Aller au contenu principal

ET VOICI – ENTRE DEUX TOURS – L’ « ÉCONOMIE DE GUERRE », ET LE RETOUR À LA GESTION EN MODE « CRISE » ?

Designer l’économie de guerre, est ce …

  • enjamber l’entre deux tours des législatives et masquer la fin probable de la majorité absolue à l’Assemblée Nationale ?
  • reprendre l’initiative sur le double théâtre de la guerre en Ukraine et de la gouvernance au sein de l’UE ?
  • préparer le tournant de la politique économique et budgétaire ( jusqu’ici repoussé, et qui s’avérait indispensable dès avant le second tour de la présidentielle, du fait de l’inflation et du conflit ukrainien, et qui aurait du conduire à modifier les programmes/promesses électoraux ) ?
  • renouer avec ce qui semble bien représenter un mode de gouvernance apprécié par l’exécutif : la gestion de crise et le « confort » de la désignation d’un enjeu ou ennemi majeur : les gilets jaunes, la pandémie, la guerre ?

certainement tout cela en même temps.

La France est « entrée dans une économie de guerre dans laquelle je crois nous allons durablement nous organiser ». E.M.

Le président de la République considère que cette situation est « durable » et qu’ « on ne peut plus vivre avec la grammaire d’il y a un an ».

L’économie de guerre, DEFINITION,

désigne, selon Wikipedia,  » les pratiques économiques exceptionnelles mises en œuvre lors de certaines périodes historiques de fortes agitations ou d’autarcie extrême, généralement mais pas nécessairement liées à l’existence de conflits armés. Elle a pour objectif le maintien des activités économiques indispensables à un pays, l’autosuffisance, la dissuasion de la consommation privée, la garantie de la production des aliments et le contrôle de l’économie depuis l’État. « 

La signification de ce terme utilisé par le Président dépasse certainement la réalité. La France n’est pas en guerre et l’économie de guerre ne se limite pas à augmentation de la dépense militaire. Toutefois celle ci aggravera encore les déséquilibres des finances publiques – dépense, dette, fiscalité… – et emportera des conséquences économiques et sociales non négligeables.

ARTICLE

« Economie de guerre » : Emmanuel Macron demande une réévaluation de la loi de programmation militaire

Le Monde avec AFP Publié aujourd’hui à 14h49 le 13 06 2022

La France et l’Union européenne sont entrées dans « une économie de guerre dans laquelle (…) nous allons durablement devoir nous organiser », a affirmé, lundi 13 juin, Emmanuel Macron à Eurosatory, le plus grand salon international de la défense et de la sécurité terrestres et aériennes. Dans ce contexte, « j’ai demandé au ministre [des armées] et au chef d’état-major des armées de pouvoir mener dans les semaines qui viennent une réévaluation de cette loi de programmation militaire à l’aune du contexte géopolitique », notamment de la guerre en Ukraine, a-t-il annoncé. Le président n’a pas précisé s’il comptait augmenter davantage que prévu le budget de défense ou s’il s’agissait de revoir les priorités.

Il a également appelé au renforcement de l’industrie européenne de défense qui doit être « beaucoup plus forte » au regard des besoins militaires accrus avec la guerre en Ukraine. « Dépenser beaucoup pour acheter ailleurs n’est pas une bonne idée. (…) Nous avons besoin de renforcer une industrie et une base industrielle et technologique de défense européenne beaucoup plus forte et beaucoup plus exigeante », a-t-il estimé, alors que de nombreux pays européens ont annoncé leur volonté d’augmenter leur budget de défense. Autrement, « nous construirons les dépendances de demain », a-t-il prévenu, réitérant un appel déjà lancé dès son arrivée à l’Elysée en 2017.

Cinquante milliards de budget pour la défense d’ici 2025

Emmanuel Macron a amorcé en 2017 une nette remontée en puissance des crédits défense après des années de disette. Le budget du ministère des armées va de nouveau croître en 2022, à 40,9 milliards d’euros, conformément à la loi de programmation militaire 2019-2025 qui prévoit d’atteindre 50 milliards d’euros en 2025. « Nous n’avons pas attendu les changements stratégiques pour réinvestir », a rappelé le chef de l’Etat. Mais la montée des menaces, illustrée par le conflit qui fait rage en Ukraine depuis le 24 février, fait peser une « exigence supplémentaire pour aller plus vite, plus fort, au moindre coût ».

« Il nous reste beaucoup à faire pour nous adapter aux transformations profondes que nous sommes en train de vivre. Et, pour qui douterait de l’urgence de ces efforts, il suffit de regarder une fois encore vers l’Ukraine, dont les soldats réclament un armement de qualité et qui sont en droit d’avoir une réponse là aussi de notre part », a insisté M. Macron. « Nous prendrons les décisions des investissements et nous aurons les exigences qui vont avec », a-t-il conclu.

Réquisitionner des matériaux ou des entreprises civiles

Nombre des coopérations de programmes d’armements en cours en Europe patinent, à commencer par les projets du futur avion (Scaf) et du futur char de combat (MGCS) menés par la France et l’Allemagne. « Bâtissons ce socle de souveraineté, d’indépendance européenne, française si on le peut – avec des partenariats que je souhaite à travers le monde, et je vois beaucoup de non-Européens ici (…) j’aime construire les partenariats que je choisis, j’aime moins les dépendances que nous avons massivement et méthodiquement parfois préparées », a ajouté Emmanuel Macron.

Selon les informations du Monde, la direction générale de l’armement envisage par ailleurs de proposer un texte législatif qui permettrait de réquisitionner, dans certaines circonstances, des matériaux ou des entreprises civiles à des fins militaires. La plupart des entreprises de défense étant « duales », c’est-à-dire produisant également pour les besoins civils, ce texte, inspiré d’une législation américaine, leur permettrait de mobiliser leurs efforts vers la production militaire, sans que la France soit formellement en état de guerre.

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :