Aller au contenu principal

QUESTIONS SUR LE PATRIMOINE DU PRÉSIDENT ET DU CANDIDAT – DOSSIER MÉDIAS – MAJ

Le Monde, Le Figaro, Libération, … Cnews – L’Humanité, La Montagne, Charente Libre…BFM, France Info, France 24, Bd Voltaire…évoquent la question.

L’ Humanité développe les résultats d’une enquête des journalistes Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesnier :

« « Le président de la République détiendrait-il de l’argent placé dans un paradis fiscal ? Les journalistes Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesnier, co-auteurs d’un documentaire-enquête diffusé ce mardi sur le site d’Off Investigation, soupçonnent qu’une part de la rémunération versée en 2012 par la banque Rothschild à l’actuel locataire de l’Élysée l’ait été dans un trust à l’étranger. »

LIEN VERS LA VIDÉO : https://youtu.be/qM3g-E4o24k

Voici quelques extraits recueillis par nos lecteurs contributeurs :

MAJ : ajout des articles de décembre 2021, Liberation et de mai 2021, AFP

Le Monde mars 2022 titre:

Election présidentielle 2022 : ce que révèlent les déclarations d’intérêts et de patrimoine des candidats

Extrait :

« Le président sortant ne semble pas être un grand épargnant. En 2014, il déclarait à son entrée au gouvernement avoir gagné près de 3 millions d’euros (avant impôts) lors de son passage à la banque Rothschild & Cie, de 2009 à 2012. Malgré ces revenus, le patrimoine déclaré d’Emmanuel Macron en 2017 n’était « que » de 330 000 euros sur divers comptes et produits financiers, auxquels s’ajoutait une créance du solde dû pour son livre Révolution, de l’ordre de 270 000 euros.

Cette situation n’a guère évolué au cours de son mandat : Emmanuel Macron ne détient toujours pas de bien immobilier en son nom. C’est son épouse, Brigitte Macron, qui possède pleinement la maison familiale au Touquet (Pas-de-Calais). Son patrimoine net (prêts bancaires déduits) s’est tout de même épaissi, dépassant désormais les 550 000 euros, contre 310 000 en 2017, selon nos calculs. Si le président de la République déclare recevoir une indemnité présidentielle d’environ 195 000 euros en année pleine, il affirmait également en septembre 2021 qu’« après le prélèvement à la source, ça doit faire 8 500 euros par mois, à peu près », soit environ 100 000 euros annuels. »

Le Figaro 28 mars 3022 titre :

Pourquoi Emmanuel Macron a une telle aversion pour l’immobilier et les propriétaires

Extrait :

« Pas la moindre trace de pierre, d’ailleurs, dans la déclaration de patrimoine du président-candidat…

Que ce soit le président ou le candidat à sa propre succession, l’homme politique ou la personne privée, Emmanuel Macron est cohérent: il n’aime pas la pierre. On n’en trouve pas la moindre trace dans la déclaration de patrimoine exigée des douze compétiteurs de la présidentielle 2022. La sienne est d’ailleurs relativement modeste, 550.000 euros, bien peu comparé à ses émoluments actuels ou passés. Ni appartement familial ni résidence secondaire, l’hôte de l’Élysée épargne peu et surtout pas pour se loger. Homme aux semelles de vent, quand il se pose, les palais nationaux l’hébergent, de la rue du Faubourg-Saint-Honoré au fort de Brégançon, en passant par le pavillon de chasse La Lanterne à Versailles.

Le quinquennat s’est ouvert en fanfare avec deux gestes fondateurs jugés agressifs par les publics concernés, qui se sont sentis stigmatisés. En juillet 2017 le projet de réduire de 5 euros par mois les APL, les aides personnalisées au logement, a sidéré les gens qui ont peu pour trouver un… »

Libération mars 2022 titre :

Déclaration de patrimoine: Emmanuel Macron dépense-t-il 15 000 euros d’«argent de poche» chaque mois?

Extrait :

« Le décalage entre les revenus perçus par le Président, notamment au titre de son mandat, et le patrimoine déclaré à la HATVP, a fait réagir des internautes, qui ont multiplié les calculs pour estimer le «train de vie» présidentiel.

Environ un demi-million d’euros. C’est la valeur du patrimoine déclaré par Emmanuel Macron auprès de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). Comme tous les autres candidats à l’élection présidentielle des 10 et 24 avril prochains, le président de la République a dû se soumettre à cet exercice dit de la «déclaration de situation patrimoniale» – pratiqué pour la première fois en amont de la présidentielle de 2017, la HATVP ayant été créée en 2013 dans le sillage de l’affaire Cahuzac.null

Depuis que les déclarations des candidats ont été rendues publiques, mardi 8 mars, de nombreux internautes s’interrogent sur ce que celle du président candidat dirait de son train de vie, la somme des comptes bancaires et actifs financiers qu’il détient apparaissant aux yeux des commentateurs particulièrement faible par rapport à ses revenus, alors que celui-ci profite d’importants avantages et rémunérations au titre de son mandat de chef de l’Etat. Les tentatives de calcul des sommes dépensées par Emmanuel Macron se sont multipliées, aboutissant à des résultats variables.

Un thread publié sur Twitter constate «qu’il a gagné 1,35 million d’euros en cinq ans et son patrimoine n’a augmenté que de 240 000 €». Il découlerait de la différence entre ces deux sommes que le Président dépenserait chaque mois pas moins de 15 000 euros en «argent de poche». L’activiste Elliot Lepers conclut, pour sa part, qu’il aurait «dépensé près de 250 000 euros en cinq ans, soit 4 310 € par mois», ce qui reste à ses yeux «beaucoup, surtout quand on est propriétaire, qu’on est nourri, logé et qu’on ne paie pas ses transports». »

MAJ / Libération 9 décembre 2021 titre :

Déclaration de patrimoine : Emmanuel Macron a perçu 1,07 million d’euros de revenus depuis 2017

Extraits :

« La déclaration de patrimoine du président sortant a été publiée ce jeudi matin au «Journal officiel». On apprend ainsi qu’il a perçu 1,07 million d’euros de revenus entre le début de son mandat à l’Elysée et le 31 décembre 2021.

…/…

On apprend ainsi qu’Emmanuel Macron a perçu 1,07 million d’euros de revenus entre le début de son mandat à l’Elysée et le 31 décembre 2021, selon la déclaration de situation patrimoniale du Président. La majorité des revenus du chef de l’Etat provient des indemnités qu’il touche en tant qu’élu.

La petite dette qui fond, qui fond…

Le Président possède également une assurance vie d’un montant de 113 412 euros, plusieurs comptes courants et de nombreux produits d’épargne (Livret développement durable, Plan Epargne Logement…). En ce qui concerne son passif, Emmanuel Macron doit encore rembourser près de 127 000 euros d’un prêt souscrit en 2011 auprès du Crédit mutuel. La dette a quasiment fondu de moitié depuis sa dernière déclaration de patrimoine (246 000 euros à rembourser en mars 2017).

A lire aussi. Où sont passés les 3 Millions d’euros que Macron a gagné à la banque Rotschield et qui ne figurent pas dans sa déclaration de patrimoine ?

Le Président est tenu d’adresser au Conseil constitutionnel cette déclaration de situation patrimoniale de fin de mandat «entre six et cinq mois avant l’expiration de son mandat, le 13 mai 2022», a expliqué ce jeudi l’Elysée. «Dans le cadre de l’élection présidentielle 2022, la Haute Autorité [pour la transparence de la vie publique, HATVP, ndlr] publiera d’ici janvier 2022 un avis relatif à la variation de patrimoine du président de la République au cours de son mandat», a ajouté l’Elysée.

Dans une déclaration d’intérêts d’octobre 2014, Emmanuel Macron indiquait avoir perçu, comme membre de la banque Rothschild puis comme secrétaire général adjoint à la présidence de la République, «3,3 millions d’euros de revenus avant impôts», de 2009 jusqu’à son entrée au gouvernement comme ministre de l’Economie en août 2014, selon l’association Anticor. »

…/…

La Montagne mars 2022 titre :

Macron dépensier, Zemmour tête en l’air ? Les déclarations de patrimoine des candidats au scanner

Extrait :

« Les déclarations de patrimoine des candidats à l’élection présidentielle ont été publiées ce mardi 8 mars 2022. Voici une sélection de ce qu’il faut en retenir.

Comptes en banque, biens immobiliers, dettes… La Haute autorité pour la transparence de la vie publique a dévoilé ce mardi 8 mars 2022 les déclarations de patrimoine et d’intérêts des candidats à la présidentielle.

Celles-ci, obligatoirement publiées depuis 2017, ne sont pas contrôlées par l’institution, pour ne pas interférer avec l’élection. « L’intérêt est simplement un élément d’information pour les citoyens, qui se situe dans le contexte d’une transparence déontologique plus forte pour l’ensemble des élus et des fonctionnaires », explique l’ancien député socialiste de l’Aisne René Dosière, à l’initiative de la mesure. Qu’apprend-on de ces déclarations ?

Emmanuel Macron « dépensier » La déclaration du président sortant (LREM) a soulevé quelques interrogations. Il déclare un patrimoine d’environ 550.000 euros, principalement composé de comptes et instruments financiers. Soit « seulement » 238.000 euros de plus que le patrimoine déclaré en 2017. Or, le président a touché 900.000 euros de revenus nets imposables au cours de son mandat. Sans qu’il ait acquis depuis de bien immobilier ou de véhicule.

« Il a simplement fait des dépenses, il est dépensier », estime René Dosière face à ces chiffres. « Mais c’est sa vie privée, il n’a pas besoin de justifier ses dépenses. On voit surtout qu’il n’y a pas d’enrichissement », ajoute-t-il. Contrairement aux autres candidats, la déclaration du président sortant a fait l’objet d’un contrôle par la Haute autorité. Celle-ci a considéré que l’évolution du patrimoine « ne présente pas de caractère anormal ». »

Charente Libre décembre 2021 titre :

Comptes, livrets, immobilier: quel est le patrimoine de Macron en plus des 306 euros de son compte courant?

Extrait :

« Comme le prévoit la loi, le président de la République doit fournir une déclaration de situation patrimoniale à l’issue de son mandat qui arrive à expiration en 2022. Cette déclaration a été publiée au Journal officiel de ce jeudi. On fait les comptes.

Le Journal Officiel publie ce jeudi la déclaration de fin de mandat d’Emmanuel Macron. Elle fait état de ses biens mais aussi de ses revenus ainsi que de ceux de son épouse avec laquelle il est marié sous le régime de la communauté de biens. Résultat : des comptes et des livrets garnis à bloc mais toujours pas d’investissement immobilier, note BFMTV qui détaille comment le patrimoine du chef de l’État a évolué depuis sa dernière déclaration, en 2017.

Pas de bien immobilier. Macron ne détient aucun actif immobilier en direct ou par le biais de SCI (Société civile immobilière). Il n’a donc pas investi un euro dans la pierre depuis qu’il a été élu. Son épouse détient, elle, une maison, en bien propre et les murs de deux fonds de commerce. »

Europe 1, Décembre 2021 titre:

Les comptes d’Emmanuel Macron passés à la loupe : est-il un bon gestionnaire ?

Extrait :

« Comme l’exige la loi, début décembre, le chef de l’Etat a publié sa déclaration de patrimoine financier et immobilier. Europe 1 s’est penchée sur les finances du locataire de l’Elysée. Celui-ci pourrait tirer un bien meilleur parti de ses liquidités et de ses placements selon un expert de Moneyvox.fr.C’est une information qui va en faire sourire plus d’un : Emmanuel Macron ne gère pas bien ses comptes privés. Comme chaque élu, le chef de l’Etat est dans l’obligation de publier au début et à la fin de son mandat l’état de son patrimoine financier et immobilier. C’est ce qu’a fait le chef de l’Etat début décembre. Et comme disent les maîtresses d’école : « pourrait mieux faire » selon le site Moneyvox.fr qui s’est amusé à éplucher cette déclaration.

BFM DÉCEMBRE 2021 titre :

PATRIMOINE D’EMMANUEL MACRON: DES COMPTES ET DES LIVRETS BIEN REMPLIS MAIS TOUJOURS PAS D’IMMOBILIER

Extrait :

« Le président de la République doit fournir une déclaration de situation patrimoniale à la fin de son mandat. L’occasion de voir comment le patrimoine d’Emmanuel Macron a évolué depuis sa dernière déclaration.

Quel est le patrimoine d’Emmanuel Macron? Comme le prévoit la loi, le président de la République doit fournir une déclaration de situation patrimoniale à l’issue de son mandat qui arrive à expiration en 2022. Cette déclaration vient d’être publiée au Journal officiel du 9 décembre. L’occasion d’observer l’évolution de son patrimoine depuis 2017, année où sa précédente déclaration avait été publiée.

Toujours pas d’immobilier. Emmanuel Macron n’est propriétaire d’aucun logement et cette situation n’a pas évolué entre 2017 et 2021. Le président possédait auparavant un appartement de 83 m2 dans Paris, acheté en 2007. Mais il l’avait revendu lorsqu’il était encore ministre de l’Economie sous François Hollande (entre 2014 et 2016), comme en attestaient ses précédentes déclarations de patrimoine. L’actuel locataire de l’Elysée n’a donc pas investi un euro dans la pierre depuis qu’il a été élu. »

Boulevard Voltaire Article mars 2022 titre :

Bizarre, bizarre… Le patrimoine du candidat Macron est vraiment surprenant

Extrait :

« Il y a douze candidats à la présidence de la République ; douze, comme les apôtres. Il se cache forcément parmi eux… un Judas. Mais lequel ? Les déclarations de patrimoine des candidats à la présidence de la République peuvent servir d’indice. Commençons par un rappel simple. Ces déclarations n’ont pas pour but de considérer quel est le plus riche, ce qui passionne la gauche pour des raisons qu’un psychologue aurait grand intérêt à détailler. Non, elles n’ont qu’un objectif, c’est de mettre au jour d’éventuelles modifications incompréhensibles dans le patrimoine de tel ou tel, ce qui pourrait éveiller les soupçons.

À l’étude des déclarations, un patrimoine et un seul a de quoi surprendre. C’est celui du candidat Emmanuel Macron. Mais ce n’est pas son enrichissement, c’est au contraire sa stupéfiante modestie qui pose question. Le président de la République a déclaré 550.000 euros et pas un de plus. Le candidat Macron avait déclaré 310.000 euros de patrimoine en 2017. Il n’a pas doublé sa fortune, mais il n’en est pas très loin. En cinq ans à l’Élysée, Macron a cumulé deux fois le patrimoine moyen brut des Français (c’est-à-dire sans déduction du passif), qui atteint environ 270.000 euros. Les 310.000 euros de Macron en 2017 en faisaient certainement l’un des énarques, inspecteurs des finances, banquiers d’affaires chez Rothschild et anciens ministres les plus démunis de l’Hexagone. Goût de la pauvreté, quand tu nous tiens… La Banque Rothschild, où il fut brillant dit-on, n’a pourtant pas la réputation de payer ses salariés au lance-pierres. Le candidat s’en était expliqué. Il avait payé de lourds impôts et réglé des travaux dans la maison de son épouse. Généreux pour l’État et pour la famille, en somme. Touchant. Personne n’y a rien trouvé à redire, dont acte. L’homme est très dépensier ou très mauvais gestionnaire, ou les deux, et c’est son droit le plus strict. »

France Info mars 2022 titre :

Présidentielle 2022 : consultez les déclarations de patrimoine et d’intérêts des 12 candidats à l’Elysée

Extrait :

« Immobilier, biens supérieurs à 10 000 euros, voitures, comptes bancaires… Chacun a dû remplir ces rubriques et remettre ses déclarations certifiées sur l’honneur au Conseil constitutionnel.

Emmanuel Macron : 550 000 euros. Le président-candidat a déclaré, comme en 2017, un patrimoine principalement constitué de comptes bancaires et d’instruments financiers, comme un Livret de développement durable de 120 000 euros ou encore un Livret A de 22 000 euros. Il détient également une assurance-vie dont la valeur de rachat s’élève à 113 000 euros. Il lui reste environ 122 500 euros à rembourser sur un prêt pour travaux contracté en 2011.

Emmanuel Macron avait déjà remis, fin 2021, une déclaration de situation patrimoniale de fin de mandat. La HATVP avait jugé que sa variation depuis son entrée à l’Elysée en 2017 ne présentait« pas de caractère anormal ». Il a perçu 900 000 euros de revenus nets imposables entre le début de son mandat et le 31 décembre 2021. »

L’ Humanite titre mars 2022 :

L’enquête qui jette le soupçon sur le patrimoine d’Emmanuel Macron

Extrait : (Florent LE DU Mardi 29 Mars 2022)

« Le président de la République détiendrait-il de l’argent placé dans un paradis fiscal ? Les journalistes Jean-Baptiste Rivoire et Gauthier Mesnier, co-auteurs d’un documentaire-enquête diffusé ce mardi sur le site d’Off Investigation, soupçonnent qu’une part de la rémunération versée en 2012 par la banque Rothschild à l’actuel locataire de l’Élysée l’ait été dans un trust à l’étranger. ENTRETIEN

Sur ses déclarations à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP), Emmanuel Macron ne déclarait que 156 000 euros de patrimoine en 2014, 500 000 en 2022. Des sommes qui ont étonné, alors que l’intéressé avouait lui-même avoir perçu près de 3 millions d’euros entre 2009 et 2013.

En enquêtant sur cette étrange disparition, Jean-Baptiste Rivoire, ancien responsable de l’investigation à Canal Plus, et Gauthier Mesnier n’ont pas trouvé la trace de cet argent, mais ont soulevé un autre lièvre : Emmanuel Macron pourrait avoir perçu bien plus que 3 millions d’euros chez Rothschild.

Voir aussi : Fortune de Valérie Pécresse : un patrimoine très classe… supérieure

Un documentaire-enquête devant être diffusé ce mardi sur le site d’Off Investigation émet de sérieux doutes sur les honoraires reçus par le chef de l’État en 2012 à l’occasion du rachat par Nestlé d’une filiale de Pfizer. Une source anonyme affirme que la banque Rothschild avait coutume de verser une part importante de ce type de rémunération sur des structures opaques dans des paradis fiscaux.

…/…

Les explications de Jean-Baptiste Rivoire, Journaliste d’investigation

Pourquoi doutez-vous que, dans le cadre de l’acquisition par Nestlé d’une filiale de Pfizer en 2012, Emmanuel Macron ait perçu plus que ce qu’il n’a déclaré ?

En avril 2012, Emmanuel Macron a un rôle absolument clé dans ce deal énorme qui est le rachat de la branche nutrition infantile de Pfizer par Nestlé pour plus de 9 milliards d’euros. D’après les chiffres qui circulent dans les banques d’affaires, pour une acquisition comme celle-ci, la banque qui l’a menée touche entre 0,5 et 1,5 % du montant du deal. Rothschild aurait donc touché entre 45 et 135 millions d’euros.

Ensuite, la question c’est combien gagnent les différents associés de la banque. Or, Emmanuel Macron était en première ligne. C’est lui qui a fait de Nestlé un client de Rothschild puis qui, en un week-end, les a convaincus de faire la proposition déterminante, alors que les négociations entre Pfizer et Danone capotaient. Dès lors, nos sources estiment qu’il aurait très probablement touché entre 5 et 10 millions de « bénéfices industriels et commerciaux ».

Or, il n’a déclaré à la HATVP, en 2014, que 720 000 euros pour l’ensemble de ses bénéfices industriels et commerciaux touchés en 2012. Où serait parti cet argent ?

JEAN-BAPTISTE RIVOIRE Une personnalité proche de la banque Rothschild qui n’apparaît pas à visage découvert dans notre enquête, mais est une personnalité bien connue, nous en a dit un peu plus. Elle nous explique que cette banque franco-britannique a conclu des arrangements avec Bercy dans les années 2000 pour que les honoraires de ses associés gérants ne soient pas forcément fiscalisés en France. Cette source nous dit que chez Rothschild, une partie minoritaire de ces rémunérations est versée sous forme de salaire, en France. Et une partie importante serait versée à l’étranger, dans des trusts qui ne sont même pas au nom des associés gérants ou de la banque.

QUAND ON CONTACTE L’ÉLYSÉE ET ROTHSCHILD, AVEC DES ÉLÉMENTS PRÉCIS, ON N’A PAS LE DÉBUT D’UNE RÉPONSE.

L’hypothèse de notre source, qui ne sait pas où serait le trust de Macron, soyons clair, c’est que Rothschild étant franco-britannique, ces structures opaques seraient installés à Jersey, Guernesey ou sur l’île de Man. Nous n’avons pas de preuve absolue mais, ce qui nous trouble, c’est que quand on contacte l’Élysée et Rothschild, avec des éléments précis, on n’a pas le début d’une réponse.

Cette évasion ou optimisation fiscale serait-elle illégale ?

JEAN-BAPTISTE RIVOIRE Il y a plusieurs zones d’ombre. D’une part, ce compromis accepté par Bercy n’autorise pas la banque Rothschild à verser les rémunérations de ses collaborateurs dans des paradis fiscaux, mais cela aurait été le cas dans les faits.

Par ailleurs, ces fameux trusts ne sont pas au nom de la personne concernée, ainsi ce n’est pas à proprement parler illégal. De ce point de vue, Emmanuel Macron ne serait pas un fraudeur fiscal. Mais les vrais bénéficiaires de ces trusts peuvent demander ensuite qu’on libère les fonds mis à l’abri, et un avocat missionné par Rothschild les verse alors sur un compte souhaité par la personne.

En revanche, dans sa déclaration à la HATVP, Emmanuel Macron a l’obligation de déclarer la totalité de ce qu’il possède.

Il ne peut pas omettre le fait que des sommes importantes lui aient été remises à l’étranger.

…/…

AFP 18 mai 2021 titre :

Une « affaire » Macron portant sur 3 millions d’euros ? Attention à cette publication trompeuse

Extraits :

Une publication virale sur Facebook accuse la justice d’inertie face à « une affaire » qui impliquerait Emmanuel Macron et porterait sur plus de 3 millions d’euros. Cette somme correspond en réalité aux revenus brut gagnés par l’ancien gérant de la banque Rothschild entre 2010 et 2013 et qu’il avait déclarés à son entrée au gouvernement en 2014. Ces émoluments avaient ensuite été au coeur d’une controverse avant la présidentielle de 2017 mais la Haute autorité pour la transparence de la vie publique comme le parquet de Paris n’avaient alors identifié aucun élément de nature à justifier une enquête judiciaire, selon les documents consultés par l’AFP. Le candidat En Marche! avait dénoncé des attaques mensongères mais avait toutefois dû faire acte de transparence sur son train de vie passé et la revalorisation par le fisc de la valeur de la maison de son épouse.

…/…

En guise d’élément à charge sont simplement reproduits deux paragraphes d’un article non daté et non sourcé sur de supposées zones d’ombres entourant les déclarations de patrimoine transmises par Emmanuel Macron fin 2014, peu après sa nomination à la tête du ministère de l’Economie. 

L’article relève notamment le décalage entre les quelque « 2 millions d’euros » gagnés entre 2011 et 2013 lorsqu’il travaillait pour la banque d’affaires Rothschild, et la valeur de son patrimoine net déclaré en 2014 —« environ 230.000 euros »« Où est passé l’argent? », s’interroge l’article, qui utilise la typographie caractéristique du Canard enchaîné.

La référence aux 3,010 millions d’euros n’y est jamais explicitée mais le post Facebook, partagé près de 2.000 fois depuis le 11 mai, le clame: « Si le parquet national financier ne bouge pas, c’est qu’il y a du pourri au sommet de l’Etat ». Sous le message des internautes s’en prennent d’ailleurs à la probité du président.

…/…

Après recherches, l’AFP a pu établir que cette publication recyclait des accusations portées contre M. Macron quelques mois avant la présidentielle de 2017 et que la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) comme le parquet de Paris n’avaient alors pas jugé suffisamment solides pour lancer des investigations judiciaires.

L’association Anticor, qui avait alors demandé de nouvelles vérifications sur les déclarations patrimoniales du candidat d’En Marche!, explique aujourd’hui à l’AFP qu’elle avait toutefois renoncé à porter plainte après le réexamen entrepris par la HATVP et faute « d’éléments concrets »

Si elle n’avait donc connu aucune suite judiciaire, cette controverse avait toutefois contraint le candidat Macron à une opération transparence sur son train de vie passé – 700.000 euros de dépenses courantes entre 2009 et 2014 – et sur la revalorisation par le fisc de la maison de son épouse, qui a rendu le couple redevable de l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). 

Les deux paragraphes proviennent, eux, d’un article beaucoup plus long du Canard enchaîné publié le 1er juin 2016.

D’où viennent les 3 millions d’euros ?

Contrairement à ce que suggère la publication, ces « 3.010.996 » euros ne constituent pas en eux-mêmes une « affaire », terme qui suggère l’existence de malversations ou une origine frauduleuse. Certaines publications plus anciennes accusent d’ailleurs M. Macron d’avoir tout simplement dissimulé ces fonds au fisc. 

Cette somme correspond en réalité à la totalité des revenus, avant impôts, gagnés par Emmanuel Macron entre 2010 et 2013, d’abord en qualité de gérant puis d’associé-gérant à la banque Rothschild & Cie  (environ 2,7 millions d’euros) et, à partir de 2012, en qualité de secrétaire général adjoint à la présidence de la République de François Hollande (environ 263.000 euros).

Ces revenus ont donc une origine légale que personne n’a contestée et que M. Macron a d’ailleurs fait figurer dans sa déclaration d’intérêts transmise à la HATVP fin 2014 peu après son entrée au gouvernement en tant que ministre de l’Economie. »

…/…

3 réponses »

  1. Mais où sont donc passés les millions de commissions que Macron a touché suite à l’intervention sur la vente du secteur nutrition enfance de McKinsey à Neslé ? Une nouvelle affaire pour Macron ? Certainement…

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :