Aller au contenu principal

IMPOSSIBLE DE RÉFORMER LES RETRAITES EN UN MANDAT ? NOUVELLE RECULADE.

« Réforme des retraites, 15 000ème suite et 15 000ème fin« , écrit Libération.

«  »Emmanuel Macron lors du séminaire gouvernemental hier, puis Jean Castex devant la presse ensuite, ont tous deux re-re-re-refermé la porte à une évolution du dossier avant 2022, contrairement à ce que laissaient entendre de nombreuses fuites de presse ces derniers jours. Référence à sa promesse de ne pas appuyer sur le bouton avant la fin de la crise sanitaire et sans reprise économique durable, le Président a d’abord dit devant ses ministres, selon le Parisien : «La feuille de route dépeinte aux Français le 12 juillet reste d’actualité sur les sujets de court terme, comme de moyen terme. Et je vous demande de ne pas faire de ballon d’essai dans la presse«  »

«  »Le dernier en question émanait plutôt de l’Elysée mais bon… Les «conditions» de la réforme «ne sont toujours pas réunies», a enfoncé le Premier ministre, éteignant l’incendie rallumé par l’exécutif lui-même.

Rendez-vous à la prochaine reprise de feu.

LES CONDITIONS « NE SONT TOUJOURS PAS RÉUNIES » POUR ENGAGER UNE RÉFORME DES RETRAITES,

a déclaré le premier ministre Jean Castex, invoquant notamment « l’unité du pays » sur ce sujet sensible, à sept mois de l’élection présidentielle

Dans son souci de réformer le pays « jusqu’au dernier quart d’heure », Emmanuel Macron avait remis sur le métier en juillet cette réforme clivante, qui avait été stoppée par l’épidémie de COVID-19 début 2020.

« La crise sanitaire a interrompu le processus de réforme et comme je l’ai redit aux partenaires sociaux, ce processus, du reste modifié compte tenu des conditions nouvelles, ne pourra reprendre que lorsque la pandémie sera sous contrôle et lorsque la reprise économique sera suffisamment solide », avait déclaré le chef du gouvernement à l’issue du Conseil des ministres, suivi d’un séminaire de travail.

« C’est un préalable à la réussite de cette réforme très importante. A ce jour, ces conditions ne sont toujours pas réunies« , poursuivait-il. « Nous avons plus que jamais l’impérieux devoir de favoriser au maximum l’unité du pays. »

Le quotidien Les Echos a rapporté lundi que le président Emmanuel Macron souhaitait avancer son projet de réforme des retraites avant la fin de son quinquennat,

en mettant notamment en oeuvre la suppression des régimes spéciaux et le minimum de pension à 1.000 euros pour toute carrière complète au smic.

Le recul de l’âge de départ à la retraite et le passage à un système à points – éléments principaux de la réforme annoncée – seraient laissé de côté dans un premier temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :