Aller au contenu principal

DEMOCRACYUNDERPRESSURE : « LA DÉMOCRATIE EST ATTAQUÉE, IL EST TEMPS D’AGIR ! »

#DemocracyUnderPressure : La démocratie est attaquée, il est temps d'agir !

La campagne #DemocracyUnderPressure

est portée par l’association des Jeunes Européens Fédéralistes depuis 2006. Cette année, elle se tenait du 18 au 25 mars. Christelle Savall, vice-présidente de la JEF-Europe, signe un éditorial d’appel à la mobilisation.

Tribune

#DEMOCRACYUNDERPRESSURE : LA DÉMOCRATIE EST ATTAQUÉE, IL EST TEMPS D’AGIR !

20 mars, par Christelle Savall Taurillon org

Cette année nous rappelle les conséquences des régimes autoritaires : l’attaque contre l’Ukraine est une attaque contre toutes les démocraties européennes. Depuis 2006, la JEF sensibilise le public à l’état actuel de la démocratie et défend ceux qui sont réduits au silence. Cette campagne a commencé par l’action « Free Belarus » pour sensibiliser au régime de Lukashenka, souvent considéré comme « la dernière dictature d’Europe ».

Cependant, au cours de la dernière décennie, les valeurs européennes ont été de plus en plus compromises par l’illibéralisme, le populisme et la xénophobie à travers les gouvernements et les sociétés en Europe. Comme nous pensons qu’une attaque contre l’État de droit dans un pays est une attaque contre le nôtre, l’action a été rebaptisée en 2014 pour devenir la campagne que nous promouvons aujourd’hui. Aujourd’hui, non seulement la démocratie est sous pression, mais elle est attaquée. La semaine d’action « Democracy under Pressure » se déroule du 18 au 25 mars.

Pas de paix sans démocratie

Il ne peut y avoir de paix sans démocratie comme il ne peut y avoir de démocratie sans paix. Une Russie démocratique n’aurait pas envahi l’Ukraine en premier lieu. Les conflits dits « gelés » restent des conflits, comme les volcans peuvent rester endormis jusqu’à ce qu’ils sèment à nouveau la destruction et la misère. Un sujet qui s’estompe dans les médias ne signifie pas que la nécessité d’agir disparaît, bien au contraire. Ceux qui ont oublié la lutte pour le Bélarus libre voient aujourd’hui les conséquences de tant de secondes chances de démocratisation données au régime dictatorial de Biéorussie.

Ce n’est pas tant notre « mode de vie » qui doit être défendu, mais nos valeurs. Défendre nos valeurs a un coût, mais pour être un véritable acteur en Europe et au-delà, l’UE doit le payer.

Si « whatever it takes » (coûte que coûte) était la phrase clé pour sauver l’euro, la phrase actuelle serait « quel qu’en soit le coût ». Nous, citoyens, demandons de payer le coût quel qu’il soit pour défendre la démocratie, la paix, les droits et libertés fondamentaux.

Avec la guerre qui fait rage en Ukraine, nous entendons ce que nous prônons à la JEF depuis des années prendre de l’ampleur, voire devenir du bon sens dans la sphère publique : que l’Ukraine a un destin européen, que l’Union doit défendre ses valeurs, pour ne citer que quelques exemples. C’est pourquoi nous avons lancé la pétition EU-kraine pour exiger de l’Union européenne et de ses Etat membres qu’ils prennent enfin les mesures nécessaires, que l’on donne une voie d’adhésion claire aux pays désireux de rejoindre l’UE et qu’on donne à l’Union les moyens dont elle a si désespérément besoin pour nous défendre tous.

Rejoignez la campagne sur le terrain et en ligne du 18 au 25 mars

La paix est la raison pour laquelle nous nous engageons sur la voie du fédéralisme, le fédéralisme est la solution que nous prônons ! La démocratie, la liberté, nos valeurs, les droits fondamentaux sont autant de conditions préalables à l’Europe fédérale que nous défendons. Si ces notions peuvent paraître abstraites, c’est à nous de les décomposer et de faire prendre conscience des menaces actuelles. Comment le faire ?

Descendez dans la rue ! Bâillonnez les statues, applaudissez pour la démocratie, organisez des activités de sensibilisation, des débats, associez-vous à d’autres associations et militants. Défendez la démocratie et soyez aux côtés de l’Ukraine comme nos sections l’ont fait depuis le début de la guerre, comme nous sommes aux côtés du Belarus libre depuis le début.

Exprimez-vous pour la démocratie en ligne !En utilisant le #DemocracyUnderPressure, partagez des informations sur la démocratie, des vidéos, amplifiez les voix de l’Ukraine, de la JEF et des militants pour la démocratie. Participez à notre discussion sur Twitter avec Euractiv le 24 mars à 12h30 CET. Vous trouverez toutes les informations sur la campagne dans notre infokit.

Faites-en part aux médias conventionnels !Partagez le communiqué de presse, n’hésitez pas à le traduire, partagez la déclaration avec les médias nationaux et locaux. Consultez le dossier spécial du Taurillon sur la démocratie, avec une série d’articles, de podcasts et de vidéos.

Comme nous l’avons dit l’année dernière pour le 15e anniversaire de la campagne, “Democracy under Pressure” n’est pas seulement une campagne mais un engagement. C’est un engagement que nous prenons en tant que JEF Europe : année après année, aussi longtemps que nécessaire, nous descendrons dans la rue et parlerons pour ceux qui sont réduits au silence. Nous défendrons l’État de droit et les droits fondamentaux, nous défendrons la paix, nous défendrons la démocratie !

Christelle Savall

Vice-Présidente des Jeunes Européens Fédéralistes – JEF Europe.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :