Aller au contenu principal

ETAT DE DROIT (24) TRANSPARENCE ET ANTI CORRUPTION : SYNTHESE DU RAPPORT ET CONTENU DE L’INDICE (IPC) – TRANSPARENCY  INTERNATI0NAL – VIDEO

« Dans des contextes autoritaires où le contrôle appartient à quelques-uns, les mouvements sociaux sont le dernier frein restant au pouvoir.

C’est le pouvoir collectif détenu par des gens ordinaires de tous horizons qui, en fin de compte, assurera la responsabilité « . Daniel Eriksson Président-directeur général, Secrétariat de Transparency International

Dans le prolongement de notre publication relative à la transparence et à l’anti corruption, nos lecteurs nous proposent de publier la présente synthèse du rapport et une video de presentation de l’indice.

ETAT DE DROIT (21) LA FRANCE EST 22e POUR LA TRANSPARENCE ET L’ANTI CORRUPTION – TRANSPARENCY INTERNATIONAL – IPC https://metahodos.fr/2022/02/02/la-france-a-la-22e-place-de-lindice-de-perception-de-la-corruption/

VOIR EGALEMENT LE COMMENTAIRE A CETTE PUBLICATION : Bercy régresse dans la lutte anticorruption selon l’OCDE

SYNTHESE DE TRANSPARENCY INTERNATIONAL

Le monde à l’arrêt ?

L’Indice de perception de la corruption (IPC) de cette année révèle que les niveaux de corruption sont au point mort dans le monde.

L’IPC classe 180 pays et territoires à travers le monde selon leurs niveaux perçus de corruption dans le secteur public . Les résultats sont donnés sur une échelle de 0 (très corrompu) à 100 (très propre).

Cette année, la moyenne mondiale reste inchangée pour la dixième année consécutive, à seulement 43 points sur 100 possibles. Malgré de multiples engagements, 131 pays n’ont fait aucun progrès significatif contre la corruption au cours de la dernière décennie. Deux tiers des pays obtiennent un score inférieur à 50, ce qui indique qu’ils ont de graves problèmes de corruption, tandis que 27 pays ont leur score le plus bas jamais enregistré.

Trouble au sommet, COVID-19 et droits de l’homme

Alors que les efforts de lutte contre la corruption stagnent dans le monde, les droits de l’homme et la démocratie sont également attaqués .

Ce n’est pas un hasard. Notre dernière analyse montre que la protection des droits de l’homme est cruciale dans la lutte contre la corruption : les pays où les libertés civiles sont bien protégées obtiennent généralement des scores plus élevés sur l’IPC, tandis que les pays qui violent les libertés civiles ont tendance à obtenir des scores inférieurs.

La pandémie mondiale de COVID-19 a également été utilisée dans de nombreux pays comme excuse pour restreindre les libertés fondamentales et contourner d’importants freins et contrepoids .

« Dans des contextes autoritaires où le contrôle appartient à quelques-uns, les mouvements sociaux sont le dernier frein restant au pouvoir. C’est le pouvoir collectif détenu par des gens ordinaires de tous horizons qui, en fin de compte, assurera la responsabilité « . Daniel Eriksson Président-directeur général, Secrétariat de Transparency International

De nombreux pays aux scores élevés avec des secteurs publics relativement « propres » continuent également de permettre la corruption transnationale – avec des conséquences sur leurs propres niveaux de corruption.

IPC 2021 : Faits saillants et perspectives

Il est urgent d’accélérer la lutte contre la corruption si nous voulons mettre un terme aux violations des droits de l’homme et au déclin démocratique dans le monde.

CPI 2021 : Trouble au sommet

L’IPC 2021 montre que la complaisance des pays les mieux notés a nui non seulement aux efforts mondiaux de lutte contre la corruption, mais aussi à leurs propres affaires.

CPI 2021 : Corruption, droits de l’homme et démocratie

La corruption permet à la fois les violations des droits de l’homme et le déclin démocratique. À leur tour, ces facteurs conduisent à des niveaux plus élevés de corruption, déclenchant un cercle vicieux.

Que se passe-t-il dans le monde ?

Alors que la corruption prend des formes très différentes d’un pays à l’autre, les scores de cette année révèlent que toutes les régions du globe sont au point mort lorsqu’il s’agit de lutter contre la corruption dans le secteur public.

Au sommet de l’IPC, les pays d’Europe occidentale et de l’Union européenne

continuent de se débattre avec la transparence et la responsabilité dans leur réponse au COVID-19, menaçant l’image propre de la région. 

Dans certaines parties de l’Asie-Pacifique, des Amériques, de l’Europe de l’Est et de l’Asie centrale,

les restrictions croissantes sur les mesures de responsabilité et les libertés civiles fondamentales permettent à la corruption de ne pas être maîtrisée. Même les pays historiquement performants montrent des signes de déclin.

Au Moyen-Orient et en Afrique du Nord,

les intérêts de quelques puissants continuent de dominer la sphère politique et privée, et les limitations imposées aux libertés civiles et politiques bloquent tout progrès significatif. En Afrique subsaharienne, les conflits armés, les transitions violentes du pouvoir et les menaces terroristes croissantes, combinés à une mauvaise application des engagements anti-corruption, privent les citoyens de leurs droits et services fondamentaux.

Dans la deuxième région la moins performante de l’IPC, de nombreux dirigeants politiques ont utilisé le COVID-19 comme écran de fumée pour introduire des restrictions sur les droits et la responsabilité, ou ont sévèrement réprimé les libertés nécessaires pour dénoncer la corruption.

2021 a été une année mouvementée pour l’Afrique subsaharienne.

Sur un continent où la corruption pille de précieuses ressources naturelles et entrave l’accès aux services publics pour des millions de personnes, les résultats d’une décennie de stagnation ne peuvent être plus dévastateurs.

La région a du mal à obtenir des résultats tangibles contre la corruption – aucun pays n’a enregistré d’amélioration significative de l’IPC au cours de la dernière décennie. Les intérêts privés continuent de prendre le pas sur le bien commun dans un contexte d’inconduite politique systémique, facilitant davantage la corruption et les abus pendant la pandémie de COVID-19.

L’Europe occidentale et l’UE

sont toujours en tête de l’IPC, mais la pandémie de COVID-19 a menacé la transparence et la responsabilité dans toute la région, ne laissant aucun pays indemne et exposant des signes inquiétants de recul, même parmi les plus performants de la région.

IPC 2021 pour les Amériques : Une région en crise

Sans progrès sur une note moyenne de 43 sur 100 pour la troisième année consécutive, les pays des Amériques sont paralysés dans la lutte contre la corruption. Malgré de nombreuses lois et engagements anti-corruption, la corruption dans la région continue d’affaiblir la démocratie et les droits de l’homme, tandis que même les plus performants montrent des signes de difficulté.

IPC 2021 pour l’Asie-Pacifique : la grande corruption et le manque de libertés freinent les progrès

L’Asie a connu 10 ans de mouvements de masse appelant à l’action contre la corruption, mais une grande partie de cette indignation publique a été cooptée par des dirigeants populistes et des autocrates. Pendant ce temps, dans certaines parties du Pacifique, les actes répréhensibles du gouvernement sont dissimulés aux citoyens et il est dangereux d’en parler.

L’IPC expliqué

L’indice de perception de la corruption (IPC) est le classement mondial de la corruption le plus largement utilisé dans le monde. Mais comment est-il calculé ? Quels types de corruption couvre-t-il ? Et pourquoi certains pays ne sont pas inclus ? Regardez cette courte vidéo explicative ou plongez directement dans les questions les plus fréquemment posées.

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :