Aller au contenu principal

McKINSEY ET « FRANCE RENOV » : EN MISSION POUR UNE ASSOCIATION, ALORS QUE L’ETAT AURAIT PASSE COMMANDE ?

McKinsey travaillerait pour une association alors que c’est l’Etat qui aurait passé la commande !

C’est une des informations qui émerge du livre Les Infiltrés, sur le rôle des consultants auprès de l’État, rendu public le 15 février 2022 : une mission d’un million d’euros de McKinsey auprès de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), reprise par l’article proposé ci dessous.

Mais avant de le lire quelques éclairages sur le dispositif dont Le Monde écrit ce jour : « France Rénov’ promet de simplifier le parcours des ménages se lançant dans des travaux d’économie d’énergie. Mais l’ambitieux service d’accompagnement annoncé n’est pas encore vraiment mis sur pied. »

France Rénov : génie ou gabegie ?

C’est le titre de l’article dont nous vous donnons des extraites paru sur Build green, avec reprise de leur visuel

Depuis le Grenelle de l’environnement en 2009, les  plans pour la rénovation énergétique se sont succédés, à grand renfort de communication, accompagnés d’un astucieux plan marketing. Mais au final, pour quel résultat ?

Savez-vous combien de plans pour la rénovation du logement ont été proposés depuis l’arrivée de la présidence de M. Macron ? 3 , en 20172018 et le tout dernier en 2021 !

Alors, vous allez me dire : « voilà un gouvernement qui s’intéresse véritablement au sujet. » Sauf, qu’en y regardant de plus près, on est loin d’atteindre les objectifs. On va vous expliquer pourquoi ci-après…

France Rénov, un nouveau dispositif, pas si nouveau !

France Rénov’ : à compter du 1er janvier 2022, la fusion du réseau Faire, jusqu’à aujourd’hui animé par l’Ademe (Agence de la transition écologique) et celui de l’Anah (Agence nationale de l’habitat) et sera ainsi le « point d’entrée unique pour tous les parcours de travaux ».

Mon Accompagnateur Rénov’ : un professionnel pour « guider les ménages de bout en bout de leur parcours de travaux ». Il aura pour vocation à « simplifier le parcours de travaux des ménages, grâce à un suivi pluridisciplinaire tout au long du projet le cas échéant », promet le ministère du Logement. Avec, pour les conseillers une « connaissance parfaite des aides et des services disponibles, sur les plans local et national. »

On nous assure que « les informations et conseils délivrés par France Rénov’ seront neutres, gratuits et personnalisés, afin de sécuriser le parcours de rénovation énergétique. »

Pour déployer ce dispositif, on aura à disposition :

Une plateforme web (france-renov.gouv.fr)

Un numéro de téléphone national unique (0 808 800 700)

Un réseau de plus de 450 guichets uniques « Espaces Conseil France Rénov’ »,

Et pour à nouveau simplifier l’aide au financement de ces travaux « l’aide Habiter Mieux Sérénité destinée à soutenir la rénovation énergétique des ménages aux revenus les plus modestes, et prioritairement ceux habitant dans des passoires thermiques par une rénovation globale, devient MaPrimeRénov’ Sérénité. »

…/…

Article

McKinsey contribue à lancer France Rénov’

Consultor.fr Publié le 23 Fév. 2022

Ce dont le secrétaire général de l’Ademe, Noam Leandri, interrogé par Consultor, conteste fermement l’existence indiquant que cette mission a été commandée par le ministère du Logement et non par l’Ademe. 

« Le ministère nous a demandé de faire participer plusieurs des collaborateurs de l’Ademe à des ateliers avec des collaborateurs de l’Anah (Agence nationale de l’habitat). Ces ateliers étaient animés par McKinsey », indique-t-il, précisant qu’il s’exprime au titre du think tank le Sens du service public qu’il a cofondé avec plusieurs autres fonctionnaires. 

Cette mission intervenait en amont de la création de France Rénov’. France Rénov’ a officiellement été lancée en janvier 2022. La plateforme fusionne le réseau Faire, jusqu’à aujourd’hui animé par l’Ademe, et celui de l’Anah, et vise à aider les particuliers et les entreprises qui se lancent dans des entreprises de rénovation ou d’isolation de bâtiment à s’y retrouver dans les nombreuses aides disponibles. 

Dans Les Infiltrés, publié par les deux grands reporters du Nouvel Obs, Matthieu Aron et Caroline Michel-Aguirre, Noam Leandri indiquait au sujet de cette mission : « Il faut être honnête, on aurait pu faire cela seuls, sans aide extérieure, mais comme nous avons pu piocher dans un marché global que l’UGAP (une des centrales d’achat de l’État, relire nos articles) avait passé en amont avec McKinsey, c’est la solution de facilité qui l’a emporté. »

Il y regrette également un « gâchis d’argent public. La charge annuelle d’un consultant représente 200 jours à 1 000 euros minima la journée, soit 200 000 euros. Si on recrute un intérimaire, ça nous coûte 100 000 euros, donc deux fois moins. Et si on fait appel à un fonctionnaire, 40 000 euros annuels, soit cinq fois moins ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :