Aller au contenu principal

L’UTOPIE, DU PROGRÈS ? SAGESSE ET DÉMOCRATIE DOIVENT S’IMPOSER.

..

Sécurité sanitaire, lutte contre l’injustice, cause climatique : Trois utopies ?

Un des « éclaireurs » de Metahodos nous propose cet article relatif à l’utopie. Stéphane Miconi constate, en effet, que nous avons entamé 2021 comme nous avions refermé 2020 sur trois grandes tendances : la sécurité sanitaire, la lutte contre l’injustice et la cause climatique.

Ces trois thématiques nous expose-t-il : fonctionnent sur la base d’une utopie. Il appelle à la démocratie et à la sagesse.

Bonne lecture

ARTICLE

L’utopie, virus du progrès ?

Réflexion à l’aube de transformations majeures

Stéphane Miconi 27·3-2021

Nous avons entamé 2021 comme nous avions refermé 2020, avec interrogation, crainte et révolte sur le tournant que prend la société.

Parmi les grandes tendances qui se dessinent, on retiendra la sécurité sanitaire, la lutte contre l’injustice et la cause climatique. Trois thématiques qui nous concernent tous, quelque soit la génération, mais qui pourtant nous divisent. Et le hasard n’est pour rien dans ce paradoxe car, à bien les observer, un point commun ressort : toutes fonctionnent sur la base d’une utopie.

Des médecins exhortent les gouvernants à fermer le pays parce que les statistiques de la mortalité liée à l’épidémie et ses variants se dégradent. Les réseaux sociaux et la rue s’insurgent, parfois violemment, pour réclamer justice telle une soif de vengeance. Des écologistes prétendent que la technologie est le problème et, pour certains, que l’énergie « verte » existe déjà. Or, si les enjeux de ces sujets restent majeurs, on touche là à l’essence de ce qui les pourrit de l’intérieur : la déconnexion avec le réel.

« La passion de la perfection vous fait détester même ce qui en approche » – Gustave Flaubert

Gare alors à ceux qui considèrent l’utopie pour ce qu’elle est véritablement : une idéologie. Malheur à quiconque ose la vider de son jusqu’au-boutisme pour en libérer la réflexion critique qu’elle renferme. En effet, ceux qui croient dur comme fer à un monde parfait créent une frustration immense au moindre obstacle, qu’il faut abattre sans ménagement. Si bien que celui simplement qui discute, qui nuance par la mesure ou le bon sens, devient un ennemi.

Cette quête de la perfection est non seulement sans fin mais extrêmement dangereuse. Elle sème les graines d’un aveuglement intolérant qui déchaînent les passions et attise la haine contre tout ce qui diffère. Elle légitime la violence au nom d’une noble « croisade ». Celle-là même qui jadis utilisa la religion comme prétexte pour diviser le monde durablement. Combien de litres de sang aura-t’il fallu verser pour voir la foi se réconcilier avec le libre arbitre ? L’actualité nous montre que cet équilibre est toujours précaire.

« Il est aussi noble de tendre à l’équilibre qu’à la perfection ; car c’est une perfection que de garder l’équilibre » – Jean Grenier

C’est pourquoi tant que l’émotion l’emportera sur la raison, que la suspicion prévaudra sur la preuve, et que le mieux s’érigera contre le bien, la santé, la justice et l’écologie céderont aux fanatiques. Et nous revivrons les échecs du passé. Car le progrès, le vivre ensemble et la liberté individuelle coexistent en société si nous sommes capables d’équilibres. La diversité de points de vue est une richesse de notre civilisation. Elle nait dans le dialogue mais meurt dans l’utopie dont une des dérives, le populisme, la menace aujourd’hui.

Après avoir vécu à de nombreuses reprises des épisodes totalitaires, l’Homme doit à nouveau faire face. Confronté à une profonde crise de sens qui re-distribue les cartes de son avenir, il lutte à nouveau contre ses vieux démons. Mais bercé d’illusions, bombardé de désinformations et inconscient de son ignorance, cette fois-ci, il pourrait bien sceller définitivement le tombeau de sa propre extinction.

À moins qu’il ne réagisse comme autrefois, grâce au sursaut des consciences démocratiques, et choisisse la voie de la sagesse, dès à présent.

Souhaitons-le lui, pour nous tous.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :