Aller au contenu principal

1 FRANÇAIS SUR 5 TOUCHÉ PAR LA PAUVRETÉ : QUAND FR.STRATÉGIE CORRIGE UNE NOUVELLE FOIS L’INSEE.

STATISTIQUES, LIMITES ET RENONCEMENTS ?

Metahodos.fr a régulièrement traité de la pauvreté et des inégalités en commentant les travaux Insuffisants de l’Insee.

Nous avons, en effet, déjà traité  de l’incapacité  ou de la non volonté  de l’Insee d’analyser la pauvreté et les inégalités (et leurs évolutions) sur un autre plan que financier.

En rappelant de surcroît de graves insuffisances sur certains aspects techniques comme l’estimation et la prise en compte du coût de la vie – mobilité  et logement, en particulier – des coûts de l’épargne, de l’évaluation  de l’inflation et de  sa prise compte, par exemple.

De même  en ce qui concerne les sans abris et sans domiciles fixes que cette administration refuse de dénombrer. On rappellera également  les modifications  de la comptabilisation  du chômage, des insuffisances de comptabilisation des emplois administratifs (Etat, collectivités  territoriales,  établissements…)

Rappelons également les graves insuffisances  du recensement qu’une réforme bâclée n’a fait que renforcer.

Nous évoquions par ailleurs la frilosité de l’Institut des statistiques à  prendre en compte les éléments  territoriaux  et les économies locales et régionales –  et à travailler avec les collectivités territoriales – est à  rappeler (données  démographiques, emplois, bassins d’emploi/bassins de vie/zone urbaine…).

Par ailleurs, on rappellera l’insuffisance en matière d’analyse  de la création  de richesses et d’emplois sur un territoire – par exemple l’impact de la fréquentation  touristique  sur un territoire. Cela ne doit pas être effacé par de nouvelles  notions comme le « Pib ressenti ».

Voir certaines de nos publications relatives à la pauvreté, priorité nationale selon nous :

NI DÉTÉRIORATION DU POUVOIR D’ACHAT, NI HAUSSE DES INÉGALITÉS DE REVENU DEPUIS 30 ANS ? VRAIMENT ? MAIS QUID DES INÉGALITÉS RÉELLES ? MAJ DU 5 8 31 https://metahodos.fr/2021/08/04/les-inegalites-saccroissent-elles-vraiment/

JACQUES LÉVY, « LA PAUVRETÉ EST MAXIMALE DANS LES CENTRES DES GRANDES VILLES ». https://metahodos.fr/2021/03/24/selon-le-geographe-jacques-levy-la-pauvrete-est-maximale-dans-les-centres-des-grandes-villes/

Inégalités et pauvreté: Poison mortel pour notre Démocratie et notre Prospérité individuelle et collective https://metahodos.fr/2020/12/25/le-creusement-des-inegalites-de-revenus-ce-poison-mortel-pour-notre-democratie/

Blanche Gardin et Agnès B.: « L’abbé Pierre nous manque, on avait besoin de ses gueulantes » https://metahodos.fr/2020/12/18/blanche-gardin-et-agnes-b-labbe-pierre-nous-manque-on-avait-besoin-de-ses-gueulantes/

L’ état statistique des inégalités en France https://metahodos.fr/2020/06/05/l-etat-statistique-des-inegalites-en-france/

IMMIGRATION : FRANCE STRATEGIE CORRIGE L’INSEE

Plus récemment, nous avons évoqué les questions relatives à la démographie de l’immigration extra européenne. Les données de l’Insee analysées par France Stratégie indiquent un profond changement socio-démographique dans les grandes villes de France. A quel point cela remet-il en cause ce que suggéraient les discours officiels ?

Voir la dernière  publication ( qui donne les liens des  » précédentes publications) :

IMMIGRATION : CE QUE RÉVÈLE (MALGRE ELLE ?) FR. STRATEGIE. SUITE ET CONFUSION, SANS DÉBAT. https://metahodos.fr/2021/09/06/immigration-extra-europeenne-ce-que-revele-le-rapport-de-france-strategie/

PAUVRETE ET INÉGALITÉS FRANCE STRATÉGIE CORRIGE ENCORE L »INSEE

Nous vous proposons l’article des Echos qui évoque une enquête de France Stratégie publiée il y a quelques jours qui apporte un éclairage complémentaire aux etudes de l’Insee sur ce sujet sensible.

L’organisme rattaché à Matignon s’est intéressé a dépasser le seul pouvoir d’achat calculé par l’Insee. Fr. STRATÉGIE a examiné les dépenses dites « pré-engagées » des ménages – c’est-à-dire « engagées par contrat et difficilement renégociables à court terme », comme le loyer, les assurances, les abonnements au téléphone et à Internet, les remboursements d’emprunts.

« Les inégalités, écrit Nathaie Silbert, en termes de revenu arbitrable, c’est-à-dire en termes de budget disponible après paiement des dépenses pré-engagées, sont presque deux fois plus fortes que les inégalités en termes de niveau de vie », souligne France Stratégie. »

Les mesures des inégalités faites par Fr. Stratégie conduisent à doubler celles faites par L’Insee !

Les sommes pré engagées sont passées de 27 % de la dépense totale des ménages en 2001 à 32 % en 2017, ( en patyiculiet, alourdissement du budget logement : loyer, charges, remboursement d’emprunts). Le poids de ces dépenses s’est surtout alourdi pour les ménages modestes. Pour eux, les dépenses pré-engagées représentaient 41 % de la dépense totale en 2017, contre 28 % pour les foyers aisés.

Et le discours officiel de l’Insee reste la non aggravation des inégalités ?

ARTICLE

UN FRANÇAIS SUR CINQ CONCERNÉ PAR LA PAUVRETÉ

En 2019, en France métropolitaine, une personne sur cinq était en situation de pauvreté monétaire ou de privation matérielle et sociale, selon une étude de l’Insee. Les familles monoparentales ou frappées par le chômage sont particulièrement touchées.

Par Nathalie Silbert. Publié le 1 sept. 2021, Les Echos

C’est un thème qui s’invitera probablement pendant la campagne présidentielle , dans le sillage des débats sur le pouvoir d’achat des Français. En 2019, soit avant même le début de la crise du Covid, une personne sur cinq était en situation de pauvreté monétaire ou de privation matérielle et sociale en métropole, selon une étude de l’Insee publiée ce mercredi.

Pour alimenter leurs travaux, les auteurs se sont appuyés sur l’indicateur européen de privation matérielle et sociale. En 2019, 13,6 % des Français disposaient d’un revenu inférieur à 1.063 euros pour une personne seule et donc étaient considérés « à risque de pauvreté monétaire », un indicateur classique. Par ailleurs, indicateur moins suivi, 13,1 % étaient confrontés à des difficultés de paiement, de logement, de consommation. Et étaient donc pauvres au sens non monétaire (ou en condition de vie). Deux façons donc de mesurer la pauvreté en France, 5,7 % étant touchés par les deux formes du phénomène.

La réduction des inégalités, un casse-tête français

Si la pauvreté, monétaire ou non, concerne des populations très variées, elle frappe très durement les familles où la personne référente est au chômage. Plus des deux tiers d’entre elles sont touchées d’une façon ou d’une autre par la pauvreté et plus d’un tiers d’entre elles cumulent les deux handicaps, situation de privation matérielle et sociale et risque monétaire. Egalement touchées de plein fouet : les familles monoparentales et les enfants de moins de 16 ans.

Inégalités

Une enquête de France Stratégie publiée en début de semaine apporte un éclairage complémentaire sur ce sujet sensible. L’organisme rattaché à Matignon s’est intéressé aux dépenses dites « pré-engagées » des ménages – c’est-à-dire « engagées par contrat et difficilement renégociables à court terme », comme le loyer, les assurances, les abonnements au téléphone et à Internet, les remboursements d’emprunts.

Son étude montre qu’elles sont passées de 27 % de la dépense totale des ménages en 2001 à 32 % en 2017, tirées vers le haut par l’alourdissement du budget logement (loyer, charges, remboursement d’emprunts). Elle révèle aussi que leur poids s’est surtout alourdi pour les ménages modestes. Pour eux, les dépenses pré-engagées représentaient 41 % de la dépense totale en 2017, contre 28 % pour les foyers aisés.

« Les inégalités en termes de revenu arbitrable, c’est-à-dire en termes de budget disponible après paiement des dépenses pré-engagées, sont presque deux fois plus fortes que les inégalités en termes de niveau de vie », souligne France Stratégie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :