Aller au contenu principal

Le président Macron a promis une «nouvelle méthode»

ARTICLE

Présidentielle 2022 : Emmanuel Macron a promis une « nouvelle méthode », mais en quoi va-t-elle consister ?

25/04/22 Delphine Bancaud 20 MINUTES

Le quinquennat Macron 2 devrait être différent du précédent, car le président a été souvent taxé de trop exercer son pouvoir en solitaire

  • Lors de son discours au soir de sa réélection dimanche, Emmanuel Macron a promis « l’invention collective d’une méthode refondée pour cinq années de mieux ».
  • Christelle Craplet, directrice du projet « Présidentielle 2022 – BVA », explique à 20 Minutes comment pourrait se matérialiser ce changement.
  • Le président, souvent critiqué pour sa pratique très verticale du pouvoir, pourrait notamment donner davantage de place à la concertation.

Des mots qui engagent. Lors de son discours de victoire au Champ de Mars dimanche soir, Emmanuel Macron a promis une « méthode refondée » pour gouverner la France, assurant que « nul se sera laissé au bord du chemin ». « Cette ère nouvelle ne sera pas la continuité du quinquennat qui s’achève », a assuré le président réélu, appelant à être « bienveillants et respectueux » dans un pays « pétri de tant de doutes, tant de divisions ».

Une volonté de changer de mode de gouvernance qui s’explique par le contexte actuel, selon Christelle Craplet, directrice du projet « Présidentielle 2022 – BVA » : « Les résultats de la présidentielle montre qu’il existe deux France opposées. Le président ne peut donc pas continuer à s’adresser uniquement à ses électeurs : les cadres, les seniors, les urbains… Il a besoin de réconcilier ces deux parties du pays et de prendre aussi en compte tous ceux qui ont voté pour lui par défaut ». D’autant que son entourage a bien compris qu’il n’y aurait pas d’état de grâcepour le président. Et que ne pas tenir un discours d’unité pourrait vite devenir dangereux : « On a vu ces dernières années que les contestations prennent une forme beaucoup plus éruptive et violente. Et qu’elles n’émanent pas des corps intermédiaires traditionnels », souligne Christelle Craplet. La crise des « gilets jaunes » en a été un exemple criant.

« Il y a un fort risque de déception si cette méthode ne prend pas effet »

Cette nouvelle méthode devrait faire la part belle aux concertations avant toutes les grandes réformes. « On a beaucoup reproché à Macron sa présidence verticale. On peut imaginer qu’il écoutera davantage les corps intermédiaires s’il souhaite faire passer ses réformes plus facilement », commente Christelle Craplet. Le président a déjà annoncé son intention d’organiser une convention citoyenne sur la fin de vie, une concertation sur les retraites… Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a aussi déclaré ce lundi sur BFMTV que le président voulait travailler avec les Français sur l’accès aux soins et l’éducation. En donnant un exemple pour ce dernier thème : « Ça passe par un dialogue avec les enseignants, les parents d’élèves, les élèves, afin d’identifier des idées et des innovations », a-t-il précisé.

Mais promouvoir le dialogue sur des grands sujets ne suffira pas. Car on se souvient de la Convention citoyenne pour le climat, dont peu de propositions ambitieuses avaient été reprises par le président. « Il y a un fort risque de déception si cette méthode ne prend pas effet rapidement et si elle s’avère juste être de l’affichage », prévient Christelle Craplet. D’autant que les propos du ministre de l’Economie, Bruno Le Maire, ce lundi sur France Info, déclarant ne pas pouvoir exclure un éventuel recours au 49.3 pour la réforme des retraites, ont déjà provoqué l’indignation.

Arrêter les petites phrases…

Cette volonté de renouveau passera aussi par un changement de style et de communication politique. « Emmanuel Macron a été beaucoup taxé d’arrogance, d’absence d’écoute. L’image de « président des riches » lui a collé à la peau pendant son premier quinquennat. Il va devoir corriger ce déficit de proximité », indique Christelle CrapletLa mise en scène de son arrivée au Champ de mars dimanche, où il était entouré d’enfants, témoigne de cette volonté d’une communication plus dépouillée et d’un contact plus étroit avec les Français. Le précédent quinquennat avait aussi marqué par les petites phrases acides du chef de l’Etat : « Les gens qui ne sont rien », « le pognon de dingue des minima sociaux », « les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder », « les Gaulois réfractaires au changement »… Des citations reprises en boucle qui avaient terni son image. D’où la nécessité qu’il parvienne davantage à contrôler ses moments de spontanéité.

Le casting gouvernemental à venir devra aussi refléter cette nouvelle ère de la macronie. « Le fait de choisir des représentants de la société civile comme ministres a montré que cela ne suffisait pas à créer du lien avec les Français », prévient Christelle Craplet. De plus, Emmanuel Macron devra donner des gages au centre droit et au centre gauche. « Il pourrait choisir des personnalités politiques de poids qui ne soient pas clivantes », ajoute Christelle Craplet.

Last but not least, ce nouveau chapitre politique devrait s’accompagner de changements institutionnels. « Car le fort taux d’abstention et le dégoût de beaucoup de Français pour la politique ont démontré leur fatigue démocratique. Il y a une demande sous-jacente de renouvellement des institutions », estime Christelle Craplet. Emmanuel Macron a déjà annoncé son intention de créer une commission transpartisane qui devrait faire des propositions sur le sujet. « Introduire la proportionnelle pour les législatives, afin de prendre en compte la diversité des opinions des Français, pourrait être une option », indique Christelle Craplet. « Il faut plus de concertation avec les citoyens. Cela passe par plus de démocratie participative et un usage du référendum », a déclaré de son côté Sarah El Haïry, secrétaire d’État à la Jeunesse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :