Aller au contenu principal

TROC AU SOMMET : RISTOURNE À LA POMPE CONTRE NON TAXATION DES SURPROFITS ? (SUITE 6)

NOTRE DOSSIER :

« ET SI L’AFFAIRE DES SURPROFITS NE FAISAIT QUE COMMENCER ? «

5’ PUBLICATION :

LA FACTURE DE TOTALENERGIES – LES DÉNÉGATIONS DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE. https://metahodos.fr/2022/11/10/surprofits-la-facture-de-totalenergies/

6’ PUBLICATION :

NOUS VOUS PROPOSONS TROIS EXTRAITS DE PRESSE :

– « Budget 2023 : taxer les superprofits pourrait rapporter près de « 7 milliards d’euros » »

– PRIX DE L’ESSENCE : VERS UNE NOUVELLE RISTOURNE POSSIBLE CHEZ TOTALENERGIES

– Surprofits: les bénéfices records des pétroliers surtout réalisés hors-UE

1.« Budget 2023 : taxer les superprofits pourrait rapporter près de « 7 milliards d’euros » »

TITRE LA DÉPÊCHE QUI POURSUIT :

« Selon des économistes, taxer les superprofits pourrait rapporter « jusqu’à 6 ou 7 milliards » d’euros. Une somme beaucoup plus importante que celle prévue par le gouvernement.

« Taxer les superprofits pourrait rapporter beaucoup plus que prévu par le gouvernement. C’est ce qu’ont affirmé jeudi 17 novembre des économistes de l’Institut des politiques publiques (IPP) lors d’une présentation à l’Ecole d’économie de Paris.

« Après avoir rejeté une taxe sur ce secteur qui a énormément profité de l’envolée des prix de l’énergie, le gouvernement français a fini par se rallier à la proposition de la Commission européenne de taxer les bénéfices des entreprises réalisées « pour des raisons dont elles ne sont pas responsables », a expliqué Arthur Guillouzouic, chercheur à l’IPP. À savoir l’envolée des prix du pétrole, du gaz ou de l’électricité.

« Avec trois collègues, Arthur Guillouzouic estime que « le rendement potentiel de l’amendement du gouvernement » est « très nettement supérieur » aux 200 millions d’euros calculés par le gouvernement sur la base des bénéfices anticipés pour l’année 2022. »

2. »PRIX DE L’ESSENCE : VERS UNE NOUVELLE RISTOURNE POSSIBLE CHEZ TOTALENERGIES ?« 

TITRE CNEWS QUI POURSUIT :

« Alors que la ristourne de 30 centimes à la pompe est passée à 10 centimes par litre d’essence et qu’elle est vouée, comme le coup de pouce de TotalEnergies, à disparaître à la fin de l’année, le PDG de TotalEnergies a dit ne pas fermer la porte à une nouvelle aide.

« Pourra-t-on toujours bénéficier d’un coup de pouce à la pompe en 2023 ? Rien n’est moins sûr, même si le gouvernement dit plancher sur une aide destinée à alléger les travailleurs en 2023.

«ON VERRA EN FONCTION DE CE QUE L’ETAT SOUHAITE FAIRE»

«Je comprends que le gouvernement imagine un nouveau régime ciblé pour les personnes qui ont le plus besoin de leurs voitures», a déclaré Patrick Pouyanné, le PDG de TotalEnergies, invité sur le plateau de LCI ce jeudi 17 novembre.

« En parallèle du coup de pouce de l’État, TotalEnergies avait en effet aussi proposé une ristourne. Cette dernière a baissé de moitié le 15 novembre dernier, passant de 20 centimes par litre de carburant à 10 centimes. Et elle doit également s’arrêter fin décembre.

«On avait commencé en février l’an dernier, on verra ce que l’on fait en fonction de ce que l’État souhaite faire, si l’on doit accompagner ces Français-là», a ajouté Patrick Pouyanné, ajoutant que les choses devraient se préciser «au printemps».

« L’aide de l’État, l’«indemnité carburant travailleurs», concernerait environ la moitié des ménages français et pourrait prendre la forme d’un «remboursement sur les kilomètres» parcourus, selon Emmanuel Macron.

« Reste à voir à qui TotalEnergies pourrait dédier la sienne. Mais à priori, les conducteurs du dimanche devraient payer le prix fort. Plus de deux euros le litre de sans-plomb… Alors que l’inflation, elle, a bondi.

…/…

3. »Surprofits: les bénéfices records des pétroliers surtout réalisés hors-UE« 

TITRE L’ECHO QUI POURSUIT :

« Portés par les prix du gaz et du pétrole, les pétroliers Shell et TotalEnergies ont battu tous les records au troisième trimestre. Mais quelle part de ces « surprofits » pourra-t-elle être captée par l’Europe, en proie à la crise énergétique?

« Dire que les résultats des géants pétroliers « ont dépassé les attentes au troisième trimestre » serait un euphémisme. À nouveau, portées par la flambée des prix du pétrole et du gaz, les majors européennes ont crevé tous les plafonds imaginables.

« 6,6 milliardsDE DOLLARSLe résultat net de TotalEnergies s’est monté à 6,6 milliards de dollars après avoir enlevé une provision de 3,1 milliards.Chez TotalEnergies, le résultat net s’est monté à 6,6 milliards de dollars sur les trois derniers mois, même après avoir décompté une provision de 3,1 milliards, constituée en raison du retrait du groupe de Russie.

« Ce bénéfice, en hausse de 43% par rapport à l’an dernier, permet à la compagnie d’atteindre un bénéfice net de près de 17,3 milliards sur le 9 premiers mois de l’année, soit déjà plus que celui réalisé sur l’ensemble de 2021. « 

…/…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :