Aller au contenu principal

Maria, 20 ans : « Ce qu’il se passe en Ukraine rappelle aux jeunes à quel point on tient la démocratie pour acquise »

Tous les jours, Manon Mella donne la parole aux jeunes de 18-30 ans. Vendredi 4 mars, rencontre avec Maria, 20 ans, étudiante franco-ukrainienne. Article rédigé par 

Manon Mellafranceinfo

Publié le 04/03/2022

Maria, 20 ans, est une étudiante franco-ukrainienne. Elle étudie le droit près de Paris pour devenir diplomate. Elle est née en France, où ses parents, originaires de l’ouest de l’Ukraine, sont venus s’installer au début des années 2000. En ce moment, les nuits sont courtes, raconte Maria qui reste scotchée à son téléphone pour prendre des nouvelles de ses grands-parents, de ses cousins et de ses amis qui vivent toujours en Ukraine.

« La démocratie peut disparaître à n’importe quel moment »

Dans quelques semaines, Maria votera pour la première fois à une élection présidentielle. Depuis petite, elle est consciente que la démocratie peut être fragile. « C’est un sujet auquel j’ai été confrontée assez tôt, vu les événements qui sont arrivés en Ukraine. C’est des sujets qui nous font grandir très rapidement.« 

« En France, il n’y a pas cette idée qu’il faut se battre pour garder cette possibilité de voter et préserver la démocratie. »Maria, 20 ans

Maria se sent chanceuse de pouvoir voter. Pour l’étudiante, la démocratie n’est pas acquise. « C’est une lutte pour ne pas perdre quelque chose qu’on a au bout des doigts. Si on ne se bat pas de toutes nos forces, cela risque de tomber. Les Ukrainiens se battent de toute leur force pour garder ça. » 

Pour Maria, « la démocratie peut disparaître à n’importe quel moment. Ce qu’il se passe en Ukraine, ça rappelle aux jeunes ici en France et dans les pays occidentaux à quel point on tient la démocratie pour acquise. »

« Les événements en Ukraine vont énormément m’influencer » 

En politique, Maria ne se sent pas représentée par une personne en particulier. « Je me retrouve dans les idées de beaucoup de partis. » Emmanuel Macron, Yannick Jadot… Maria hésite encore et reste très attentive aux positions des différents candidats sur les questions européennes. 

« Beaucoup de jeunes ne voient plus l’intérêt de l’Union européenne, moi je le vois toujours. »Maria, 20 ans

À ce stade, Maria ne sait pas encore pour qui elle votera au premier tour de l’élection présidentielle. « Les événements actuels en Ukraine vont énormément m’influencer. La façon dont est gérée la chose par notre président va me donner une idée de savoir si il va soutenir l’Ukraine dans le futur.« 

L’étudiante pense aussi au candidat Yannick Jadot même si elle ne se considère pas comme écologiste. « Je trouve qu’il y a beaucoup d’éléments qui représentent la jeunesse dans ce parti-là et ce sont des personnes qui mettent en lumière la situation en Ukraine et c’est super important.« 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :