Aller au contenu principal

TRUMP jugé ce jour au Sénat pour l’assaut sur le Capitole.

L’ombre de l’ancien président américain

Malgré l’entrée en fonction de Joe Biden, l’ombre de l’ancien président américain plane toujours sur la vie politique du pays, explique Philippe LABRO spécialiste des USA. Joe BIDEN est Président depuis 3 semaines, et « le poison lent de Trump est toujours présent », a-t-il dit.

La procédure de destitution (impeachment).

L’acte d’accusation visant l’ancien président américain pour « incitation à l’insurrection » lors de l’attaque du Capitole le 6 janvier a été formellement transmis au Sénat – composé de 50 élus démocrates et de 50 élus républicains.

Wall Street Journal a récemment révélé comment l’invasion du Capitole avait été organisée. Héritière de la chaîne de magasins d’alimentation Publix, Julie Jenkins Fancelli a fait don de 300 000 dollars pour le rassemblement des partisans de Trump le matin du 6 janvier à Washington. Le total de l’opération aurait coûté près d’un million de dollars.

Donald Trump a-t-il provoqué l’assaut de ses supporters sur le Capitole à Washington le 6 janvier dernier ? Est-ce que ses actions constituent une trahison ? Les démocrates estiment que oui, et ce lundi (heure américaine) s’ouvre au Sénat le procès en destitution de l’ex-président américain. Même s’il n’est plus en fonction, une condamnation serait une tache indélébile sur sa carrière en politique et l’empêcherait de se présenter à une autre élection. 

Premier président de l’histoire à faire face à un second procès en destitution, Donald Trump est accusé d' »incitation à l’insurrection » pour avoir encouragé des milliers de ses partisans, réunis à Washington, à se diriger vers le Congrès au moment où les élus certifiaient la victoire du démocrate Joe Biden le 6 janvier dernier. Bilan : cinq morts, de nombreux blessés, des dégâts et un pays traumatisé. Juste avant l’attaque, il s’était adressé à une foule de manifestants réunis à Washington pour contester sa défaite. 

« Vous ne reprendrez jamais notre pays en étant faibles. Vous devez montrer de la force » leur avait-il lancé.

La Chambre des représentants, à majorité démocrate, s’est déjà prononcée pour la poursuite de la procédure 

le 13 janvier dernier, avec 222 voix démocrates et 10 voix de républicains pour l’impeachment (contre 197 contre). 

« Il est impossible d’imaginer que les événements du 6 janvier se soient produits sans que le président ait créé une poudrière, allumé une allumette puis cherché à tirer personnellement profit du chaos qui a suivi », ont assuré les élus démocrates dans leur argumentaire de 77 pages.

Lors du premier impeachment de Donald Trump dans l’affaire ukrainienne, il y a plus d’un an, les Républicains avaient voté comme un seul homme derrière Donald Trump pour son acquittement. Mais cette fois-ci donc, 10 élus du parti de Donald Trump à la Chambre des représentants ont voté en faveur du renvoi du président en procès. Parmi eux, Dan Newhouse :

« Le Président Trump n’a aucune excuse pour ses actes », a déclaré l’élu républicain.

Donald Trump n’assistera pas à son procès

Rien ne l’y oblige. Donald Trump était absent lors de son premier procès il y a un peu plus d’un an.

« Si vous déclinez cette invitation, nous nous réservons tous les droits, y compris celui d’arguer lors du procès que votre refus de témoigner pèse lourdement contre vous », avait écrit Jamie Raskin à Donald Trump dans sa lettre « d’invitation ».

En réponse, le conseiller de l’ex-président Jason Miller a déclaré jeudi : 

Le président ne témoignera pas dans une procédure contraire à la Constitution. Une telle procédure ne peut s’appliquer qu’à un président en exercice. 

Le démocrate Jamie Raskin a estimé que le refus de Donald Trump de témoigner « en disait long » et établissait « de toute évidence une conclusion défavorable appuyant sa culpabilité » :

Le parti républicain n’est pas près de lâcher Trump

La partie n’est pas gagnée pour les démocrates. Le Sénat est en effet constitué de 50 républicains et 50 démocrates. La présidente du Sénat étant démocrate (en la personne de la vice-présidente Kamala Harris), les démocrates sont donc majoritaires (à une voix près). Mais il faut les deux tiers du Sénat pour que la mesure soit adoptée. Il faudrait donc, qu’en plus de tous les démocrates, 16 élus républicains votent pour l’impeachment.  

Or, un premier vote s’est tenu au Sénat pour déterminer si la procédure devait se poursuivre. « Oui » ont répondu les sénateurs, par 55 voix contre 45. Seuls cinq élus républicains ont donc pour ce « oui ». Cela signifie clairement que le parti républicain n’est pas près de lâcher Trump, même s’il est de plus en plus divisé. 

Voici un article du Point évoquant le jugement qui s’ouvre ce jour

ARTICLE

Donald Trump jugé mardi au Sénat pour l’assaut sur le Capitole

Le Point 07 02 2021

Ce second « impeachment », historique, a peu de chances d’aboutir : les démocrates ont besoin du vote de 17 sénateurs républicains, ce qui paraît improbable.

Un an après un premier procès en destitution historique, Donald Trump se retrouvera à nouveau mardi 9 février en position d’accusé au Sénat, dont les élus devront dire s’il a encouragé l’assaut meurtrier sur le Capitole. Pour le condamner en son absence, il faudra un vote rassemblant les deux tiers des 100 membres du Sénat, ce qui rend probable son acquittement.

La violence de l’attaque, le 6 janvier, au moment où les élus certifiaient la victoire de Joe Biden à la présidentielle, a suscité un tel effroi que les démocrates ont réactivé la procédure de destitution, même si le mandat de Donald Trump touchait à sa fin. Dès le 13, la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, l’a mis en accusation pour « incitation à l’insurrection », un second « impeachment » le marquant à nouveau du sceau de l’infamie, ce qui n’est arrivé à aucun autre président avant lui. Aucun non plus n’a été jugé après avoir quitté le pouvoir.

« Dissuader les prochains présidents »

Le milliardaire républicain et ses alliés s’appuient d’ailleurs sur son départ de la Maison-Blanche, le 20 janvier, pour soutenir que le procès est contraire à la Constitution : les sénateurs peuvent, selon eux, démettre un président en exercice, mais pas juger un simple citoyen. L’accusation démocrate rétorque qu’un ancien ministre a déjà été jugé dans ce cadre, et qu’il faut condamner Donald Trump pour le rendre inéligible et pour « dissuader les prochains présidents de provoquer des violences afin de rester au pouvoir ».

Lors du procès, ses avocats devraient concentrer l’essentiel de leurs arguments à ce débat juridique, pour éviter d’avoir à défendre les tweets et diatribes enflammées de leur client. La plupart des sénateurs républicains devraient eux aussi s’abriter derrière cet argument pour voter l’acquittement sans avoir à se prononcer sur le fond.

Donald Trump « a créé une poudrière »

Comme il y a un an, lorsqu’il fut jugé pour « abus de pouvoir » pour avoir demandé à l’Ukraine d’enquêter sur le fils de Joe Biden, Donald Trump a toutes les chances d’éviter une condamnation. Pour qu’il soit déclaré coupable, il faudrait en effet que 17 sénateurs républicains se rallient aux 50 démocrates, ce qui paraît improbable à ce stade.

L’ancien magnat de l’immobilier a toutefois beaucoup à perdre lors du procès, qui sera retransmis en direct dans tous les Etats-Unis. Même s’il garde une base de fervents partisans, l’attaque sur le Capitole a érodé sa popularité. Lui qui, à 74 ans, caresse l’idée d’une nouvelle candidature en 2024, n’a donc pas intérêt à voir l’épisode joué et rejoué dans l’enceinte du Sénat. Or, les élus démocrates qui porteront l’accusation contre lui n’ont pas l’intention de s’en tenir au débat juridique.

Dans un document résumant leur argumentaire, ils ont donné le ton : Donald Trump « a créé une poudrière, allumé une allumette puis cherché à tirer personnellement profit du chaos qui a suivi », ont-ils écrit. Ils devraient donc revenir longuement sur les événements qui ont ébranlé la démocratie américaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :