Aller au contenu principal

LE SORT DU « VIVRE ENSEMBLE » DONNE LA MESURE DU DÉLITEMENT DES VALEURS

LE VIVRE ENSEMBLE, UN MOT VALISE REPETE IRONIQUEMENT POUR SIGNIFIER PRÉCISÉMENT LE SENS CONTRAIRE

mot-valise répété ironiquement pour signifier précisément son contraire

Il est urgent de convoquer la réalité d’une France, certes déchirée et déstabilisée, mais résiliente après les chocs qu’elle encaisse (attentats, pandémie, crise énergétique), rappelle Philippe Bernard, éditorialiste au « Monde », dans sa chronique.

ARTICLE Extrait

« Que soit tourné en dérision l’idéal du “vivre-ensemble” donne la mesure de la perte des repères »

Philippe Bernard. Publié le 11 décembre 2022 LE MONDE

« Le vivre-ensemble, c’est l’horreur. » Dans la série des pirouettes orwelliennes auxquelles notre époque risque de succomber, en voilà une qui sonne un peu comme « la paix, c’est la guerre ». Sinistre, mortifère, elle prolifère pourtant chez des responsables politiques et des commentateurs de droite et d’extrême droite. Une belle expression, proche de cette « fraternité » incluse dans notre trinité républicaine, est en passe de devenir un repoussoir.

Un mot-valise répété ironiquement pour signifier précisément son contraire : l’impossible cohabitation avec les personnes issues de l’immigration. « Partout, le vivre-ensemble tourne au vinaigre », « le récit du vivre-ensemble diversitaire se fracture dans la réalité », lit-on dans Le Figaro. Dès 2015, Marine Le Pen avait donné le ton dans un tweet : « Le “vivre ensemble” c’est la tarte à la crème des partisans de la société multiculturelle. »

Le fait que soit désormais tourné en dérision un idéal longtemps porté par toutes les composantes de l’échiquier politique républicain donne la mesure de la dégradation du climat et de la perte des repères. Saluant la victoire de la France dans le Mondial de football 1998, le gaulliste Alain Peyrefitte écrivait à la « une » du Figaro : « La France est multiraciale, et elle le restera. C’est une évidence (…).

Dans la nation France, on peut venir de partout, si l’on va ensemble quelque part. » Un quart de siècle plus tard, la prophétie reste valable. Kylian Mbappé, dont le père est d’origine camerounaise et la mère d’origine algérienne, peut déclarer à L’Obs : « Ça a toujours été clair : je suis né en France, mes parents sont français, j’ai grandi en France. Je suis français à 100 %. Pour moi, dire qu’on est noir, arabe, blanc, c’est mettre une barrière, et dans la nouvelle France, il n’y a pas de barrière, on est tous ensemble. »

La société multiple est devenue réalité, mais ses fractures n’ont jamais été aussi visibles.

…/…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :