Aller au contenu principal

LES FRANÇAIS ET LES MÉDIAS PRESSE : UNE GRAVE DÉFIANCE QUI S’ATTÉNUE LÉGÈREMENT ?

..

LA défiance CONSIDERABLE à l’égard des classes dirigeantes et DES medias PRESSE

Suite à notre publication d’hier relative aux audiences radio, ( 2 millions d’auditeurs perdus depuis un an ) de nombreux lecteurs ont attiré notre attention sur la défiance des Français à l’égard de la presse.

https://metahodos.fr/2021/04/21/audiences-radio-moins-2-millions-cest-une-sorte-de-krach/

Jean-Marc SAURET, un de nos contributeurs a apporté le complément suivant à notre publication: « Il est simple de constater la perte de confiance dans le discours officiel répandu aussi sur les médias radio principaux, occupés pour l’autre moitié de publicités. Il n’est donc pas surprenant que les boutons se tournent. Il y a là un effet de saturation. Nombre d’émissions de radios sont suivies en podcast sur la toile…saturés du discours central à condition qu’elles portent une posture dissidente. Par ailleurs, la majorité des auditions radio se font en voiture. La généralisation du télétravail et les confinements divers les ont par ailleurs considérablement réduits. Voilà ce qui me semble une mécanique ordinaire au vu des comportements sociaux actuels et autres postures. »

Le Baromètre du CEVIPOF rappelle chaque année cette forte défiance qui touche les classes dirigeantes et les médias presse. Ceux ci ont en effet des responsabilités considérables dans l’appauvrissement de notre démocratie.

Selon le CEVIPOF seulement 28 % des francais font confaince aux médias

Nous vous proposons l’article de La Croix sur la « confiance » – plutôt que la défiance – vis à vis de la presse. Les sondages sont ils un art ?

https://metahodos.fr/2021/02/23/le-barometre-du-cevipof-le-rapport-et-les-analyses/

ARTICLE

Les Français et les médias : léger regain de confiance en pleine pandémie

27/01/2021 Par Maxime Tellier LA CROIX

La pandémie aurait pu désintéresser les Français de l’actualité mais c’est le contraire qui est arrivé. D’après le dernier baromètre sur la confiance dans les médias publié ce mercredi par La Croix, cette soif d’information s’est aussi traduite par une baisse globale de la défiance.

La défiance envers les médias demeure ancrée chez les Français mais elle a diminué légèrement en 2020, d’après le 34e baromètre sur la confiance dans les médias publiée par La Croix, Kantar et Onepoint. Un regain de confiance qui accompagne un regain d’intérêt pour l’actualité, malgré l’omniprésence de la crise sanitaire.

Réconciliation timide après un record de défiance au moment des « gilets jaunes »

Tous les médias ont gagné en crédibilité l’an passé : la radio, d’abord, toujours considérée comme le média le plus fiable par les sondés, qui déclarent à 52% que « les choses se sont passées vraiment ou à peu près comme la radio les raconte » ; c’est 2 points de plus qu’en 2019. 

La presse écrite suit (48% et gagne 2 points) devant la télévision (42%, 2 points) et internet (28%, 5 points). Ces progrès répondent aussi à une demande d’information mesurée dans le baromètre : en 2020, 67% des sondés ont suivi l’actualité avec un grand intérêt, contre 59% en 2019, le niveau le plus bas jamais enregistré depuis que La Croix a commencé à publier cette étude annuelle en 1987.

Les sondés se sont davantage intéressés à l’actualité et « c’est un constat rassurant » pour Alexis Lévrier, maître de conférence à l’université de Reims, spécialiste de l’histoire du journalisme et invité de notre journal de 12h30 ce mercredi. ÉcouterRéécouter Alexis Lévrier : « Le constat de l’intérêt croissant des Français pour les médias est rassurant, même si les Français estiment que l’on en a trop fait sur le Covid. »6 MINAlexis Lévrier : « Le constat de l’intérêt croissant des Français pour les médias est rassurant, même si les Français estiment que l’on en a trop fait sur le Covid. »

Même si les Français estiment qu’on en a trop fait sur le Covid, il y a eu une vraie soif d’information et dans l’ensemble, la confiance est en légère hausse : qu’il s’agisse des contenus ou de l’indépendance perçue des journalistes vis à vis du pouvoir. Et c’est une bonne nouvelle car on ne s’attendait pas à des résultats de cette nature, après la crise des ‘gilets jaunes’ qui avait abouti à une chute de la confiance dans les médias. On peut espérer qu’on est au tout début d’un retour de la confiance de la part du public.

Un rôle pédagogique salué mais des avis polarisés

« La presse a fait un travail pédagogique et pratique dans un contexte très difficile et les Français l’ont apprécié », ajoute Alexis Lévrier. Et effectivement, 90% des sondés estiment avoir été bien informés sur l’application des gestes barrières, 77% sur les règles touchant au confinement ou au déconfinement et 62% sur l’évolution des chiffres-clés de la pandémie en France et dans le monde.

En revanche, ils sont la moitié à s’estimer mal informés à propos des recherches sur un vaccin contre le Covid-19, 53% sur les conséquences psychologiques de l’épidémie et du confinement, 57% sur l’origine du virus et de l’épidémie et 54% à propos des débats sur la chloroquine. Sur ce sujet de la chloroquine, les points de vue dépendent beaucoup de l’appartenance politique : seuls les électeurs de LREM se disent majoritairement bien informés à propos de ce sujet (58%). Les sympathisants de la France insoumise ne sont qu’un tiers dans ce cas, 47% au PS, 45% chez les Verts, 44% chez les LR et 32% au Rassemblement national. 

Par ailleurs, le regain d’intérêt pour l’actualité ne concerne pas les deux partis à l’extrême de l’échiquier politique : les sympathisants de la France insoumise sont 65% à avoir éprouvé un grand intérêt pour les informations en 2020, 6 points de moins que l’année précédente, et ceux du Rassemblement national n’ont été que 57% à suivre l’actualité, 7 points de moins qu’en 2019.

Autre enseignement, la défiance des Français vis-à-vis des médias s’exerce plutôt contre le système médiatique en général : lorsqu’ils sont interrogés sur « leurs médias », ceux qu’ils consultent le plus souvent, les sondés se disent bien plus confiants. 84% répondent que les médias qu’ils consultent le plus leur permettent de savoir ce qu’il se passe ailleurs dans le monde, 78% de se faire leur propre opinion, 65% de découvrir ce que d’autres gens pensent, 65% de conforter ses opinions et points de vue, 55% de distinguer le vrai du faux.https://v.calameo.com/?bkcode=0062964525542d2bf6de0

34e baromètre sur la confiance des Français dans les médias (La Croix, Kantar et Onepoint).

3 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :