Aller au contenu principal

RÉGION OCCITANIE ET DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE

« Faire ensemble », c’est-à-dire « avec et pour les habitants »

Depuis 2016, la Région multiplie les initiatives pour que les citoyens participent aux prises de décision. En 2023, l’Occitanie veut accentuer cette démarche avec une nouvelle feuille de route, « Région citoyenne ».

ARTICLE

Démocratie participative : plus que des engagements, des actes !

15 décembre 2022 RÉGION OCCITANIE ( OFFICIEL )

Avec "La Région est à vous", les élus et agents régionaux ont receuilli les idées des citoyens.
Une des priorités de la nouvelle feuille de route sera d'écouter davantage les jeunes.

Convention citoyenne, budgets participatifs, concertations… En Occitanie, les décisions se prennent avec les citoyens.

Tout a véritablement commencé en 2016 avec le nouveau nom de la Région. La Présidente Carole Delga décide de laisser choisir les habitants : plus de 200 000 citoyens s’expriment alors lors d’une grande votation. À partir de ce moment, l’Occitanie a fait de la « participation citoyenne » (ou « démocratie participative ») un instrument clef de ses décisions publiques. Échanger, consulter, concerter sont devenus des étapes naturelles de construction. En six ans, au travers de 55 exercices démocratiques, près 3,5 millions de personnes ont été touchées sur l’alimentation, le rail et la mobilité, la transition énergétique ou encore la culture.

Avec « La Région est à vous », les élus et agents régionaux ont receuilli les idées des citoyens.

De nouvelles instances de dialogue ont vu le jour (voir ci-dessous). La Région Occitanie a également été l’une des toutes premières de France à expérimenter les budgets participatifs (où le public sélectionne les projets à financer), mais aussi deux formats d’écoute des habitants : « La Région est à vous » et la « Convention Citoyenne pour l’Occitanie ».

Tous ces dispositifs sont accessibles sur le site participatif laregioncitoyenne.fr.
 

Respect, écoute et diversité 

La Région renouvelle sa volonté de soigner sa relation aux citoyennes et citoyens.

« Nous avons la volonté forte de poursuivre ce travail de proximité et de solidarité, qui donne corps à la République des Territoires », explique la Présidente de Région, Carole Delga. « Les citoyens veulent participer aux décisions prises en leur nom, surtout quand elles impactent leur vie quotidienne. »

Un conseiller régional délégué à la participation citoyenne a donc été missionné pour ré-interroger la relation entre la Région (notamment ses élues et élus) et les citoyennes et citoyens. A l’issue de son travail, une nouvelle feuille de route a été proposée ; elle repose sur cinq engagements :

  • agir sur le quotidien des habitants,
  • assurer le respect, l’écoute et la diversité,
  • faire simple et accessible,
  • suivre une méthode claire et transparente,
  • rendre des comptes.

Une des priorités de la nouvelle feuille de route sera d’écouter davantage les jeunes.

Quatre priorités d’action ont été également définies. Les deux premières consistent à aller vers des publics qui, aujourd’hui, s’impliquent moins dans les démarches participatives : les jeunes mais aussi les habitants des territoires ruraux et ceux des quartiers. Les deux autres actions visent à soigner davantage la relation aux citoyennes et citoyens que ce soit dans l’attitude d’écoute ou la transmission d’informations. Rendre compte en toute transparence des résultats et de la démarche des actions, en valorisant les résultats concrets, aura aussi pour but de redonner de la confiance dans la parole publique.

Les forces vives fédérées dans des instances

Plusieurs instances de concertation ont été installées depuis 2016. Au fil du temps, elles sont devenues des relais indispensables, mais – pour plus d’efficacité – leur fonctionnement doit être adapté. L’Assemblée des territoires sera ainsi désormais adossée aux contrats territoriauxpour être plus représentative et plus proche des citoyens (118 délégués). Le Parlement de la Montagne, unique en France, sera plus recentré et opérationnel avec l’installation d’une assemblée plus restreinte (150 membres). Quant au Parlement de la Mer, dont les membres ont été renouvelés en avril 2022, il restera inchangé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :