Aller au contenu principal

OBSERVATOIRE MONDIAL SUR LA DÉMOCRATIE LOCALE ET LA DÉCENTRALISATION – SOMMET

L’Organisation mondiale de Cités et Gouvernements Locaux Unis

Se présente comme « la plus grande organisation de gouvernements locaux et régionaux du monde. Nous nous trouvons, avec vous, aux côtés d’innombrables femmes et hommes ayant œuvré sans relâche pendant plus d’un siècle à consolider leur autonomie, à tirer leurs communautés vers le haut et à collaborer les un·e·s les autres pour parvenir à un changement véritable. »

« En tant que réseau mondial de villes, gouvernements locaux, régionaux et métropolitains et leurs associations, CGLU est engagée à représenter, défendre et amplifier les voix des gouvernements locaux et régionaux, afin de ne laisser personne, ni aucun territoire, pour compte. Ensemble, nous sommes les sentinelles des espoirs, des rêves et des aspirations de chaque individu dans chaque communauté du monde, à la recherche d’une vie où l’on respire les idéaux des ODD. »

« Par le biais de la coopération, du dialogue et du partage des connaissances, nous, en tant qu’Organisation mondiale, joignons le geste à la parole, en œuvrant à faire avancer les réponses et les actions mondiales au travers d’engagements et d’accords novateurs, qui deviendront les dénominateurs communs transcendant les frontières et rapprochant les communautés, pour autonomiser l’échelle locale et la tirer vers le haut. »

LE SOMMET MONDIAL – Priorités politiques clefs pour la décennie à venir – Les Manifestes de CGLU

Toutes les contributions politiques recueillies lors du Congrès vont être intégrées dans notre plan de travail dans le but d’influencer considérablement notre travail commun. Elles influenceront encore davantage l’ensemble des collectivités locales et régionales, nous permettant ainsi de consolider notre discours commun auprès des Nations Unies, vers des mécanismes continentaux, et elles permettront surtout d’accroître le phénomène d’appropriation de la définition politique de l’Organisation Mondiale par ses membres et sections régionales.

Les Sessions Spéciales qui se sont tenues lors du Sommet Mondial ont permis de débattre de l’avenir des politiques préexistantes au sein de notre réseau, et avaient pour objectif de développer un Manifeste comprenant des recommandations spécifiques pour le réseau.

Les sessions thématiques sont :

Les manifestes proposent une vision du futur pour notre mouvement municipal, et ont été élaborés dans le but de co-créer le bonheur des communautés que nous représentons. Nous avons reçu le mandat de nous appuyer sur ces manifestes pour offrir aux gouvernements locaux et régionaux les outils nécessaires pour ne laisser ni personne ni aucun territoire derrière.

Observatoire mondial sur la démocratie locale et de la décentralisation 

La transformation nécessaire à la réalisation des agendas mondiaux ne pourra s’effectuer que si notre modèle de développement répond aux besoins et aux attentes réelles des communautés. Pour ce faire, il faut définir la responsabilité commune nécessaire pour effectuer les ajustements et les compromis qui permettront d’établir des sociétés plus équitables, plus justes et plus durables.

Les politiques mondiales et l’histoire du développement sont trop souvent définies depuis la perspective nationale, et manquent de prendre en considération les besoins, expériences et compétences des communautés. Par le biais de l’Observatoire mondial sur la démocratie locale et la décentralisation (GOLD), notre Organisation travaille à établir un cadre pour le suivi et les rapports sur les progrès réalisés mondialement quant à la mise en œuvre des agendas mondiaux de développement. L’objectif est de souligner les efforts et le potentiel des gouvernements locaux et régionaux, à l’heure de répondre aux défis mondiaux qui se posent à nos sociétés.

L’essence de ce travail se concrétise par la publication de différents rapports, qui présentent le point de vue des gouvernements locaux et régionaux et leurs contributions aux conversations mondiales sur des questions politiques essentielles. On peut citer, par exemple, les rapports Vers la localisation des ODD, Repenser les politiques du logement, le rapport de 2019 de l’Observatoire mondial sur les finances et les investissements des gouvernements infranationaux, ou encore le rapport GOLD, la publication triennale phare de CGLU. La cinquième édition du rapport GOLD, La Localisation des agendas mondiaux, a été lancée en novembre 2019 à l’occasion du Congrès mondial de CGLU, organisé à Durban.

Recommandations politiques de GOLD V au mouvement municipal

Le rapport GOLD V contient un message critique mais porteur d’espoir : les agendas mondiaux seront locaux ou ne seront pas. L’analyse contenue dans le rapport démontre que des stratégies de localisation, bien établies et disposant des ressources adéquates, ont le potentiel pour stimuler un développement local durable et plus juste qui peut, à son tour, conduire le développement mondial vers une plus grande durabilité. Le rapport souligne ainsi que les efforts de localisation doivent être soutenus par des cadres de gouvernance multi-niveaux, qui permettent d’encourager une action locale incluant tous les acteurs. Pour ce faire, une série de recommandations est présentée, correspondant à chaque sphère : locale, régionale, nationale et internationale. En résumé, le rapport donne les clés pour développer le potentiel de l’action locale :

Actions recommandées aux échelles locale et régionale:

    Mobiliser nos forces pour la localisation de l’Agenda 2030 dans les villes et les territoires.

    Protéger les biens communs, les droits humains et la culture de la paix.

    Mettre les droits humains et le « droit à la ville » au cœur des agendas mondiaux, renforcer les politiques locales inclusives pour ne laisser personne pour compte.

    Améliorer l’accès aux services publics durables et inclusifs dans les villes et les territoires.

   Improve access to sustainable and inclusive public services in cities and territories.

   Prioriser les efforts sur l’avenir de l’emploi et sur le développement économique local (DEL).

Actions recommandées aux échelles mondiale et nationale

   Promouvoir le mouvement local-global pour localiser les ODD.

   Créer un environnement institutionnel favorable pour la localisation : renforcer les gouvernements locaux et régionaux, assurer des financements adaptés pour soutenir la localisation.

   Encourager un réel engagement de toutes les sphères de gouvernement, de la société civile et des autres parties prenantes pour consolider les processus de localisation.

   Soutenir la production et la diffusion de données désagrégées pour assurer le suivi de la localisation des agendas mondiaux.

Développer un système de gouvernance mondiale qui rassemble les gouvernements locaux et régionaux et la société civile pour accélérer la mise en œuvre des agendas mondiaux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :