud, le Japon, Maurice ou le Costa Rica.

Dans la catégorie « régime hybride » figurent notamment le Bangladesh, le Sénégal, l’Ukraine, Hong Kong, la Tunisie, qui a enregistré une des plus fortes baisses.

Parmi les « régimes autoritaires » sont classés l’Algérie, l’Egypte, la Russie, le Rwanda, le Vietnam, la Chine.

Tout en bas du classement, l’Afghanistan, repris par les talibans il y a six mois, est désormais le pays classé comme le moins démocratique au monde.

2. Article

En 2021, la France est restée une démocratie « défaillante »

Selon une étude de The Economist, la France n’est plus une démocratie « complète » depuis 2020, au même titre que l’Espagne, les États-Unis et Israël.

Publié le 10/02/2022 Le Point

Moins de la moitié de la population mondiale a vécu en démocratie en 2021. Seuls 21 pays sur 165 ont le statut de « démocratie complète », l’Afghanistan étant désormais classé comme le pays le moins démocratique du monde, selon une étude du groupe britannique The Economist publiée jeudi 10 février.

Selon cette étude de la division recherche et analyse du groupe (EIU), l’indice de démocratie 2021 est passé de 5,37 en 2020 à 5,28, soit la plus forte baisse annuelle depuis l’année 2010. « Les résultats reflètent l’impact négatif de la pandémie sur la démocratie et la liberté dans le monde pour la deuxième année consécutive, avec l’extension considérable du pouvoir de l’État et l’érosion des libertés individuelles », selon l’étude.

À LIRE AUSSINicolas Baverez – Sous le Covid, les risques géopolitiques

Le Royaume-Uni se rapproche des démocraties défaillantes

En Europe, l’Espagne passe ainsi en 2021 du statut de « démocratie complète » à « démocratie défaillante », rejoignant la France qui a ce statut depuis 2020. Les États-Unis, Israël et l’Afrique du Sud figurent également dans cette catégorie. La Suède, le Luxembourg et le Royaume-Uni (qui perd cependant deux places et se rapproche des démocraties défaillantes) sont dans la première catégorie du classement, tout comme la Corée du Sud, le Japon, Maurice ou le Costa Rica.

Dans la catégorie « régime hybride » figurent notamment le Bangladesh, le Sénégal, l’Ukraine, Hongkong, la Tunisie, qui a enregistré une des plus fortes baisses. Parmi les « régimes autoritaires » sont classés l’Algérie, l’Égypte, la Russie, le Rwanda, le Vietnam, la Chine. Tout en bas du classement, l’Afghanistan, repris par les talibans il y a six mois, est désormais le pays classé comme le moins démocratique au monde.

3. Article

45,7 % de la population mondiale vit aujourd’hui en démocratie

La dernière édition du baromètre de référence Democracy Index, publié chaque année par l’hebdomadaire The Economist, révèle que seulement 45,7 % de la population mondiale vit aujourd’hui en démocratie.

Pablo Maillé 9 mars 2022 Usbek & Rica

45,7 %. Voilà la part de la population mondiale qui vit aujourd’hui en démocratie. C’est du moins ce que révèle la dernière édition du baromètre de référence Democracy Index, publié chaque année par l’hebdomadaire The Economist. Dans ce document d’une centaine de pages dévoilé jeudi 3 mars, on constate ainsi un prolongement de l’inquiétante tendance déjà recensée l’année dernière à la même période. À savoir un recul toujours plus important de la démocratie dans le monde, notamment causé par « l’impact négatif de la pandémie, (…) avec l’extension considérable du pouvoir de l’Etat et l’érosion des libertés individuelles ». Résultat, là où 49,4 % des habitants de la planète vivaient sous régime démocratique il y a 12 mois, voilà que ce seuil s’éloigne désormais nettement de la barre symbolique des 50 %.

La France toujours « défaillante » 

Autre résultat clé, l’indice de démocratie, cet indicateur élaboré par le groupe Economist Intelligence (EIU)et qui se fonde sur 60 critères regroupés en cinq catégories (processus électoral et pluralisme, libertés civiles, fonctionnement du gouvernement, participation politique, et culture politique) a connu sa plus forte baisse depuis 2010. Il est passé de 5,37 en 2020 à 5,28 en 2021.

Dans le détail, avec 7,99, la France conserve sa place assignée l’année dernière au sein du club des « démocraties défaillantes » (score supérieur à 8), deuxième catégorie dans l’ordre hiérarchique derrière les « démocraties complètes » (score compris entre 6 et 8) mais devant les « régimes hybrides » (score compris entre 4 et 6) et les « régimes autoritaires » (score inférieur à 4). Cette publication intervient d’ailleurs dans un contexte particulier puisque l’ancien président du Conseil économique, social et environnemental (CESE), Pierre Bernasconi, vient de remettre un rapport au gouvernement proposant des pistes d’amélioration de la démocratie participative. Parmi les 50 propositions énoncées, faciliter l’exercice du droit de pétition local, abaisser les seuils du référendum d’initiative partagée (RIP) ou encore permettre l’ouverture de plusieurs « cycles délibératifs » sur des questions de société ou relatives à la politique économique, sociale ou environnementale du pays.

À noter que seuls 21 pays sur les 167 passés en revue par les experts de The Economist ont encore le privilège de faire partie des « démocraties complètes ». Parmi eux, la Corée du Sud, Taïwan, la Suède, l’Irlande ou encore la Norvège, qui règne toujours en tête du classement juste devant la Nouvelle-Zélande. Les Etats-Unis, Israël, l’Afrique du Sud et pour la première fois l’Espagne font, quant à eux, partie des élèves « défaillants ».

Défis du modèle chinois

Côté « régime hybride », on retrouve sans surprise le Bangladesh, le Sénégal ou encore Hong Kong, soumis depuis quelques années à la mainmise croissante du gouvernement central chinois. Chine qui se situe comme à son habitude en bas du classement, aux côtés de la Corée du Nord, de l’Afghanistan ou encore de la Russie parmi les « régimes autoritaires ».

« La Chine a déconcerté les attentes de nombreux analystes et de gouvernements occidentaux qui pensaient qu’elle deviendrait plus démocratique à mesure qu’elle deviendrait plus riche »

Le rapport Democracy Index 2021

Partager sur TwitterPartager sur Facebook

Rédigé avant le début de la guerre en Ukraine, le rapport s’intéresse ainsi surtout aux « nombreux défis » posés par la promotion croissante d’une sorte de modèle antidémocratique « à la chinoise », rappelant que « la Chine a déconcerté les attentes de nombreux analystes et de gouvernements occidentaux qui pensaient qu’elle deviendrait plus démocratique à mesure qu’elle deviendrait plus riche ». Au contraire, « elle est devenue moins libre », note l’étude, car « elle n’a toujours pas d’élections libres, ni de suffrage universel, ni de multipartisme, (…) ni de syndicats libres, ni de système judiciaire indépendant ni d’égalité réelle devant la loi », offrant seulement à ses habitants des libertés « basiques » – liberté d’étudier, de travailler et de voyager. Pire, selon The Economist, « la Chine est également devenue davantage préoccupée par les développements politiques dans les endroits où ses intérêts économiques sont en jeu », à l’image des « 10 000 fonctionnaires qu’elle forme chaque année en Afrique, la région où elle a gagné le plus d’influence ».

S’agissant de la Russie, enfin, le Democracy Index 2021 souligne qu’avant même le début de l’offensive armée lancée par Vladimir Poutine en Ukraine, le Parlement local avait déjà « restreint le pluralisme politique et l’indépendance des médias  » à travers une loi adoptée en décembre 2020. Celle-ci avait permis l’arrestation au début de l’année 2021 de l’opposant Alexeï Navalny ainsi que la dissolution, quelques mois plus tard, de l’organisation de défense des droits civiques International Memorial.

Pablo Maillé 9 mars 2022

4. Billet

Démocratie imparfaite ?

le blog personnel de Paul Paboeuf, ancien maire de Questembert, fondateur et ancien président de Questembert Communauté propose l’article suivant :

Il y a quelques jours, avant que les événements nous emportent vers d’autres sujets plus graves, plusieurs messages sur les réseaux sociaux ont lancé une alerte : « La France connaît une régression sur l’indice démocratique publié par The Economist. » Notre pays était déjà classé comme démocratie imparfaite par cet indice, il aurait encore reculé dans le classement, en raison notamment des mesures liées à l’état d’urgence. En réalité, la France se classe désormais au 22ème rang sur 165 pays, elle était à la 24ème place dans le classement 2020…

Démocratie bâillonnée?

Sonner l’alarme ?

Comme les auteurs de ces messages nous expliquent régulièrement que nous vivons sous un régime quasi dictatorial, je me suis dit que tout cela méritait l’approfondissement. Car je persiste à croire que, même si notre démocratie est imparfaite, nous sommes bien loin de la dictature. Je suis donc allé voir ce que représentait cet indice démocratique. Il s’agit d’une analyse menée par le centre de recherche The Economist Intelligence Unit. Pour comprendre, il faut se reporter à la page 5 l’introduction du rapport de 2020 (c’est la même page dans le rapport de 2021). Ci-dessous le texte et ma traduction.

« The Democracy Index is based on five categories: electoral process and pluralism, the functioning of government, political participation, political culture, and civil liberties. Based on its scores on a range of indicators within these categories, each country is then itself classified as one of four types of regime: “full democracy”, “flawed democracy”, “hybrid regime” or “authoritarian regime”. A full methodology and explanations can be found in the Appendix. »

L’index de démocratie est fondé sur 5 catégories : système électoral et pluralisme, fonctionnement du gouvernement (gouvernance, comme on dit aujourd’hui), participation citoyenne, culture politique, libertés publiques. A partir des résultats des indicateurs dans ces catégories, chaque pays est classé dans un des 4 types de régime : démocratie complète, démocratie imparfaite, régime hybride, régime autoritaire.

Des problèmes de traduction

Notre pays est donc classé 22ème au classement 2021 (il était 24ème dans le classement 2020!) , dans le groupe des  démocraties imparfaites  avec 51 autres, derrière les 21 qui bénéficient de l’étiquette « démocratie complète ». Quelques réflexions cependant sur la traduction en français adoptée pour les 4 régimes. Rien à dire sur authoritarian regime , régime autoritaire ; il faut cependant quelques explications pour hybrid regime, régime hybride ? Pourquoi pas ? Un régime avec quelques traits démocratiques, comme des élections, mais plus ou moins de pratiques autoritaires, comme l’exclusion de certaines populations. Et full democracy ? Démocratie pleine ou complète, ou à part entière ? Si on regarde dans le détail, le centre de recherche The Economist Intelligence Unit trouve des nuances et même les démocraties pleines ne sont pas sans défaut… Elles sont donc elles aussi imparfaites, le mot qui est utilisé pour le niveau au-dessous : flawed democracy. Démocratie imparfaite, ou boiteuse, ou défectueuse… On trouvera d’autres synonymes, mais c’est à peu près l’idée.

Un regard sur le tableau 2021Le début du tableau « indice de démocratie »

Il est intéressant d’aller voir comment l’étude explique la baisse assez générale de la qualité démocratique : Authoritarian pandemic responses are undermining democracy. Ce titre du rapport 2021 peut se traduire ainsi : la démocratie est sapée par les réponses autoritaires à la pandémie (page 5). Le rapport de 2020 disait à peu près la même chose : 

Most people concluded, on the basis of the evidence about a new, deadly disease, that preventing a catastrophic loss of life justified a temporary loss of freedom

La plupart des gens, sur la base des preuves de cette maladie nouvelle, et mortelle, ont jugé qu’éviter des décès catastrophiques justifiait une perte de liberté temporaire.

Restrictions des libertés individuelles

Personne ne contestera que nous avons été privés de certaines libertés : le confinement, l’obligation du masque, l’interdiction des rassemblements, le passe sanitaire et plus récemment le passe vaccinal pour accéder à des loisirs et des plaisirs. Sans parler de l’interdiction pour une prétendu convoi de la liberté d’entrer dans Paris, l’arrestation sans ménagement de héros de la résistance, en tout cas, c’est comme ça qu’ils se présentaient.

Eh oui, nous sommes bien dans une démocratie boiteuse, imparfaite ; mais l’intérêt de cet index est bien de souligner nos défauts et faiblesses… mais de nous situer par rapport à d’autres. Par exemple par rapport à la Russie à la 124ème place, comme régime autoritaire. Et ce serait risible, si ce n’était terrifiant, de citer ce titre de Sputnik News le 10 février de cette année : La France désignée comme étant une démocratie « défaillante » pour la deuxième année consécutive. (Permettez-moi de ne pas fournir le lien vers ce site).

Imparfaites démocraties ? Toujours !

Imparfaites démocraties, c’est le titre d’un ouvrage d’Yves Mény, publié en 2019 aux Presses de Sciences Po. Au chapitre 2, il explique que la démocratie est un bricolage au long cours. Toujours ou presque recherchée, promise, jamais totalement satisfaisante, jamais parfaite. Le principe de la démocratie – la souveraineté du peuple – n’est jamais complètement réalisé…La démocratie est un régime en métamorphose permanente, le 1hebdo

Et sûrement pas par les populistes qui se proclament les porte-parole du peuple supposé uni, uniforme, contre les élites forcément corrompues. Et ces temps-ci, on en voit plusieurs qui ont bien de la peine à justifier leur admiration – longtemps vérifiée – de Poutine.

Notre démocratie est imparfaite, défaillante ? Oui, mais si c’était aussi aux citoyens de l’améliorer ? De réfléchir à la Liberté, avec une majuscule, celle qui appartient à chacun, tant qu’elle ne nuit pas aux autres, à l’Égalité, celle qu’on revendique pour soi, tant qu’on a la certitude qu’on sera… plus égaux que les autres. Et je ne dirai rien de la Fraternité,que trop de gens aveuglés par des démagogues ont abandonnée pour clamer leur haine de ceux qui ne sont pas tout à fait comme eux.

Oui, Elle est vraiment belle notre démocratie… imparfaite.

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :