Aller au contenu principal

Après un premier non débat décevant sur TF1, annulation de celui de BFM, déclenchée par le désistement du candidat président.

« Pas de débat. Moins de téléspectateurs. »

Écrit Romain Herreros dans l’article 2 dont nous vous proposons la lecture

« L’émission, poursuit le journaliste, “La France face à la guerre”, réunissant -sans la moindre confrontation- huit candidats à l’élection présidentielle, a réuni 4,21 millions de téléspectateurs. »

« C’est deux fois moins qu’un débat à cinq candidats de la précédente élection présidentielle. »

Après le désistement du candidat président pour l’émission BFM : réactions en chaîne et annulation

L’entourage de l’actuel Président précise qu’il a « des engagements par ailleurs » le 23 mars, qui l’empêche de participer à cette émission, sans plus de détails.m, précise l’article 1 de La Dépêche que nous vous proposons.

Article 1

Présidentielle 2022 : Macron et le Pen se désistent, la chaîne BFMTV annule son émission du 23 mars

Publié le 17/03/2022 La Dépêche

L’émission politique du 23 mars, organisée par BFMTV, n’aura pas lieu. En effet, la chaîne a préféré abandonner son rendez-vous après le désistement des deux principaux candidats, Emmanuel Macron et Marine Le Pen.

La soirée électorale organisée par BFMTV n’aura pas lieu. « Une soirée électorale était prévue sur BFM le 23 mars. Elle vient d’être annulée car deux candidats importants refusent d’y être. Les règles du temps de parole et leur acceptation par les médias permettent donc à ces candidats d’empêcher les autres de parler. Le scandale continue » dénonçait ce mercredi après-midi Philippe Poutou sur Twitter.

Selon les informations recueillies par nos confrères du Parisien, le prétendant du NPA évoquait là les candidats Emmanuel Macronet Marine Le Pen. L’entourage de l’actuel Président précise qu’il a « des engagements par ailleurs » le 23 mars, qui l’empêche de participer à cette émission, sans plus de détails.

A lire aussi : DIRECT. Présidentielle 2022 : « Emmanuel Macron est si fébrile sur son bilan qu’il ne veut pas en débattre », affirme Jadot

Marine Le Pen, dans la foulée du désistement d’Emmanuel Macron, a également annulé sa venue sur le plateau de BFMTV. « Dans cette dernière ligne droite avant le premier tour et les règles strictes des temps de parole des candidats et candidates, BFMTV préfère imaginer d’autres types de dispositifs pour questionner les candidats sur leurs programmes » étaye alors la chaîne dans un communiqué.

Article 2

« La France face à la guerre » fait (beaucoup) moins d’audience que les débats de 2017

L’émission a réuni 4,21 millions de téléspectateurs. C’est deux fois moins qu’un débat à cinq candidats de la précédente élection présidentielle.

Romain Herreros 15/03/2022 Huffingtonpost

POLITIQUE – Pas de débat. Moins de téléspectateurs. L’émission “La France face à la guerre”, réunissant -sans la moindre confrontation- huit candidats à l’élection présidentielle, a réuni 4,21 millions de téléspectateurs. Un score non négligeable, puisqu’il représente 19,9% de part d’audience, mais qui reste très loin de la performance des précédents de l’élection présidentielle précédente.

Le 20 mars 2017 en effet, le débat à cinq candidats avait réuni 9,80 millions de spectateurs, soit plus du double que ce que TF1 a enregistré hier soir. Par ailleurs, organisé sur BFMTV et CNews (des chaînes aux audiences plus faibles que TF1), le format à 11 candidats avait quant à lui attiré 6,3 millions de citoyens. Preuve que la formule retenue par la première chaîne, et qui a agacé certains téléspectateurs, n’aura pas incité un nombre équivalent de citoyens à s’intéresser en longueur à la prochaine échéance électorale.

Speed dating

Selon un sondage réalisé début février, 7 Français sur 10 voulaient un débat entre les candidats, dont Emmanuel Macron. Or, ce lundi 14 mars, ils ont eu droit à une succession d’entretiens, organisés façon speed dating et sans la moindre aspérité. Un format qui a eu comme conséquence le fait de laisser les candidats sélectionnés présenter leurs idées dans leurs couloirs, sans pouvoir les défendre en les confrontant à des positions adverses.

Difficile dans ces conditions de faire bouger les lignes et de modifier la hiérarchie établie dans les sondages. Défilant sur un ring sans adversaires, les candidats à l’élection présidentielle n’ont donc jamais été mis en difficulté lors de ces grands entretiens. Aucune opposition ni convergence n’étaient possibles, tant tout semblait calibré pour éviter le moindre contact entre les protagonistes.

Que retenir de plus de ce que chacun avait déjà dit dans leurs précédentes interventions médiatiques? Pas grand chose, si ce n’est de menues différences de postures ou de gestuelles, qui semblent dérisoires en pareil contexte électoral. Ce qui peut expliquer les résultats d’audience.

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :