Aller au contenu principal

« PRÉSIDENTIELLE 2022 » – NOUVELLE RUBRIQUE. « LRM, LE VAISSEAU FANTÔME DE LA MACRONIE »

Le « en même temps et l’indécision qui l’accompagne

Depuis le lendemain des régionales, dont le président ne voulait pas et qu’il s’efforce d’enjamber jusqu’à la présidentielle, les annonces les plus contradictoires sont diffusées sur les reformes à faire en fin de mandat et celles à reprogrammer. La même chose sur la forme des « annonces » annoncées : conférence de presse, intervention du 14 juillet, congrès à Versailles…

Voir notre publication d’hier qui constituait la première de notre nouvelle rubrique sur la présidentielle: PRÉSIDENTIELLE 2022 : METAHODOS OUVRE UNE NOUVELLE RUBRIQUE. QUI SONT LES CANDIDATS DÉCLARÉS ?

Une dernière année de mandat qui ne serait qu’une année de campagne ?

Le pays n’aurait il pas besoin d’une gestion continue et d’une continuité dans les reformes indispensables ?Richard Ferrand sur la réforme des retraites : « Enterrer ce projet comme se précipiter serait folie » : nouvelle illustration du « en même temps » ?


Proche d’Emmanuel Macron, le président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand, reconnaît « des erreurs » après les faibles scores de La République en marche aux élections régionales. Il préconise de ne pas « se précipiter » sur la réforme des retraites, mais….en même temps il serait folie de l’enterrer.


« Il faut retrouver la ligne directrice« 

indique le chef de file du MoDem, François Bayrou, qui, à propos d l’abstention, dit par ailleurs :
«Que dit ce message ? Je crois qu’il dit : on ne comprend pas bien ce que vous faites, on ne comprend pas bien comment vous êtes organisés. On attend du changement, on attend que vous entendiez ce qu’on vous dit.» Pour c’est un signal d’alarme envoyé à La République en Marche.

Pour avancer, l’élu appelle donc à «refixer le cap» et «les fondamentaux qui ont fait la victoire de 2017». «Je pense qu’il est très nécessaire que le président de la République fasse entendre aux Français le caractère original et la force du projet qui est le sien», a-t-il affirmé.

«La personnalité la plus solide» : S’il remet en question la stratégie de l’exécutif, il continue de voir en Emmanuel Macron l’homme providentiel. «Je pense que c’est aujourd’hui la personnalité la plus solide, la plus à la hauteur de cet enjeu», a-t-il confié, alors que le chef de l’État -déjà en campagne – ne s’est pas encore déclaré candidat pour 2022.

À moins d’un an de l’échéance ultime, F. BAYROU rappelle ses priorités : l’introduction de la proportionnelle, le vote par correspondance, parmi d’autres. Il s’oppose à la mise en place de la réforme des retraites, pourtant priorisée – jusqu’à nouvel ordre – par Emmanuel Macron. «Je pense que la période électorale n’est pas favorable pour faire passer à la va-vite une réforme», a tranché l’édile. «Je pense que (…) les candidats à l’élection présidentielle vont chacun défendre un principe de réforme, et ça aura valeur d’une orientation extrêmement forte».

Un parti, LREM, pour marquer la fin des partis, mais un parti en echec

Le mouvement marconiste devait terrasser les anciens partis. C’était oublier qu’en démocratie ces organisations sont indispensables ( et perfectibles, bien sur aussi ) . C’etait aussi ne pas voir qu’un pouvoir à ce point personnel ne peut – sans empathie et ouverture au débat – fédérer et organiser les idées et les hommes.

Nous vous proposons l’article de Solenn De Royer « le vaisseau fantôme de la Macronie » « Créée pour faire un « hold-up » à la présidentielle, la formation a tâtonné pour se structurer et enchaîne depuis cinq ans les défaites électorales. »


ARTICLE

LRM, le vaisseau fantôme de la Macronie

Par Solenn De Royer – Le Monde

Amiens, 6 avril 2016. Le sénateur socialiste François Patriat arrive en train dans la ville natale d’Emmanuel Macron. Ce dernier s’apprête à lancer un mouvement politique. Aux premières loges du quinquennat de François Hollande, d’abord à l’Elysée puis à Bercy, le ministre de l’économie a vu le mandat du président parasité par les frondeurs, issus de sa propre famille politique. Les partis ont failli, pense-t-il. Il propose une offre politique nouvelle : un « mouvement citoyen », ouvert sur la société civile, fondé sur le dépassement du clivage droite-gauche.

Le jour du lancement, pas question d’aligner une brochette d’élus blanchis sous le harnais. Seul François Patriat, 73 ans, est invité. En avance, le sénateur file à la cathédrale d’Amiens. Dans la nef de l’édifice gothique, il allume un cierge : « Mon Dieu, c’est un jour historique, faites que ça marche… ! »

Cela fait des mois qu’Emmanuel Macron se prépare, dans le plus grand secret. Il réunit ses proches au cœur de l’hiver, à la veille d’un week-end, dans les appartements privés de Bercy. Autour de la table, une poignée de jeunes strauss-kahniens, Philippe Grangeon, ami de François Hollande, et l’écrivain François Sureau, proche de François Fillon. Adrien Taquet, le publicitaire de l’agence Jésus et Gabriel, présente au ministre des paperboards. Il propose un nom – En marche ! –, une typo, un logo. Pour le site Internet, il s’est inspiré de la marque américaine Apple, « centrée sur le produit ». Sa campagne marketing est guidée par trois principes : « Différenciation, désintermédiation, prise de risque. »

Autour de la table, le nom fait débat. « C’est un peu militaire, votre truc ! », lance Sureau, qui rappelle la marche sur Rome menée par les faisceaux italiens de Mussolini, en 1922. Mais Brigitte Macron le trouve parfait. Ce soir-là, l’équipe ne tranche pas. Et les paperboards sont rangés. François Hollande, qui s’invite le lendemain à dîner avec Julie Gayet, demande à visiter les appartements privés. En ouvrant un placard, il manquera de peu de tomber sur les planches cachées sous les costumes du ministre, au grand dam du couple Macron.

Au lendemain de l’élection présidentielle de 2017, Adrien Taquet, désormais ministre, se félicite ainsi : « On a lancé Macron comme un produit ! »…






1 réponse »

  1. Bonjour, Thierry,Le président dirige la France comme un banquier gère son patrimoine. C’est relativement simpliste…Bien amicalmementJean-Marc

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :