Aller au contenu principal

Kiev par téléphone : Vladimir Yermolenko : “Nous sommes en train de vivre un scénario apocalyptique”

Coup de fil

Vladimir Yermolenko : “Nous sommes en train de vivre un scénario apocalyptique”

Propos recueillis par Michel Eltchaninoff publié le 24 février 2022 Philo mag

Alors qu’une offensive militaire russe de grande ampleur se poursuit en Ukraine, nous avons joint par téléphone le philosophe et journaliste Vladimir Yermolenko, qui vit à Kiev.

Il raconte les explosions qu’il entend de chez lui, n’envisage pas de quitter la capitale de son pays, mais s’attend à des années de répression et de résistance contre la société civile ukrainienne.

Comment avez-vous pris connaissance de l’invasion russe ? 

Vladimir Yermolenko : J’habite avec ma femme et mes deux enfants à Brovary, dans la banlieue de Kiev, tout près d’une unité militaire. Nous avons été réveillés à 5 heures du matin par une très forte explosion : la base a été la cible d’une attaque de missiles. Puis il y a eu une autre explosion. Et encore une dans l’après-midi. Plusieurs personnes ont été tuées. Nous regardons les actualités. Des combats ont lieu tout près de Kiev, notamment à l’aéroport de Hostomel, où des troupes russes héliportées prennent position, sans doute pour attaquer la capitale. Les attaques ont lieu de tous les côtés de l’Ukraine : du Nord, du Sud, où la ville de Kakhovka a été prise, de l’Est. Nous sommes en train de vivre un scénario apocalyptique.

Vous attendiez-vous à une attaque d’une telle ampleur ?


Non, je ne m’attendais pas à une telle invasion. Je pensais que Poutine jouait avec les nerfs de l’opinion internationale, mais craignait les sanctions.

Quelle est la réaction des gens ? 

Beaucoup ont fui la ville pour aller vers l’ouest du pays, au plus loin de l’invasion : il y a eu des embouteillages énormes aujourd’hui. Nous, nous restons chez nous, car nous n’avons pas de famille ni d’appartement à l’ouest de l’Ukraine. Nous avons bien une maison à la campagne, mais sans internet. Nous préférons rester ici pour l’instant afin de nous tenir informés de la situation. L’idée même de fuir m’est insupportable. Mais si les Russes installent un régime pro-Kremlin, ce sera la fin de beaucoup de choses que nous avons essayé de construire ici. Nous avons tant œuvré pour faire de l’Ukraine un pays démocratique ! J’y ai participé en faisant tout pour qu’existe une philosophie, une philosophie ukrainienne propre. Je ne m’imagine pas ailleurs qu’ici.

Que va-t-il se passer si la Russie remporte sa guerre et installe un régime pro-russe ? 

Pour le pouvoir russe, les intellectuels démocrates que nous sommes sont des ennemis. Il y aura des répressions staliniennes. Il faut savoir que toute la société, y compris dans les régions russophones, est entièrement anti-poutinienne. Soit les gens vont fuir, soit des répressions massives vont avoir lieu. Mais il y aura aussi, et il y a déjà, une forte résistance de la part de l’armée ukrainienne, et de la société. Et cela va durer de nombreuses années. Les Ukrainiens sont habitués à la résistance.

Que veut Poutine ? 

Il essaie de rétablir l’Union soviétique. Il l’a fait avec la Biélorussie. Il continue avec l’Ukraine. En Russie, on applaudit.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :