Aller au contenu principal

« TOUCHE PAS À LA DÉMOCRATIE »

Après « Touche pas à mon professeur », « Touche pas à la démocratie ».

Professeur d’histoire-géographie au collège Jean-Racine d’Alès, Gilles Roumieux s’est distingué l’an dernier en invitant ses élèves à brandir la plume pour réagir à l’assassinat de Samuel Paty et livrer le projet « Touche pas à mon professeur », lequel a obtenu le prix de l’initiative laïque.

En début d’année, alors que le député Patrice Anato, d’origine togolaise, recevait une lettre anonyme remplie d’insanités à caractère raciste, le quinquagénaire a récidivé en soumettant plusieurs questions (∗) à ses élèves de 3e. Leurs écrits, profonds et spontanés, ont été compilés pour former une brochure d’une cinquantaine de pages, baptisée « Touche pas à ma démocratie ». Plus qu’un enseignant, Gilles Roumieux se révèle en éveilleur de conscience, qui combat « la verticalité » des programmes scolaires au profit de projets pédagogiques qui donnent à réfléchir. Et laissent des traces.

ARTICLE

Alès : le professeur d’histoire-géo Gilles Roumieux lance « Touche pas à la démocratie »

Publié le 05/05/2022 MIDI LIBRE Laurent GUTTING

Après « Touche pas à mon professeur », travail entamé suite à l’assassinat de son collègue Samuel Paty, l’enseignant a poussé ses élèves du collège Racine à s’interroger sur leur rôle de citoyens.

Même ses vacances sont studieuses ! Parce que ses convictions profondes, d’homme et de citoyen, et son engagement d’enseignant ne le laissent jamais au repos, Gilles Roumieux creuse le sillon de l’éducation civique, inlassablement.

En octobre 2020, à la veille des congés de la Toussaint, l’assassinat de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie comme lui, l’avait meurtri.

À tel point qu’à la rentrée suivante, il avait proposé à ses élèves de deux classes de troisième du collège Racine, à Alès, de s’exprimer sur l’événement.

La précédente brochure éditée à 10 000 unités

Touche pas mon professeur, le recueil de ces témoignages, fruit d’un précieux travail de mémoire, et d’écoute, sorti au printemps 2021, a été imprimé à 10 000 exemplaires.

Vendu 3 € l’unité (au profit de la caisse du foyer socio-éducatif de l’établissement), la brochure est devenue ensuite une exposition, vue à la médiathèque d’Alès et… à l’Assemblée nationale ; elle a reçu le prix de l’initiative laïque et l’approbation de la famille Paty, notamment de Mikaëlle, benjamine de Samuel.

Et le 16 mai, lors de la Comédie du livre, à Montpellier, les collégiens alésiens ont été invités à participer à une dédicace de Florilège littéraire XIII, ouvrage composé d’écrits d’élèves de l’académie de Montpellier.

« Pas donner la pensée, mais donner à penser… »

Après avoir également imprimé 90 000 « papillons de la République », toujours avec les mots des élèves de Racine (en attente d’une autorisation de distribution dans les établissements d’Alès Agglo…), Gilles Roumieux a enchaîné avec Touche pas à la démocratie.

« Ce n’est pas l’épisode 2 de Touche pas à mon professeur, mais plutôt l’épisode 2 de la défense des valeurs de la République, de ce qui nous fédère, de notre socle et de ce qui compose l’ADN de la République !, harangue l’enseignant. Je suis plus intéressé par ce qui nous rassemble que ce qui nous divise… »

En réaction à une horrible lettre d’insultes racistes reçue par le député LREM Patrice Anato, d’origine togolaise, il a entrepris avec d’autres élèves de troisième le même travail de témoignage. « L’écrit, c’est cohérent, réfléchi, spontané ; la spontanéité ne ment pas. Ça se passe en classe, pas à la maison. Mon rôle de professeur, tel que je le conçois, n’est pas de donner la pensée, mais donner à penser… J’aimerais organiser des ateliers de citoyenneté et, aussi, des RIC, référendums d’initiative collégienne. Parce que les élèves ont des choses à dire et qu’ils méritent d’être écoutés. Le professeur est là pour accompagner et favoriser leur développement de citoyens. »

Présentée le 22 juin à Saint-Privat-des-Vieux

En attendant, Touche pas à la démocratie, brochure de témoignages d’élèves de Racine, sera présentée le 22 juin, à Saint-Privat-des-Vieux, dont le maire est président de l’association des maires du Gard. Symbolique.

1 réponse »

  1. Très bonne initiative de ce professeur, qui a réussi à mobiliser ses élèves, je suis sur qu’ il fera partie de ceux qui auront compté dans leur scolarité. Merci à lui.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :