Aller au contenu principal

ETAT DE DROIT (Partie 3) LA FRANCE RECULE. 17° SUR 31 DANS LA ZONE EUROPE ET AMÉRIQUE DU NORD

Voir nos 2 précédentes publications récentes :

ÉTAT DE DROIT (Partie 1) EN EUROPE : LA FRANCE PARLE HAUT. MAIS S’INTERROGE-T-ELLE SUR SES PROPRES PRATIQUES ? https://metahodos.fr/2022/01/21/etat-de-droit-en-europe-la-france-classee-23/

ÉTAT DE DROIT (Partie 2) RECULE DANS PLUS DE LA MOITIÉ DES PAYS. EN FRANCE AUSSI https://metahodos.fr/2022/01/21/letat-de-droit-recule-dans-plus-de-la-moitie-des-pays/

Publication de World Justice Project (WJP)

Edition 2021 de l’Indice annuel sur l’État de droit (of Law Index)


WASHINGTON, DC (14 octobre 2021)


La détérioration de l’état de droit se propage à travers le monde, comme le montre l’Indice sur l’Etat de Droit du WJP 2021. A l’échelle mondiale, les domaines de plus grand déclin comprennent, outre l’équilibre entre les pouvoirs :

  • les contraintes aux pouvoirs du gouvernement,
  • l’espace civique,
  • la promptitude de la justice, et
  • l’absence de discrimination.

La France est classée 17e sur 31

pays dans la région Union Européenne, Association Européenne
de Libre-Échange et Amérique du Nord.

Le World Justice Project (WJP) a publié en octobre 2021 l’Indice sur l’État de Droit du WJP 2021, lequel évalue l’état de droit dans 139 pays et juridictions.

Le rapport est le premier de cette série annuelle depuis la déclaration de la pandémie de COVID19 en mars 2020, et il montre que plusieurs années de tendances négatives se sont aggravées au cours de cette période.
« Avec des tendances négatives dans tant de pays, l’Indice sur l’État de Droit du WJP de cette année devrait être un signal d’alarme pour nous tous. » a déclaré le co-fondateur et PDG du WJP, Bill Neukom.

« L’Etat de droit est le fondement même des communautés de justice, d’opportunité et de paix. Renforcer cette fondation devrait être une priorité absolue pour la prochaine période de reprise après la pandémie. »

L’Indice sur l’État de Droit du WJP

est un rapport annuel basé sur plus de 138,000 sondages auprès des ménages et 4,200 sondages auprès de juristes et d’experts à travers le monde. Le cadre du WJP pour l’état de droit couvre huit facteurs :

– Contraintes aux Pouvoirs du Gouvernement,

– Absence de Corruption,

– Gouvernement Ouvert,

– et Droits Fondamentaux,

– Ordre et Sécurité,

– Application des Règlements,

– Justice Civile,

– Justice Criminelle.

L’État de Droit en France

Le score total de la France a baissé de moins de 1% dans l’Indice de cette année. À la 23e place sur 139 pays et juridictions à travers le monde, la France reste à la même position au classement mondial. Le score de la France la place 17e sur 31 pays dans la région Union Européenne, Association Européenne de Libre-Échange et Amérique du Nordet 23e sur 46 parmi les pays à revenu élevé.

Au niveau régional,

– le pays le plus performant pour l’Union européenne, Association Européenne de Libre-Échange et Amérique du Nord dans l’Indice est le Danemark (1er sur 139 pays), suivi de la Norvège et de la Finlande.

Les trois pays avec les scores les plus bas pour la région sont la Grèce, la Bulgarie et la Hongrie (69e sur 139 pays).

Sept nouveaux pays de la région Union Européenne, Association Européenne de Libre-Échange et Amérique du Nord ont été ajoutés à l’Indice de cette année : Chypre, l’Islande, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, et la République slovaque.

Au cours de la dernière année, 17 des 24 pays ont baissé dans l’Union Européenne, Association Européenne de Libre-Échange et Amérique du Nord. De ces 17 pays, 11 avaient égalementbaissé l’année précédente.


L’État de droit Dans le Monde

L’Indice 2021 montre qu’à l’échelle mondiale, plus de pays ont baissé au lieu de s’améliorer dans leur performance générale de l’état de droit pour la quatrième année consécutive.
Au cours d’une année dominée par la pandémie de COVID-19, 74.2% des pays couverts ont connu des baisses dans leur performance de l’état de droit, tandis que 25,8% se sont améliorés.

Les 74.2% de pays qui ont connu des baisses cette année représentent 84,7% de la population mondiale, soit environ 6,5 milliards de personnes.

Ces baisses sont généralisées, et s’observent à travers le monde. Pour la deuxième année
consécutive, dans chaque région, une majorité de pays a enregistré un recul ou aucun
changement dans leur performance générale en termes d’état de droit.

Au cours de la dernière année, 82 % des pays de l’Indice ont connu un déclin dans au moins une dimension de l’espace civique (participation civique, liberté d’opinion et d’expression, et liberté de réunion et d’association) et 94 % des pays de l’Indice ont connu une augmentation d’espoir
retards dans les procédures administratives, civiles ou pénales.


Les trois pays les plus performants cette année étaient le Danemark, la Norvège et la Finlande.

La République Démocratique du Congo, le Cambodge et la République bolivarienne du
Venezuela
ont obtenu les plus scores les plus bas pour l’état de droit.

Les pays où l’état de droit s’est le plus amélioré au cours de la dernière année sont l’Ouzbékistan (4,1%), la Moldavie (3,2%) et la Mongolie (2,0%). Les pays ayant enregistré le plus grand déclin de l’état de droit sont le Bélarus (-7.5%), et le Myanmar (-6.3%). Le Nigeria, le Nicaragua, la République kirghize et l’Argentine sont à égalité pour la troisième plus forte baisse (-3,7 %).


À Propos de l’Indice sur l’État de Droit du WJP


L’Indice sur l’Etat de Droit du WJP est la principale source de données originales et indépendantes sur l’état de droit. L’Indice couvre maintenant 139 pays et juridictions, et s’appuie sur plus de 138,000 sondages auprès des ménages et 4,200 sondages auprès de juristes et d’experts afin de mesurer comment l’état de droit se vit et se perçoit à travers le monde. L’Indice fournit des informations actualisées et fiables aux décideurs politiques, aux organisations de la société civile, aux universitaires, aux citoyens, et aux juristes, parmi d’autres, et a été créé dans l’intention d’encourager des reformes politiques, de guider le développement de programmes et d’informer la recherche afin de consolider l’état de droit.

À Propos du World Justice Project.

Le World Justice Project (WJP) est une organisation indépendante et pluridisciplinaire impliquée dans le développement de l’état de droit à travers le monde. L’état de droit permet de limiter la corruption, de combattre la pauvreté et la maladie et protège les populations des injustices, qu’elles soient à petite ou grande échelle.

Il sert de fondation aux communautés de paix, d’opportunité et d’égalité, en catalysant le développement, l’établissement d’un gouvernement responsable et le respect des droits fondamentaux.

Le World Justice Project, définit l’état de droit comme un système durable de lois, d’institutions, de normes et d’engagement communautaire qui produit: un système de responsabilité, des lois justes, un gouvernement ouvert, et une justice accessible

3 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :