Aller au contenu principal

RETOUR DU SECRET DÉFENSE ET DE LA DRAMATURGIE : « SOBRIÉTÉ DÉMOCRATIQUE » ? DOSSIER 1

LE RETOUR À DES PROCÉDURES D’EXCEPTION

VOIR NOTRE AUTRE PUBLICATION :

ATTEINTE À LA DÉMOCRATIE PAR ABUS DE CONSEIL DE DÉFENSE ? DOSSIER. https://metahodos.fr/2022/09/01/conseil-de-defense-2/

Après les « jours meilleurs » promis pour l’après crise, – et la promesse d’une nouvelle méthode de gouvernance – nous avons eu la « grande bascule » et « la fin de l’insouciance et de l’abondance »…

… puis – en toute logique ? – une communication de crise permanente et le recours systématique à des méthodes de gouvernement normalement d’exception : le Conseil de Défense ( normalement réservé aux questions de défense nationale ) pour traiter – par delà les compétences du gouvernement responsable devant le Parlement et au mépris des obligations de transparence – des questions d’énergie.

«La banalisation du Conseil de défense porte atteinte à la démocratie»

Titre Le Figaro qui poursuit :

« La difficulté avec la répétition de certaines pratiques est qu’elles tendent, à force d’être employées, à se banaliser et à devenir une sorte de norme. On croyait ainsi en avoir fini avec les Conseils de défense qui avaient été le principal mode de gouvernement pendant la crise du Covid, et voici qu’on apprend que se tiendra un nouveau Conseil de défense aujourd’hui, consacré cette fois à la crise énergétique, avec pour ordre du jour la perspective d’une pénurie d’électricité et de gaz. Trois pistes devraient être étudiées lors de ce Conseil: couper l’électricité dans certaines entreprises ; réduire de 5% la puissance délivrée aux particuliers ; réaliser des coupures quartier par quartier.

« L’inquiétude face à cette dérive doit être d’autant plus grande que nous vivons un moment où la crise est permanente. Crise sanitaire, crise climatique, crise énergétique, crise géopolitique, crise économique, crise sociale… : le danger est d’habituer les Français à des méthodes de gouvernement autoritaires pour y faire face. Imaginons un instant que pour chacune de ces crises, un Conseil de défense soit mis en place pour y répondre: ce serait la disparition pure et simple du Conseil des ministres, et l’installation du Conseil de défense comme mode normal de gouvernement. Les effets d’une telle normalisation sont catastrophiques pour notre démocratie, et aggravent encore davantage les mauvaises tendances de la Ve République qui, dans de mauvaises mains, radicalise le présidentialisme jusqu’à l’excès. Emmanuel Macron ne viole pas les institutions, mais il les détourne pour n’en retenir que la dimension autocratique, rendant d’autant plus urgente la nécessité de les réformer pour y réinsuffler l’esprit libéral qui a toujours été au cœur de notre tradition républicaine. Il n’est pas normal que nos institutions permettent au chef de l’État de gouverner de manière aussi solitaire et de mettre en place aussi facilement des méthodes et mesures qui relèvent de l’état d’exception. Le chantier d’une VIe République apparaît désormais, pour quiconque a le souci des libertés publiques, comme une évidence et une nécessité. »

« Énergie : Macron opte pour la sobriété démocratique »

Titre Médiapart qui poiursuit :

« Face à la crise énergétique, le président de la République a choisi de renouer avec son outil de pilotage privilégié : le Conseil de défense. Il pourra ainsi de nouveau élaborer ses décisions à huis clos et en toute opacité, au mépris du débat et de la concertation.

« EmmanuelEmmanuel Macron présidera vendredi 2 septembre un conseil de défense consacré à l’énergie. Sur le papier, l’annonce fait tout de suite sérieux. Elle s’inscrit dans le discours de gravité adopté par le président de la République lors du premier conseil des ministres de la rentrée, durant lequel il fut question de « grande bascule », de « grand bouleversement » et aussi un peu de « téléologie de l’ordre international » pour celles et ceux qui suivaient encore au fond de la salle. 

« La situation est exceptionnelle. Elle mérite donc un format exceptionnel, arguent les soutiens du chef de l’État. « Il s’agit des intérêts vitaux du pays et des Français », indique une source de l’exécutif à France Info pour justifier le recours à cet outil de pilotage. Après tout, on ne peut décemment pas aborder « la fin de l’insouciance » comme on le ferait de n’importe quel autre sujet. Pourtant, à y regarder de plus près, cette annonce ressemble surtout à une mauvaise plaisanterie.

…/…

« Le conseil de défense est une création extra parlementaire inconnue au bataillon des articles de la Constitution. C’est une facilité »,

critique Jean-Pierre Mignard, avocat et proche de François Hollande et du Parti socialiste. Il aimerait « une délibération consensuelle » sur la question de l’énergie.

Toujours au PS, la sénatrice de Paris Marie-Pierre de La Gontrie n’approuve pas non plus : « Le conseil de défense désormais utilisé pour tout sujet ! L’avantage ? Le secret et l’absence de compte-rendu. À quoi sert le conseil des ministres ? »

Quid du gouvernement ? Quid du parlement ?

INTERROGE LIBÉRATION QUI POURSUIT :

« Après les conseils de défense sanitaire, après un conseil de défense écologique en 2019, le président de la République Emmanuel Macron présidera dans la matinée du vendredi 2 septembre un Conseil de défense consacré à la crise de l’énergie auquel seront notamment conviés la Première ministre Elisabeth Borne, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ou encore la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher. Une annonce qui intervient alors que le groupe Engie dévoile ce mardi que le géant russe Gazprom l’a informé de réductions supplémentaires et immédiates de ses livraisons de gaz auprès de lui «en raison d’un désaccord entre les parties sur l’application de contrats». »

VOIR CERTAINES PUBLICATIONS DE METAHODOS SUR LE SUJET :

LE POIDS DU SECRET DEFENSE DANS LA PANDEMIE #SUITE #NOTRE DOSSIER. https://wordpress.com/post/metahodos.fr/30124

SECRET DEFENSE ET PANDEMIE : UNE FORFAITURE ? https://metahodos.fr/2021/11/14/secret-defense/

« VERS UNE POLITISATION DU SECRET DÉFENSE ? » ( CONSEIL DE DÉFENSE, ARCHIVES… ). THIBAULT DESMOULINS. https://metahodos.fr/2021/08/23/23616/

LE CONSEIL DE DÉFENSE « SANITAIRE » : UN SYMBOLE DE L’HYPER – PRÉSIDENTIALISME AUX FONDEMENTS JURIDIQUES ET DÉMOCRATIQUES INTROUVABLES ? https://metahodos.fr/2021/08/02/le-conseil-de-defense-en-temps-de-pandemie-un-lieu-strategique-et-politique/

COMMENT MAÎTRISER DÉMOCRATIQUEMENT L’URGENCE. https://metahodos.fr/2021/05/16/une-maitrise-democratique-de-lurgence-comment-respecter-les-libertes-publiques-en-temps-de-crise/

LES CONSEILS DE DÉFENSE ÉCARTENT LE GOUVERNEMENT ET LE PARLEMENT DE LA DÉCISION. NICOLAS ROUSSELLIER : « UN DECISIONNISME PARFAIT ». https://metahodos.fr/2021/03/31/nicolas-roussellier-les-conseils-de-defense-nous-eloignent-des-vieux-principes-republicains-politique-lopinion/

ARTICLE

Emmanuel Macron présidera un Conseil de défense consacré à l’énergie vendredi matin

Les sujets abordés seront « l’approvisionnement en gaz et en électricité en vue de l’hiver », indique une source au sein de l’exécutif à franceinfo.Article rédigé par  Hadrien Bect – franceinfo Publié le 29/08/202

Emmanuel Macron assiste à un Conseil de défense, à l’Élysée, le 8 mars 2020. Photo d’illustration. (THIBAULT CAMUS / POOL / AFP)

Emmanuel Macron présidera dans la matinée du vendredi 2 septembre un Conseil de défense consacré à la crise de l’énergie, a appris franceinfo lundi 29 août de sources gouvernementales. À cette réunion seront notamment présents la Première ministre Elisabeth Borne, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire ou encore la ministre de la Transition énergétique Agnès Pannier-Runacher.

Les sujets abordés seront « l’approvisionnement en gaz et en électricité en vue de l’hiver », indique une source au sein de l’exécutif qui justifie l’activation de ce format : « Il s’agit des intérêts vitaux du pays et des Français. » L’objectif est de faire un point et si besoin prendre des décisions sur les capacités de production d’électricité face dixit un conseiller de l’exécutif « aux défaillances d’EDF », évoquer les approvisionnements en gaz en vue de l’hiver alors que la France doit se passer du gaz russe, et même si Emmanuel Macron assurait il y a quelques jours qu’il n’y aurait pas de problème. 

« Si l’hiver est rude, le risque de coupure est réel », assure un conseiller ministériel qui travaille sur ces sujets. Sauf qu’au sein de l’exécutif, l’impression générale est que le message n’est pas bien passé parmi les Français : « il y a un manque de gravité, y compris chez certains ministres« , s’inquiète une source gouvernementale. L’idée est donc de montrer un gouvernement actif face au risque d’une crise aïgue, qui ne va pas baisser les bras dans cette bataille de l’énergie.

Un message envoyé aux Français

Elisabeth Borne qui lundi après-midi devant les patrons envisage le « rationnement » quand Emmanuel Macron lançait dans son interview du 14 juillet un appel à la « mobilisation générale ». Le Conseil de défense, est donc en quelque sorte le parachèvement de cette volonté d’embarquer les Français, les inciter à changer leur comportement, à effectivement faire preuve de sobriété.

Les Conseils de défense et de sécurité nationale, réunions en format restreint autour du chef de l’Etat, sont habituellement consacrés à des sujets militaires. Avant les sujets énergétiques, Emmanuel Macron avait élargi l’activation de cette instance de façon inédite aux questions sanitaires durant la crise du Covid-19. Un outil de décision donc, mais aussi de communication, avec des conférences de presse régulières pour faire le point. 

6 réponses »

  1. La rentrée risque d’être particulièrement chaude… Ce n’est plus de l’incompétence, c’est de la bêtise en boîte !

    Envoyé depuis Yahoo Mail pour Android

    J’aime

Répondre à jean-marc sauret Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :