Aller au contenu principal

DEPLORATIONS AU SEIN DE LREM SUR LA DÉMOCRATIE ET LES INSTITUTIONS

NOS PRÉCÉDENTES PUBLICATIONS :

« RELANCER LES INSTITUTIONS », UNE COMMISSION, UNE METHODE NOUVELLE, LA PROPORTIONNELLE : les propositions du candidat président. https://metahodos.fr/2022/03/23/une-commission-pour-relancer-les-instituions-et-la-promesse-dune-methode-nouvelle/

EN FEVRIER 2021 LREM FAISAIT DES PROPOSITIONS DE REEQULILIBRAGE INSTITUTIONNEL

VOIR NOTRE PUBLICATION :

DANS LA MAJORITE – AUSSI – EMERGE L’IMPERATIF RENFORT DU PARLEMENT. MAIS LA QUESTION – POLITIQUE – NE PEUT SE REDUIRE A LA TECHNIQUE ! https://metahodos.fr/2022/02/01/de-la-du-reformer-le-droit-parlementaire-malgre-sa-singularite/

La présidente de la commission des Lois Yaël Braun-Pivet propose une analyse, ainsi que 25 propositions concrètes. Ce travail plaide pour un renforcement de l’institution parlementaire dans un contexte inavoué de domination de l’exécutif présidentiel.

« Des airs de MEA culpa » , (SELON Le Monde)

Ce constat est partagé depuis longtemps par les parlementaires, Mais est surprenant – après un quinquennat jupiterien – de la part de la présidente de la commission des lois de l’Assemblée nationale.

Dans le rapport rendu public le 1er décembre, Mme Braun-Pivet établit « 25 propositions concrètes pour rééquilibrer les pouvoirs » qui font office de « plaidoyer pour un Parlement renforcé ». Ce rapport est présenté sous le timbre de la Fondation Jean Jaurès qui parle dans l’introduction à son rapport : d’ »un carcan de règles l’empêche pourtant de jouer pleinement son rôle« 

« On vient de vivre un mandat où le rôle du Parlement, de la démocratie représentative a été très questionné en France »,

dit-elle en évoquant l’exemple du mouvement des « gilets jaunes », du grand débat national et de la convention citoyenne pour le climat, qui ont été les réponses apportées à «cette crise démocratique».

LA PROPORTIONNELLE ET LA LUTTE CONTRE L’ABSTENTION RESTES EN PANNE

Voir nos publications sur ces deux sujets majeurs – qui ont fait l’objet de plusieurs tentatives au sein de la majorité parlementaire toujours contrées par l’exécutif – au regard de la nécessité de revigorer la démocratie.

Le vice-président de l’Assemblée déplore notamment que la chambre basse du Parlement « en vient à être considérée comme une chambre d’enregistrement de décisions élaborées ailleurs ».

Voir l’article ci contre de France Info.

« Voulue par ses fondateurs comme équilibrée, mi-présidentielle, mi-parlementaire, notre République n’a tiré les conséquences ni de l’instauration du quinquennat, ni de l’inversion du calendrier électoral qui fait des législatives la réplique de la présidentielle, ni d’une pratique personnelle et centralisée du pouvoir à l’oeuvre depuis les années 2000 », décrit-il.

« Le pays a besoin d’un débat sur les options qui s’ouvrent. Il a besoin de lignes et de projets politiques différents, concurrents et identifiés. Le dépassement, ce n’est pas l’effacement. Et les clivages ne sont pas un risque. Ils sont au contraire le signe de la vitalité de notre démocratie »

Article – Extraits

Législatives 2022 : « inquiété » par « l’évolution de notre démocratie parlementaire », la figure LREM de l’Assemblée Hugues Renson renonce à se représenter

franceinfo le 16/02/2022

« Le Parlement ne fonctionne plus comme il le devrait ». Hugues Renson, vice-président LREM de l’Assemblée nationale, a annoncé mercredi 16 février son intention de ne pas se représenter lors des prochaines législatives.

Député de Paris et co-fondateur d’En commun, mouvement incarnant l’aile gauche de la majorité, Hugues Renson affirme que sa décision est « un acte politique mûrement réfléchi ». « Elle est à la fois le fruit d’un doute sur la recomposition politique et le projet progressiste tels que je les avais envisagés, d’une inquiétude sur l’évolution de notre démocratie parlementaire, et une alerte, aussi, sur les dérives de notre système politico-médiatique »écrit-il sur son site internet.

« Le pays a besoin de lignes et de projets politiques différents »

Hugues Renson, qui se revendique volontiers de l’engagement humaniste de l’ex-président de droite Jacques Chirac, a en sa qualité de vice-président du Palais Bourbon, conduit de nombreux débats durant la législature mais a constaté de sérieuses limites. « Voulue par ses fondateurs comme équilibrée, mi-présidentielle, mi-parlementaire, notre République n’a tiré les conséquences ni de l’instauration du quinquennat, ni de l’inversion du calendrier électoral qui fait des législatives la réplique de la présidentielle, ni d’une pratique personnelle et centralisée du pouvoir à l’oeuvre depuis les années 2000 », décrit-il.

L’Assemblée nationale en vient à être considérée – et parfois à se considérer elle-même – comme une chambre d’enregistrement de décisions élaborées ailleurs.Hugues Renson, sur son site internet

« Le pays a besoin d’un débat sur les options qui s’ouvrent. Il a besoin de lignes et de projets politiques différents, concurrents et identifiés. Le dépassement, ce n’est pas l’effacement. Et les clivages ne sont pas un risque. Ils sont au contraire le signe de la vitalité de notre démocratie », …

…/…

-il encore observé alors que plusieurs personnalités politiques de droite ont rejoint le camp de la majorité.

« Dans les débats, les voix divergentes et la tempérance ont peu de place, entre la facilité de l’opposition systématique et la sclérose de la discipline majoritaire », déplore-t-il.

…/…

1 réponse »

  1. Encore des éléments laissant penser à un système de gouvernance corrompu et autoritaire. C’est effectivement un neo-feodalisme.Jean-Marc

    Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :