Aller au contenu principal

« LA FRANCE SORT PEU À PEU DES VRAIES DÉMOCRATIES » ANALYSE

ARTICLE

La France sort peu à peu des vraies Démocraties

BusinessTravel.fr ALAIN DAVID    16 FÉVRIER 2022

La France a été classée pour la seconde année de suite comme Démocratie défaillante par The Economist au contraire les pays nordiques qui trustent les premières places. Ces derniers ont  suspendu quasiment toutes les mesures liées au Covid ce qui prouve que les contrepouvoirs y sont bien plus puissants…

La France a cessé d’être une Démocratie complète depuis 2020 soit exactement 3 ans près l’intronisation d’Emmanuel Macron comme président de la république. En 2021, la France n’est plus qu’au 22ème rang mondial du classement derrière le Costa Rica et loin derrière Taïwan, l’Uruguay, la Corée du Sud, le Japon et même l’île Maurice. Quel déclassement pour le pays autrefois champion des Droits de l’Homme, quelle perte d’image catastrophique pour la France et le pouvoir d’attraction du pays qui se traduira par des pertes importants notamment pour le tourisme, qui est un secteur clé pour l’économie.

Le gouvernement français a en effet profité de la pandémie de Sars-Cov-2 pour prendre des mesures très fortes de restrictions de libertés comme le confinement ou le passe sanitaire/vaccinal. Il faut noter que dans de nombreux pays du monde le Covid a été un prétexte pour réduire les libertés. La France fait désormais partie du club des 53 Démocraties défaillantes et non plus du club habituel des Démocraties complètes.

L’Index Démocratique The Economist de cette année a pour titre « The China Challenge» alors que comme nous l’avions noté, de nombreux pays dont la France se rapprochent du modèle chinois d’autoritarisme et de surveillance de la société civile (voir la France, nouvelle Chine de l’Occident?). Parallèlement Taïwan, l’exact opposé de la Chine, est le pays qui a le plus progressé dans ce classement 2021.

Comme le note le rapport « les réponses autoritaires à la pandémie minent la Démocratie » alors que les « gouvernements ont introduit des panoplies de mesures intrusives et coercitives qui pénalisent les non vaccinés».

Les français font aujourd’hui partie de ceux qui sont le plus insatisfaits du fonctionnement de la Démocratie et qui demandent des réformes politiques.

Ainsi selon une étude publiée par Pew en octobre 2021, 73% des français veulent que le système soit complètement réformé ou qu’il y ait des changements majeurs.

The Economist pointe deux grands dangers pour les Démocraties le populisme et la direction es pays par les technocrates comme on l’a vu pendant la pandémie. « Contrairement aux idées reçues, les populistes ne sont pas les seuls à adopter à l’occasion des alternatives non démocratiques. Les élites occidentales ont elles-mêmes évolué dans cette direction au cours des dernières décennies, adoptant une forme de gouvernance plus technocratique ». Le summum de cet exemple est l’UE qui promulgue des directives par des techniciens non élus et qui doivent ensuite être appliquées dans les droits nationaux. Cela a causé en France notamment la crise de l’énergie avec l’obligation pour EDF de revendre sa production à ses concurrents sans intérêt réel pour la majorité de la population mais le bien de quelques rares sociétés privées.

Les pays nordiques : modèles démocratique au contraire de la France

Comme on l’a vu avec la gestion de la crise Covid le vrai modèle démocratique mondial aujourd’hui est dans le nord de l’Europe. De petits pays où la cohésion sociale, les contre pourvoir sont très fort et le parlement puissant.

La Norvège est classée en première position mondiale devant la Nouvelle-Zélande, la Finlande, la Suède, l’Islande, le Danemark et l’Irlande.

Tous les pays d’Europe du Nord cités plus haut ont d’ailleurs supprimé la plupart de leurs mesures Covid au contraire de la France (NDLR, l’Islande, le Danemark, la Norvège et la Suède les ont supprimées totalement). La Norvège a levé samedi 12 février ses toutes dernières mesures de restrictions liées au Covid comme la distanciation sociale et le port du masque dans les espaces fermés et peuplés. « Nous pouvons maintenant avoir des interactions sociales comme auparavant, en participant à des sorties nocturnes, des événements culturels et autres. Et également en allant au travail dans les bus, trains et ferries » a déclaré Jonas Gahr Store, le Premier Ministre.

Il n’y a plus d’obligation d’isolement après un test positif au Covid mais une simple recommandation. Logiquement le Premier Ministre a juste recommandé aux personnes à risque de suivre une certaine distanciation sociale et de porter des masques quand cela n’est pas possible.

« Les pays nordiques se distinguent comme particulièrement performants (NDLR: en matière démocratique), occupant cinq des six premières positions du classement mondial.La Norvège a également levée les obligations concernant les certificats vaccinaux, les tests pour entrer dans le pays ou l’enregistrement numérique avant voyage. Ceci est du à un bon fonctionnement du gouvernement et à une grande prise en compte des libertés civiles » note The Economist.

 L’enje de l’Etat de Droit et du renforcement de la Démocratie absent des présidentielles

Bizarrement cet enjeu démocratique est principalement absent des débats de la présidentielle alors qu’il est pourtant fondamental.

La France devrait s’orienter vers plus de Démocratie participative et une renforcement des contre-pouvoirs trop liés justement au pouvoir comme la presse ou les hautes autorités de justice de l’Etat comme le Conseil d’Etat ou le Conseil Constitutionnel.

Comme en Suisse il faudrait réduire la prééminence du Président de la République, re qui dispose de pouvoirs sans aucun rapport avec les autres régimes démocratiques et imposer l’idée des référendums d’initiative populaire que seuls Jean-Luc Mélenchon, François Asselineau et Marine Le Pen défendent actuellement (Zemmour critique également les institutions actuelles). De même la mise en place d’un scrutin proportionnel semble obligatoire pour mieux représenter les français à l’Assemblée Nationale comme la proportionnelle plurinominale en Allemagne plutôt que le suffrage uninominal à deux tours à la française qui ne représente pas une grande partie des opinions des français. La plupart des Démocraties complètes du classement de The Economist organisant des scrutins à la proportionnelle.

Comme le note Christophe Bouillaud dans un article d’Atlantico: « la réélection de Macron ne fera qu’accentuer ce processus de délitement de la haute fonction publique, et entérinera de fait la limitation de fait des libertés publiques mise en œuvre lors de son premier quinquennat, dont un droit de manifester de plus en plus réduit. On a bien compris aussi à ses réactions face à des opposants venant lui parler lors de ses déplacements publics que Macron considérait désormais toute critique directe de son action comme « politisée », donc illégitime. Cela augure mal de son comportement lors de son second quinquennat ».

Les français sont prévenus. Les problème économiques sont également liés à cette faillite démocratique alors que la dette de la France a explosé tout comme son déficit du commerce extérieur (voir la France bonnet d’âne européen pour l’économie).

Si l’Assemblée était plus représentative des opinions du peuple français, il n’est pas sûr que le gouvernement aurait pu autant augmenter la dette du pays et s’accorder les pleins pouvoirs via l’Etat d’urgence comme il l’a fait pendant la pandémie.

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :