Aller au contenu principal

« Nous avons décidé de décider ensemble »

PRÉSENTATION

Claudine RENAUD nous propose la découverte du livre de Jo SPIEGEL qui sortira en librairie le 15 Octobre

Jo Spiegel, maire de Kingersheim depuis 1989, se retourne sur les trente années de travail réalisé avec ses équipes successives dans cette commune de la banlieue de Mulhouse. Alors qu’il pratique lors de son premier mandat une politique  » à l’ancienne « , une prise de conscience l’amène à rompre brutalement avec ce modèle où toutes les décisions sont prises dans un entre-soi des élus.

Récit de cette expérience passionnante, cet ouvrage est une réponse à l’urgence démocratique


Comment redonner un vrai pouvoir d’élaboration et de décision aux habitants ? Comment permettre à chacun d’éprouver sa citoyenneté ? Débute alors la lente construction d’un nouveau paradigme démocratique : la  » démocratie-construction « , qui s’appuie sur une méthode élaborée patiemment, enrichie au gré de réflexions, de débats et surtout de sa mise à l’épreuve. Kingersheim, lieu d’une fascinante expérimentation, véritable  » fabrique de démocratie « , est aujourd’hui un modèle dont nombre de municipalités s’inspirent.

Maire de Kingersheim depuis 1989, Jo Spiegel a fait de sa commune un laboratoire de la démocratie participative

Co-fondateur de Place Publique, ancré à gauche, il compte sur l’implication des citoyens pour promouvoir l’entraide Spiegel aime bien citer Pierre Mendès-France, «un grand homme d’État : la preuve, il a duré sept mois». Manière de dire que le courage en politique ne paie pas… Le maire Divers Gauche de Kingersheim (Haut-Rhin), lui, est à la tête de sa commune depuis trente ans. La recette de sa longévité politique ? «Faire ce qu’on dit et dire ce qu’on fait, mais surtout, associer les citoyens au processus de décision».

Il cherche à mettre en œuvre la démocratie participative. dans sa ville de 13000 habitants, laboratoire depuis les années 1990.

Mais il préfère le mot «construction», car il suppose un temps long. «En dix ans, nous avons mené quarante projets, quarante séquences démocratiques qui ont mobilisé les conseils participatifs.» Élus, représentants de la société civile et habitants de Kingersheim ont planché ensemble sur des projets lancés par la commune.

«L’altérité fait partie du processus politique», explique l’élu qui souligne la nécessité de l’entraide : «Le mot fait un peu boy-scout, s’excuse Jo Spiegel, mais il est au cœur de notre utopie, la fraternité.»

La méthode de «co-construction» des projets – Principe retenu par METAHODOS dès son origine – veut encourager les changements de comportement. Et la création de lieux tiers, «favorables à l’entraide».  Avec «un horizon humaniste» affiché par Jo Spiegel, adhérent du Parti socialiste pendant des décennies, et cofondateur en 2018 du mouvement Place Publique.

Il est coprésident de Place publique ,

le mouvement lancé par Raphaël Glucksmann, de près des 30 ans son cadet. « L’alliance du philosophe et de l’élu local » , s’enthousiasme Jo Spiegel . Ils se sont retrouvés sur la nécessité d’ « une démocratie exigeante » , « en associant les citoyens au processus de transformation ».

« Nos partis ont ciblé l’individu quand il faut cibler le citoyen » , assure l’élu, délégué à la transition énergétique à M2A (Mulhouse Alsace agglomération), qui a quitté le PS il y a trois ans, mais n’a « jamais déserté ses convictions ». Il déplore que « l’individualisation et l’atomisation de la société favorisent la solitude et les inquiétudes, et conduit à l’appel au chef ». Cela expliquerait, en partie, « la montée des régimes populistes, un peu partout à travers le monde ».

Place Publique – qui veut se structurer autour de « quatre urgences : climatique, sociale, démocratique et européenne » – n’a pas de programme tout fait. « Nous voulons le co-construire avec les gens, avec deux ou trois propositions radicales par pilier » , soutient Jo Spiegel. Il observe que, lors de sa campagne, Emmanuel Macron avait tenté d’innover en envoyant ses amis « faire du porte-à-porte ». « Par la force des choses, il est revenu à une construction verticale, avec les frustrations que cela entraîne chez les militants de LaRem.

Il n’est pas le seul Alsacien dans « l’équipe des 22 » responsables de Place publique. L’autre est Thierry Kuhn, 52 ans, président d’Emmaüs France jusqu’au printemps, directeur du chantier d’insertion de Mundolsheim, qui avait déjà participé à un meeting de la société civile, en 2017.

Il avait décidé de ne pas briguer un sixième mandat. Et aujourd’hui il écrit un livre pour témoigner et proposer des exemples d’actions.

Jo Spiegel : “Le rôle du politique n'est pas de flatter les gens“

Jo SPIEGEL présente ainsi son ouvrage:


« Ni livre de recettes ni bouquin philosophique , mais le souci de relier la pensée et l’action, le haut et le bas , le dedans et le dehors , le Je et le Nous.


Face aux maladies infantiles de la démocratie : l’oligarchie , le populisme , la technocratie , le corporatisme , je propose la « démocratie-construction «


Elle se veut continue ( pas en continu), réelle, effective .
Elle prend en compte la complexité chère à Edgar Morin
.


C’est donc un bouquin qui hait les certitudes mais qui invoque les convictions .
Parmi celles ci , la volonté de relier démocratie et exigence
« 

1 réponse »

  1. Bonjour,
    Pour moi, qui développe l’excellence décisionnelle dans les organisations, « décider ensemble » est inacceptable, une promesse difficilement tenable. Pourquoi ? Parce que, dans toute organisation, il appartient à celui qui est RESPONSABLE de décider SEUL, et pas au collectif.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :