Aller au contenu principal

LIBERTÉ DE LA PRESSE : LA SUISSE EN RECUL

La Suisse recule de la dixième à la quatorzième place au classement de la liberté de la presse

Placée désormais au 14e rang mondial, la Suisse a perdu quatre places au classement 2022 de la liberté de la presse publié mardi par Reporters sans frontières (RSF). La situation des journalistes y reste cependant « plutôt bonne ».

ARTICLE

La Suisse recule au classement mondial de la liberté de la presse

Publié le 03 mai 2022 RTS Reporters sans Frontières  

Avec cette 14e place sur 180, la Suisse figure désormais parmi les pays où la situation de la liberté de la presse est jugée « plutôt bonne », alors qu’elle faisait partie depuis 2016 des dix meilleurs du classement, indique mardi Reporters sans frontières (RSF) dans son rapport annuel.

Globalement, la Suisse reste un pays sûr pour les journalistes et l’environnement politique demeure favorable. Le paysage médiatique reste toutefois exposé à différentes évolutions économiques, comme la réduction inexorable de la diversité des titres et la diminution des recettes.

Le refus en votation du paquet d’aide aux médias, le 13 février dernier, laisse la situation irrésolue, note RSF, qui demande aux pouvoirs publics de reprendre le dossier en main.

>> Lire: Un « dimanche noir » pour la presse après le rejet de l’aide aux médias

Risque de procédures « bâillons »

Le cadre législatif comporte également des failles, estime RSF. La multiplication des mesures provisionnelles demandées, et souvent obtenues, contre des médias montre que la Suisse n’est pas à l’abri des procédures dites « bâillons ».

>> Lire: « SwissLeaks », HSBC Genève au coeur d’un vaste scandale fiscal

Un durcissement de ces mesures approuvé par le Conseil des Etats l’an dernier et par une commission du National en début d’année « envoie un mauvais signal ». De même, l’affaire des « Suisse Secrets » (SwissLeaks) a mis en lumière les menaces que font peser sur la liberté d’informer les dispositions pénales en matière de secret bancaire.

>> Ecouter aussi le 12h30 sur le changement proposé des mesures provisionnelles:

Le 12h30 – Publié le 03 mai 2022

Les conséquences de la pandémie

Dans le contexte de la crise sanitaire, l’année 2021 a par ailleurs été marquée par une brusque hausse des agressions verbales, voire physiques, contre des représentants des médias, en particulier en marge de manifestations d’opposants aux mesures sanitaires. Leur ampleur a même surpris les professionnels de l’information eux-mêmes, constate RSF.

A l’occasion de la 20e édition de son classement mondial, RSF a fait évoluer sa méthodologie, qui tient compte désormais de cinq nouveaux indicateurs: contexte politique, cadre légal, contexte économique, contexte socioculturel et sécurité. Les comparaisons de rang entre 2021 et 2022 sont donc à manier avec précaution, explique RSF. Cette nouvelle méthodologie a notamment eu un impact sur le classement de la Suisse.

>> Ecouter dans Forum l’interview de Bertil Cottier, professeur de droit et président de la section suisse de Reporters sans frontières:Bertil Cottier, professeur en droit des médias.https://player.rts.ch/p/rts/inline?urn=urn:rts:audio:13045473&hideendscreen#amp=1

Forum – Publié le 03 mai 2022

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :