Aller au contenu principal

LE ROLE ESSENTIEL DES MEDIAS SOCIAUX EN DEMOCRATIE

Podcast  Rachat de Twitter : "Les réseaux sociaux sont devenus des pièces essentielles dans les démocraties"

ARTICLE

Rachat de Twitter : « Les réseaux sociaux sont devenus des pièces essentielles dans les démocraties »

Mercredi 27 avril 2022 par Nicolas Demorand , Léa Salamé FRANCE INTER

Gérald Bronner, sociologue, professeur à l’Université de Paris Cité, Olivier Tesquet, journaliste spécialiste des questions numériques à Télérama, et Julia Cagé, professeure d’Economie à Sciences-Po Paris, sont les invités du Grand entretien de France Inter.

https://www.dailymotion.com/embed/video/x8ad8mt?controls=true

Le rachat de Twitter par le milliardaire Elon Musk fait craindre une avalanche de messages haineux et dangereux sur la plateforme, au nom de sa conception de la liberté d’expression. Mais des experts attendent de voir comment il va affronter l’équation complexe de la modération des contenus.

Attention danger ? Avec la prise de contrôle par le patron de Tesla et SpaceX, qui se veut un « absolutiste de la liberté d’expression », de nombreuses voix s’inquiètent d’un retour en arrière de la plateforme sur la question sensible de sa régulation.

À lire  –  SOCIÉTÉ« Que va devenir Twitter » avec Elon Musk ? Les espoirs et les craintes de la presse spécialisée américaine

Olivier Tesquet, journaliste spécialiste des questions numériques à Télérama :

« Elon Musk est l’homme le plus riche de la planète et donc la moindre de ses oscillations économiques fait la une des journaux. Twitter est le lieu de la conversation public dans une époque où la conversation publique est de plus en plus difficile et de plus en plus polarisé. Ça devient un sujet éminemment politique. Elon Musk a utilisé Twitter à des fins purement commercial et pour son enrichissement personnel. Le management de Musk, notamment chez Tesla, est assez toxique. Chez Twitter, on est assez inquiet. »

Gérald Bronner, sociologue. Professeur de sociologie à l’Université de Paris Cité :

« Ça interpelle. Les réseaux sociaux, qu’on les aime, qu’on les approuve ou qu’on les déteste sont devenus des pièces essentielles dans les démocraties. Si on veut en dire du bien, ils ont soutenu des mouvements sociaux qui ont permis de renverser des dictateurs comme en Tunisie avec le Printemps arabe. C’est une pièce essentielle à la liberté d’expression. Le problème avec Elon Musk, c’est qu’il a des accointances avec l’idéologie libertarienne. Il entretient un rapport inconditionnel à la liberté. Il pourrait modifier les règles de modération de Twitter. »

À lire  –  ÉCONOMIEBouton « éditer », modération, algorithme : ce qu’a dit Elon Musk sur son projet pour Twitter

Julia Cagé, professeure d’Economie à Sciences-Po Paris :

« C’est un acte clairement politique de la part d’Elon Musk. Vous avez un réseau social qui n’est pas une grande entreprise comme une autre. Il y a entre 200 et 300 millions d’utilisateurs réguliers. Il a une force de frappe gigantesque, mondiale. Il a une influence dans le débat politique et médiatique. Il a une influence dans la propagation des fake-news. Elon Musk rachète ce réseau social au titre de la liberté d’expression. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :