Aller au contenu principal

Assemblée Nationale « consultation citoyenne » sur les raisons de l’abstention

L’Assemblée nationale lance une « consultation citoyenne » sur Internet pour comprendre les raisons de l’abstention aux élections

Une « consultation citoyenne » est accessible sur Internet, depuis le vendredi 1er octobre, afin de comprendre les causes de l’abstention aux différentes élections. Cette initiative a été prise par les députés participant à la mission d’information qui travaille sur la participation électorale.

Ce dispositif « doit permettre de consulter directement les Français sur les causes de l’abstention et de mieux connaître les motivations des abstentionnistes », selon la présidence de l’Assemblée nationale.

LE DISPOSITIF

À la suite des élections départementales et régionales de juin dernier, marquées par une participation particulièrement faible, la Conférence des Présidents de l’Assemblée nationale a décidé, sur la proposition du Président Richard Ferrand, la création d’une mission d’information visant à identifier les ressorts de l’abstention et les mesures permettant de renforcer la participation électorale. Composée de 26 membres appartenant à tous les groupes politiques, cette mission est présidée par M. Xavier Breton (Les Républicains), et son rapporteur est M. Stéphane Travert (LaREM).

Ses travaux visent à déterminer les raisons conjoncturelles ayant conduit au très bas taux de participation enregistré aux élections locales de juin dernier. Ils portent aussi plus largement sur les causes structurelles de l’augmentation de l’abstention en France et les réponses à leur apporter, s’agissant de l’organisation des scrutins comme des autres modalités permettant d’inciter à l’exercice du droit de vote.

Accéder à la page de la mission d’information

La mission rendra ses conclusions avant la fin de l’automne 2021.

Objectifs de la consultation

La consultation doit permettre de consulter directement les Français sur les causes de l’abstention, de mieux connaître les motivations des abstentionnistes, et de faire émerger des réponses pour améliorer la participation électorale.

Ses résultats, qui seront rendus publics à l’issue de leur analyse, permettront d’éclairer les réflexions de la mission, et seront pris en compte pour déterminer les propositions qu’elle sera amenée à formuler.

La consultation est divisée en trois grands axes :

–          Le comportement électoral, et les raisons de l’abstention ;

–          Les mesures pouvant être prises pour améliorer la participation électorale ;

–          Le rapport à la chose publique.

Une dernière partie a pour objectif de mieux connaître les répondants.

Le questionnaire comporte 25 questions, dont quatre questions ouvertes. Hors questions ouvertes, le temps de réponse est estimé à 10 minutes.

1 réponse »

  1. Bonjour, Thierry,Je crois qu’on cherche des réponses structurelles à un changement sociétal, une réponse organisationnelle à un dérapage politique, et tout ceci est bien lié. J’ai déjà pbeaucoup décrit cette évolution sociétale, de moderne à posmoderne, puis vers une alternance culturelle sans jamais qu’une culture chasse l’autre mais s’y superpose.Bien amicalementJean-Marc

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :