Aller au contenu principal

« LA MORALISATION DE LA VIE POLITIQUE S’ACCÉLÈRE » POINT DE VUE

Béatrice Guillemont, directrice d’Anticor :

« L’opinion publique semble désormais prête à aborder le sujet de l’exigence de casier judiciaire vierge de certaines infractions pour se porter candidat à une élection politique.

« Mais le périmètre doit être défini. Faut-il comprendre uniquement les manquements au devoir de probité, au sens de la section III du Code pénal, ou ajouter au premier spectre un second, celui des infractions économiques et financières, dont certaines relèvent de la grande délinquance en écharpe, ainsi que les infractions électorales et déclaratives (déclarations de patrimoine, d’intérêts et d’activités à la HATVP).

« Quid d’autres infractions, comme les infractions sexuelles, le harcèlement ou bien le terrorisme auxquelles les citoyens sont désormais très sensibles ?

« Par ailleurs, faut-il imposer cette exigence à l’ensemble des candidats ou uniquement aux candidats aux élections législatives, sénatoriales et européennes ?
Enfin, doit-on rendre impossibles l’effacement de la condamnation, la réhabilitation judiciaire ou encore la suppression de ces mentions du casier comme le Code de procédure pénale le prévoit ?

« Dans le Journal du dimanche, j’amorce ces réflexions au nom de l’association Anticor, car la confiance dans la vie politique s’érode et mais aussi car le sujet de la probité est encore en 2022 l’une des préoccupations premières des Français »

ENTRETIEN extrait

« La moralisation de la vie politique s’accélère depuis dix ans »

17h00 , le 24 mai 2022 JDD Cassandre Riverain et Béatrice Guillemont, directrice d’Anticor

Alors que de nombreux candidats aux législatives ont été écartés à la suite de plusieurs affaires et que le ministre des Solidarités, Damien Abad, est visé par des accusations de violences sexuelles à son encontre, la question de la moralisation de la vie politique revient sur le devant de la scène. 

Jérôme Peyrat , Jérôme Lambert, Taha Bouhafs… Depuis plusieurs semaines, les candidats investis puis écartés des législatives se multiplient. Et depuis, sa nomination, le premier gouvernement d’Elisabeth Borne doit faire face aux accusations de violences sexuelles visant Damien Abad, le ministre des Solidarités, qui a indiqué lundi ne pas envisager de quitter son poste.

« Un homme innocent doit-il démissionner ? Je ne crois pas », a-t-il ainsi déclaré. Béatrice Guillemont, directrice générale de l’association Anticor, décrypte pour le JDD, le mouvement de moralisation de la vie politique en France, qui tend à s’installer malgré des décisions parfois ambiguës.

Peut-on dire qu’il existe un mouvement de moralisation de la vie politique en France ?

La moralisation de la vie politique s’accélère depuis dix ans, indéniablement. Elle concerne l’exercice de la fonction ou des mandats des responsables politiques. Même si nous en sommes encore assez loin. Historiquement, cette moralisation remonte à la Révolution Française. C’est la première fois qu’on admet par décret du 2 germinal an II le respect de la probité – il faut exercer ses fonctions avec intégrité, honnêteté et désintéressement et ne pas poursuivre un intérêt personnel dans le cadre du service.

Quand des faits de corruption étaient commis par des membres de la législature, la sentence était alors la peine de mort. Depuis les années 2010, en particulier après le rapport Sauvé puis le rapport Jospin, l’adoption des mesures en matière de probité s’est accélérée. Mais cela s’est déclenché avant : plus de 40 lois et décrets ont été adoptés depuis les années 1970. À partir de 2013 et l’affaire Cahuzac, au moins une loi par an est venue renforcer le dispositif, …/…

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :