Aller au contenu principal

« MANQUE DE DÉBAT, OPACITÉ » : LE CONSEIL DE DÉFENSE CONTESTÉ – DOSSIER 3

LE DOSSIER DE METAHODOS : VOIR LES PUBLICATIONS ANTÉRIEURES ICI ET EN FIN D’ARTICLE

ATTEINTE À LA DÉMOCRATIE PAR ABUS DE CONSEIL DE DÉFENSE ? DOSSIER 2 https://metahodos.fr/2022/09/01/conseil-de-defense-2/

RETOUR DU SECRET DÉFENSE ET DE LA DRAMATURGIE : « SOBRIÉTÉ DÉMOCRATIQUE » ? DOSSIER 1 https://metahodos.fr/2022/08/31/conseil-de-defense/

Emmanuel Macron va réunir vendredi un conseil de défense consacré à l’énergie pour faire le point sur l’approvisionnement en gaz et en électricité avant l’hiver. Une initiative vivement critiquée par l’opposition.

Le débat parlementaire aurait été indispensable sur un tel sujet et le travail gouvernemental également. Sans oublier l’impératif de transparence, de sérénité et de non dramatisation – tout le contraire de la voie choisie, celle du conseil de défense.

Le mode gouvernance rappelle celui de la pandémie:

on annonce durant une quinzaine de jours le pire (en alimentant une presse gourmande du désordre dans la méthode, dans la présentation des faits, dans l’évocation des perspectives, la description des ressentis des citoyens et des parties prenantes) – ici le triplement, voire la multiplication par deux, trois ou plus des prix du gaz et de l’électricité, des coupures et restrictions…. – puis arrive le Conseil de Défense dont transpirent des orientations ambigües qui mettront un certain temps à se concrétiser, dans un mélange de peurs renouvelées et de bonnes nouvelles salvatrices, qui s’imposeront sans – in fine – une analyse approfondie des réalités ni un débat véritable sur les solutions. Puisse ce nouvel épisode démentir le scénario ici imaginé, et si souvent observé.

Pourtant la situation est grave en raison des conséquences de l’inflation post pandémie, de la guerre en Ukraine, de la non programmation de centrales nouvelles, de la fermeture de Fessenheim, de la faillite de la gouvernance étatique d’EDF … et l’on se dirige vers la relance du charbon, les restrictions, les hausses de coût, le ralentissement de la croissance…

« Jamais aucune ambiguïté » sur la prolongation du parc nucléaire ? Elisabeth Borne victime d’amnésie »

Titre Marianne qui poursuit :

« Selon la cheffe du gouvernement, Emmanuel Macron n’aurait rien à voir avec la dégradation de la filière électro-nucléaire. Une réécriture complète des orientations récentes de la politique énergétique française, alors qu’une cruelle ironie de l’Histoire place le pays dans une situation comparable à celle qui avait conduit à l’extension de son parc nucléaire. »

« En neurologie, on parle de mémoire immédiate et de mémoire à long terme. Lorsqu’il s’agit de l’énergie nucléaire, il semble hélas que le gouvernement soit dépourvu de l’une comme de l’autre. Ainsi, tandis que la France se trouve, par une facétie de l’histoire, dans une situation de précarité énergétique comparable à celle qui avait conduit à l’extension massive du parc nucléaire français après le premier choc pétrolier de 1974, la Première ministre, Elisabeth Borne, a montré ce jeudi 1er septembre, sur France Inter, les symptômes d’une inquiétante amnésie sur ce dossier. À l’entendre, Emmanuel Macron, qui n’aurait jamais entretenu « aucune ambiguïté », n’a rien à voir avec la dégradation de la filière. La bonne blague ! »

« Pour rappel, EDF mène actuellement une course contre-la-montre pour remettre en marche les 32 réacteurs (sur un total de 56) arrêtés cet été – pour partie en raison du remplacement de la tuyauterie du circuit de refroidissement de secours de certains réacteurs, qui présentait une corrosion anormale – avant l’hiver et son pic de consommation. Lundi, le PDG du groupe public, Jean-Bernard Lévy, tentait de provoquer un électrochoc lors d’une table ronde du Medef, à laquelle assistait la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher. »

ARTICLE

Manque de débat, opacité : le Conseil de défense sur l’énergie critiqué par les oppositions

Victoria Koussa – franceinfo Publié le 30/08/2022 17:22

Face aux risques de pénurie de gaz et d’éléctricité à l’approche de l’hiver, Emmanuel Macron présidera vendredi 2 septembre un Conseil de défense consacré à la crise de l’énergie. Une idée largement critiquée par les oppositions, à droite comme à gauche. 

« Le président de la République aime bien apparaître les manches retroussées« , lance le député du Rassemblement national Laurent Jacobelli. Selon lui, Emmanuel Macron joue au chef de guerre quand il ne sait pas où il va et ce conseil de défense est une nouvelle mise en scène. 

« Il dit toujours que l’apocalypse arrive demain, et comme l’apocalypse n’arrive pas, il nous explique que c’est grâce à lui… »Laurent Jacobelli, député Rassemblement national

à franceinfo

À gauche aussi, la méthode est critiquée. Le Parti socialiste (PS) dénonce notamment une contradiction entre ce Conseil de défense et le lancement du Conseil national de la refondation qui entend associer le plus de monde possible à la réflexion. « Il y a un véritable paradoxe quand on doit associer les citoyens à l’effort collectif, quand on fait appel à la sobriété nécessaire face à cette crise et donc à l’engagement de chacune et chacun« , avance Arthur Delaporte, le porte-parole du PS. Il regrette « l’opacité » de ce conseil qu’il oppose à un « compte-rendu de conseil des ministres où on pourrait tout retracer« .

Certains élus réclament un débat au Parlement

Avec l’annonce de ce nouveau Conseil de défense, certains élus d’opposition estiment qu’Emmanuel Macron « contourne le Parlement« . À l’image de la présidente du groupe Rassemblement National à l’Assemblée nationale, Marine Le Pen, qui réclame sur Twitter que « l’Assemblée soit convoquée au plus vite, compte tenu de l’urgence de la situation« .

D’autres députés aussi souhaitent ce débat. « Il y a urgence mais cette urgence doit être traitée au grand jour par un débat au Parlement« , demande au micro de franceinfo le député Les Républicains du Pas-de-Calais Pierre-Henri Dumont. Il souhaite pouvoir « faire des propositions pour permettre de limiter l’impact de ces pénuries sur le quotidien des Françaises et des Français ».

L’écologiste Sandrine Rousseau critique elle aussi le manque de discussion. « On ne sait vers quoi on va« , explique-t-elle, avançant que la transition écologique et énergétique est une affaire de collectif. 

« Il y a vraiment un besoin que l’on fasse ensemble, et que l’on parte des besoins des gens dans leur vie quotidienne. »Sandrine Rousseau, députée écologiste

à franceinfo

Sandrine Rousseau regrette « la parole solennelle que l’on va avoir toutes les semaines, des interviews avec de la gravité dans le regard ». Pour tenter de rassurer, le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a promis sur franceinfo que « la transparence sera la clé et sera la règle ». Il a aussi promis des décisions « collectives, collégiales » et des communications régulières.

VOIR CERTAINES PUBLICATIONS DE METAHODOS SUR LE SUJET :

RETOUR DU SECRET DÉFENSE ET DE LA DRAMATURGIE : « SOBRIÉTÉ DÉMOCRATIQUE » ?https://metahodos.fr/2022/08/31/conseil-de-defense/

LE POIDS DU SECRET DEFENSE DANS LA PANDEMIE #SUITE #NOTRE DOSSIER. https://wordpress.com/post/metahodos.fr/30124

SECRET DEFENSE ET PANDEMIE : UNE FORFAITURE ? https://metahodos.fr/2021/11/14/secret-defense/

« VERS UNE POLITISATION DU SECRET DÉFENSE ? » ( CONSEIL DE DÉFENSE, ARCHIVES… ). THIBAULT DESMOULINS. https://metahodos.fr/2021/08/23/23616/

LE CONSEIL DE DÉFENSE « SANITAIRE » : UN SYMBOLE DE L’HYPER – PRÉSIDENTIALISME AUX FONDEMENTS JURIDIQUES ET DÉMOCRATIQUES INTROUVABLES ? https://metahodos.fr/2021/08/02/le-conseil-de-defense-en-temps-de-pandemie-un-lieu-strategique-et-politique/

COMMENT MAÎTRISER DÉMOCRATIQUEMENT L’URGENCE. https://metahodos.fr/2021/05/16/une-maitrise-democratique-de-lurgence-comment-respecter-les-libertes-publiques-en-temps-de-crise/

LES CONSEILS DE DÉFENSE ÉCARTENT LE GOUVERNEMENT ET LE PARLEMENT DE LA DÉCISION. NICOLAS ROUSSELLIER : « UN DECISIONNISME PARFAIT ». https://metahodos.fr/2021/03/31/nicolas-roussellier-les-conseils-de-defense-nous-eloignent-des-vieux-principes-republicains-politique-lopinion/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :