Aller au contenu principal

« MACRON ET SA FIN DE QUINQUENNAT À BOUT DE SOUFFLE » : « L’ÉTAT-MAJOR S’INQUIÈTE ».

UN NON CANDIDAT EN CAMPAGNE SUR LE TERRAIN MÉDIATIQUE

Le président répéte qu’il n’est pas candidat; Et la presse reprend – chaque jour – les « information » (?) qui émanent des proches autorisés qui – chaque jour – disent le contraire et « papotent » sur la campagne d’un non candidat.

Cette campagne devient ainsi une réalité.

Les éléments de langage sont produits industriellement. Les « propos de l’Elysée » suivent les « déclarations de l’entourage« , suivies par les « inquiétudes de l’état major« .

Etat-major ? de campagne ? C’est le terme utilisé lors des élections. Nous avons donc une équipe de campagne sans candidat composée principalement de membres de l’exécutif et de l’administration sur-sollicités en cette période de crise.

« L’ETAT-MAJOR S’INQUIÈTE »

Ce n’est pas un titre de film, mais ce qu’écrit, en titre, un média.

Dans les colonnes du Parisien, l’état-major du président fait part de son inquiétude et évoque une « fin de quinquennat à bout de souffle ».

NB: NOUS TRAITONS ICI DU PARISIEN À TITRE D’EXEMPLE. IL A FAIT UNE BONNE PÊCHE D’INFOS OU D’INTOX, ET NOUS LES A LIVRÉS DANS COLONNES NON SANS TALENT.

« Je serai bien intempestif à vous parler de mes ambitions personnelles. Dans la gestion d’un pays, il ne faut pas commettre de faute de temps. » Ce vendredi 30 avril, dans une interview accordée à la presse régionale, en bon maître des horloges, Emmanuel Macron a indiqué que l’heure n’était pas encore venue pour mettre sur la table le sujet de l’élection présidentielle de 2022

«IL N’EN PARLE PAS OUVERTEMENT. MAIS QUI PEUT IMAGINER UN SEUL INSTANT QU’IL N’Y PENSE PAS »,

reconnaît, en revanche, ce dimanche 2 mai « un poids lourd de la majorité » dans les colonnes du Parisien.

Selon le journal, le chef de l’État ne devrait pas officiellement se lancer avant février 2022 dans la course à la présidentielle, une fois la présidence française de l’Union européenne débutée. Il faudra pouvoir afficher un bilan, mais aussi susciter de nouveau un espoir. Et ce n’est pas gagné, même dans ses rangs, on le reconnaît.


« L’idée d’un remaniement, tout le monde en parle en ce moment. On a la moitié des ministres qui sont cramés par la crise, et l’autre qu’on n’a pas vu ni entendu depuis un an. Il y a comme un problème »,

« Il y aura aussi le déploiement du plan de relance à partir du juillet, pour lequel le président compte beaucoup s’investir », « prévient l’Élysée » dans les colonnes du Parisien.

POLYPHONIE CHAOTIQUE

Jean Castex passera-t-il l’été ? Pourrait-il être remplacé à Matignon dès juillet, après les élections régionales, seulement un an après avoir succédé à Édouard Philippe ? « Impossible, il est 100 % à son poste », répond un proche du président de la République dans Le Parisien. 

SOUFFLER LE FAUX, RESTE LE FAUX

« Mais il est trop assimilé au confinement et au reconfinement. Il faudra un remaniement si on veut redonner un élan », rétorque une ministre.


« Il y a zéro sujet », tranche-t-on à l’Élysée. « Pour la simple et bonne raison qu’on ne sera pas sorti de la crise, donc qu’il aura besoin de garder les mêmes troupes », indique le palais au Parisien. 

RUMEURS ?

À droite, certains craindraient – lit on par ailleurs sans doute pour ajouter à la dramaturgie – tout de même que celui qui a récemment accordé une interview sur le thème de la sécurité dans les colonnes du Figaro vienne de nouveau chasser sur leurs terres pour peut-être recruter un nouveau Premier ministre. L’éventuel chef d’un gouvernement de transition avant un potentiel nouveau quinquennat.

Et pendant ce temps la notre vie démocratique et institutionnelle de notre pays se délite davantage. Mais est ce possible ? Plus dure sera la suite ?

A.F., P.A. et T.L.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :