Aller au contenu principal

RELIRE « PROPAGANDA »

Un de nos lecteurs nous invite à repartager l’ouvrage EDWARD L. BERNAYS

Voir nos publications antérieures :

https://metahodos.fr › 2021/01/23A l’origine des « fausses nouvelles », l’influence méconnue d’Edward …23 janv. 2021 — À travers la figure d’Edward Bernays (1891-1995) – dont la lecture nous été … Voir quelques publications de METAHODOS relatives à la …

https://metahodos.fr › 2020/07/28La propagande n’est pas l’apanage des régimes autocratiques. Son terreau28 juil. 2020 — https://metahodos.fr/2020/07/27/democrature-neo-populisme- … Walter Lippmann (1889-1974) et Edward Bernays (1891-1995) Ce dernier a …

https://metahodos.fr › 2022/02/15LES TECHNIQUES ET LES FONDEMENTS DE LA PERSUASION …il y a 2 jours — https://metahodos.fr/2020/07/28/la-propagande-nest-pas-lapanage-des- … Le livre doit beaucoup à la lecture d’Edward Bernays, de Jacques …

https://metahodos.fr › 2021/10/27MANIPULATION ET CONSENTEMENT – Metahodos27 oct. 2021 — … Edward Bernays (1891-1995), par ailleurs neveu et lecteur assidu des travaux de Sigmund Freud (revoir à bon escient le document …

https://metahodos.fr › 2020/07/29L’âge de la fabrique du consentement (propagande) – Metahodos29 juil. 2020 — A l’origine des « fausses nouvelles », l’influence méconnue d’Edward Bernays 23 janvier 2021 Dans « Non classé » …

ARTICLE

Propaganda, comment manipuler l’opinion en démocratie, grand classique des relations publiques

Psychomédia Publié le 31 mars 2015

Ce livre, « Propaganda; comment manipuler l’opinion en démocratie », écrit par Edward Bernays en 1928 et publié en français en 2007 (Éditeurs La Découverte et Lux), est « LE manuel classique de l’industrie des relations publiques », selon Noam Chomsky », peut-on lire dans la présentation de l’édition française.

« La propagande est à la démocratie ce que la violence est à un État totalitaire », disait Noam Chomsky, rapporte Normand Baillargeon (1), professeur de philosophie à l’université du Québec à Montréal, en préface du livre.

« Véritable petit guide pratique », le livre « expose cyniquement et sans détour les grands principes de la manipulation mentale de masse », qu’il appelle « fabrique du consentement ». Dans la logique des « démocraties de marché », les choix des masses étant déterminants, ceux qui viendront à les influencer détiendront réellement le pouvoir, explique Bernays.

Edward L. Bernays, 1891-1995, est « généralement reconnu comme l’un des principaux créateurs (sinon le principal) de l’industrie des relations publiques et donc comme le père de ce que les Américains nomment le spin, c’est-à-dire la manipulation – des nouvelles, des médias, de l’opinion – ainsi que la pratique systématique et à large échelle de l’interprétation et de la présentation partisanes des faits », explique Baillargeon dans sa préface.

Edward L. Bernays est double neveu de Sigmund Freud (1856-1939) : son père est le frère de la femme du fondateur de la psychanalyse, tandis que sa mère, Anna Freud, est sa sœur. « Bernays utilisera souvent cette prestigieuse filiation pour promouvoir ses services, mais ce qui le lie à son oncle va au-delà de cette simple relation familiale : l’œuvre de Freud comptera en effet dans la conception que Bernays va se faire aussi bien de la tâche que doivent accomplir les relations publiques, que des moyens qu’elles doivent mettre en œuvre », peut-on lire dans la préface.

Lire la préface sur un blog de Normand Baillargeon.

12 principes de la propagande

Pour plus d’informations, voyez les liens plus bas.

(1) Normand Baillargeon est notamment auteur d’un Petit cours d’autodéfense intellectuelle paru chez Lux en 2007.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :