Aller au contenu principal

VIVRE EN LITTÉRATURE ET POÉSIE : Baisse de l’économie du livre en 2022

Les chiffres de 2022 sont en baisse sensible par rapport à 2021

Mais ils restent bien supérieurs à ceux de 2019 – avant le Covid. Les acteurs du secteur gardent confiance.

ARTICLE

Economie du livre : décroissance contenue en 2022

Par Nicole Vulser et Denis Cosnard. LE MONDE

C’est un ouvrage épais, cher, sur des sujets très sérieux et assez techniques : l’énergie, le climat. Et pourtant… Le Monde sans fin (Dargaud), cette bande dessinée dans laquelle l’ingénieur Jean-Marc Jancovici et le dessinateur Christophe Blain ­expliquent pourquoi nous n’éviterons pas la décroissance, a été le livre le plus vendu en France en 2022, surclassant largement les romans de Guillaume Musso ou de Michel Houellebecq. Quelque 514 000 exemplaires ont été écoulés en un an, selon le baromètre GfK-Livres hebdo.

« Et, avec les ventes réalisées en 2021, on est à plus de 750 000 livres sortis d’entrepôt », se réjouit Claude de Saint-Vincent, directeur général du groupe Média-Parti­cipations, propriétaire, entre autres, de Dargaud. « Dire qu’à l’automne 2021 on avait hésité à en mettre en place 45 000… Mais le livre a rencontré une vraie préoccupation de la société. » Le succès de cet album a été tel qu’avant les fêtes, des ­activistes l’ont pris pour cible. Se présentant comme envoyés par Dargaud, ils ont déposé chez de nombreux libraires des errata à glisser dans les pages. Des faux, visant à dénoncer les « intox » en faveur du ­nucléaire que Jean-Marc ­Jancovici est ­accusé de propager. L’éditeur a déposé une plainte. L’éditeur a déposé une plainte.

Peut-on échapper à la décroissance ? Le sujet du Monde sans fin est aussi ­celui qui taraude les professionnels du livre. Car le succès inattendu de cet ­album malin, dans lequel le polytechnicien Jancovici croise Clint Eastwood et Maître Yoda, ne doit pas cacher la réalité : après une hausse exceptionnelle en 2021, les ventes de livres ont ­retrouvé en 2022 leur tendance à la baisse. Autour de 335 millions d’exemplaires ont été écoulés en un an, soit 5 % de moins qu’en 2021, selon la société d’analyse GfK. En valeur, le marché s’est tassé de 3 %, à 4 milliards d’euros. « Elections, guerre en Ukraine, problèmes de pouvoir d’achat, l’année a vu s’accumuler les facteurs négatifs, et le marché s’est révélé très difficile »,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :