Aller au contenu principal

L’AFFAIRE DES SURPROFITS N’EST PAS FINIE. OU POURQUOI ALLER AUX US POUR NÉGOCIER LE PRIX DU GAZ, PLUTÔT QU’À LA DÉFENSE ?

ARTICLE

Crise énergétique : faire baisser les prix du gaz américain, une stratégie inopérante ?

Publié le 30/11/2022 FRANCE INFO .De la Mornais, A.Filippi, G.Daret, A.Peyrout A.-M.Gomez, J.Defurne – JOURNAL DE France 2

Le prix du gaz fait partie des sujets qu’aborderont, jeudi 1er décembre, Emmanuel Macron et Joe Biden.

Emmanuel Macron va aborder avec Joe Biden le prix du gaz. Les consommateurs américains dépensent 7 dollars pour une unité de gaz, et les Européens 37 dollars, plus de cinq fois plus cher. Les États-Unis, qui produisent beaucoup de gaz, l’acheminent par gazoducs à leur population. Pour les Européens, l’extraction et la production coûte environ 6 dollars par unité. Arrivé sur les côtes, il faut le liquéfier pour le transporter, et la facture monte à 10 dollars.

Mauvaise stratégie ?

Après transport maritime et re-gazification dans les ports français ou européens, le cout grimpe à 13,5 dollars. Il est cependant vendu 37 dollars au consommateur, une différence importante. La marge va dans les poches des industriels européens, qui expliquent que le prix du marché permet de compenser les pertes liées à la pandémie.

« [Emmanuel Macron] a plus de chance de trouver une solution au problème en allant à La Défense, discuter avec les sociétés pétrolières, gazières et énergétiques qui ont ces contrats-là« , estime Thierry Bros, professeur à Sciences Po Paris, spécialiste de l’énergie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :