Aller au contenu principal

« SOMMES NOUS DES ENFANTS GATES DE LA DEMOCRATIE ? » Point de vue. Podcast

220228_-_podcast_e06_article.jpg

Pourquoi les Français sont-ils si insatisfaits de leurs dirigeants politiques ?

Pourquoi ce fossé qui se creuse entre les citoyens et leurs représentants ? Ecoutez !

Sommes-nous des enfants gâtés de la démocratie ?

LE 08 MAR 2022 Par Tam Tran Huy The Conversation

Plusieurs signaux montrent que les Français éprouvent de plus en plus de défiance vis-à-vis de leurs représentants. On l’a vu récemment avec les vagues de violences qui ont frappé les élus… Et dans les urnes, cela se matérialise par l’abstention. La montée de l’abstention, c’est une tendance lourde de notre vie politique depuis 30 ans mais elle ne fait que s’accentuer.

Voir le podcast :

https://embed.acast.com/61e93b98cec30800130ebb9e/62263e12f824000012ef78c3

Lors des dernières élections régionales, deux-tiers des électeurs inscrits ont boudé les urnes au second tour, et près de 80 % pour les jeunes. En revanche, le scrutin présidentiel continue de rassembler, il fait figure d’exception : c’est l’élection reine sous la Ve République.

Pourquoi les Français sont-ils si insatisfaits de leurs dirigeants politiques ? Pourquoi ce fossé qui se creuse entre les citoyens et leurs représentants et comment le combler ? Y a-t-il des raisons objectives à notre défiance ou sommes-nous des enfants gâtés de la démocratie ?

Dans cet épisode, nous interrogeons le chercheur Bruno Cautrès, chercheur CNRS au Cevipof et enseignant à Sciences-Po. Il a beaucoup travaillé sur le point de vue des citoyens dans l’analyse politique. A travers son regard, nous analysons ce désintérêt important des Français à l’égard de leurs représentants et nous nous interrogeons sur les moyens de mieux faire rentrer le citoyen dans les institutions. Grand débat, convention citoyenne pour le climat… Certaines initiatives ont tenté de recoudre ce lien, sans y parvenir tout à fait.

RÉFÉRENCES DE L’ÉPISODE

JE VOTE, TU VOTES, NOUS VOTONS – LE PODCAST

Chaque semaine, pendant toute la campagne électorale, le podcast de Public Sénat et du Cevipof-Sciences Po explore un pan du vote des Français. Tâm Tran Huy dialogue avec un chercheur le comportement électoral de nos concitoyens. Comment chacun choisit son candidat ? En fonction de son milieu social, de son parcours de vie, de ses émotions ? Est-ce que les jeunes votent comme leurs parents ? Les gens qui achètent une voiture électrique mettent-ils tous un bulletin vert dans l’urne ? Etc.

Parce qu’une élection présidentielle, ce ne sont pas que des candidats ambitieux et des petites phrases assassines, mais qu’elle concerne surtout des millions d’électrices et d’électeurs, nous avons souhaité décrypter avec vous leurs comportements dans les urnes.

1 réponse »

  1. Bonjour, Thierry,La psychosociologie nous a déjà donné la réponse depuis longtemps. Frédérick Herzberg nous a formulé la théorie de la finalité : Si je vois le résultat de mon action, je continue, si je ne le vois pas, je m’arrête. Il prenait un exemple simple. Je joue au bowling et au moment ou la boule que je viens de lancer arrive près des quilles, un rideau s’intercale entre la cible et moi et je ne vois pas ce que mon lancé a fait comme résultat. Je me retourne et je demande à la ronde si quelqu’un sait ce que j’ai réalisé ou pas… Personne ne pouvant répondre, est-ce que je lance ma seconde boule ? Non…Quand les gens verront le résultat de leurs actions dites démocratiques, alors ils continuerons de les utiliser. La baisse progressive de la participation correspond à la montée progressive de la confiscation depuis le rejet du traité de Maastricht resservi sans référendum en traité de Lisbonne. Pensez-vous que les français n’ont rien vu ? Le mépris d’une telle posture c’est ajouté à la frustration. Quand les politiques recommenceront à respecter  la démocratie, elle reviendra. Ce dernier quinquennat a été terrible en terme de violences, de mensonges et de manipulations. Tout le monde a vu les tromperies, les faux semblants, le mépris d’un chef d’état que plus personne ne reconnait vraiment comme respectant les citoyens, comme démocrate.Les effets de manche des proches du président ne font qu’aggraver le sentiment et donc la situation. Croient-ils que les citoyens, maintenant les gens, soient aveugles sur les éléments de langage et la stratégie de tromperie, de désinformation ? Ils se persuadent mais eux non plus ne sont pas dupes de leur propre stratagème.Bien amicalementJean-Marc

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :