Aller au contenu principal

LA CYBER-SOUVERAINETÉ, INDISPENSABLE À LA SOUVERAINETÉ DÉMOCRATIQUE. LA FRANCE, 7° POUR LES CYBER-ATTAQUES.

La souveraineté du citoyen et de la nation exige une cyber -souveraineté

Cette conviction de Metahodos est présente dans nos différentes publications relatives à la maitrise des réseaux, données et usages numériques. La maitrise du destin de chacun dans sa vie personnelle et collective passe par la souveraineté numérique. La souveraineté du pays – dans son économie, dans sa vie institutionnelle et démocratique, dans sa culture et son destin – exige également cette souveraineté numérique.

Voir notamment :ECOSYSTÈME CYBER: QUELLE STRATÉGIE NATIONALE DE SÉCURISATION? https://metahodos.fr/2021/03/16/cyber-letat-detaille-sa-strategie-de-securisation-des-reseaux-informatiques-des-etablissements-de-sante/

AUTRES PUBLICATIONS ANTERIEURES DE METAHODOS

https://metahodos.fr/2021/03/13/la-cyber-securite-doit-nous-mobiliser-tous/

https://metahodos.fr/2021/03/10/une-cyberattaque-a-touche-plusieurs-entites-francaises-entre-fin-2017-et-2020/

https://metahodos.fr/2021/03/07/cybersecurite-comment-eviter-une-pandemie-numerique-hbr/

https://metahodos.fr/2021/02/14/des-hackers-tentent-dempoisonner-un-reseau-deau-en-floride-korii/

https://metahodos.fr/2021/02/07/comment-evaluer-les-nouveaux-risques-cyber/

https://metahodos.fr/2020/09/13/du-cyber-et-de-la-guerre/

https://metahodos.fr/2020/06/07/la-gestion-des-donnees-quelle-souverainete/

https://metahodos.fr/2021/02/27/linternet-et-la-democratie-numerique/

Le FBI dévoile son étude annuelle sur l’état de la cybersécurité

Le nombre de plaintes déposées par des victimes de cybercrimes a presque doublé et le phishing est l’attaque la plus répertoriée. A l’échelle internationale, la France figure à la septième place dans le top 20 des pays par nombre total de victimes.

Le FBI aVAIT recensé 3,5 milliards de dollars de pertes dues aux cyberattaques en 2019

En 2019. 467 361 plaintes avaient été recensées, et les pertes liées à ces incidents s’élèvent à 3,5 milliards de dollars pour les entreprises et les individus.

D’après Proofpoint, 33% des organisations attaquées par ransonware paient la rançon

Le service avait reçu fin 2019 5 millions de plaintes depuis sa création en 2000. Du point de vue financier, le centre a enregistré plus de 3,5 milliards de dollars de pertes pour les entreprises et les individus ayant subi des attaques informatiques.

Les plaintes les plus fréquemment enregistrées concernent le phishing, les arnaques et les exhortions. Les plaintes les plus coûteuses financièrement sont l’usurpation d’identité pour recueillir des informations confidentielles, les attaques BEC (business e-mail compromise) et les « romance scam » (les escroqueries amoureuses).

Donna Gregory, qui dirige l’IC3, explique que ses équipes n’ont pas noté de nouvelles formes d’attaques, mais un perfectionnement des techniques préexistantes. « Les criminels agissent de façon de plus en plus sophistiquée« , a-t-elle indiqué. Elle conseille aux particuliers comme aux entreprises de redoubler d’attention. « De la même manière que les services bancaires en ligne exigent une authentification à deux facteurs, vous devriez faire de même avec votre vie.« 

Au sein du FBI, une équipe spéciale – appelée « Recovery Asset Team » – joue d’ailleurs le rôle d’intermédiaire entre les victimes et les institutions financières. Elle a réussi à négocier 300 millions de dollars en 2019.

ARTICLE

La France est dans le top 10 des pays qui ont connu le plus de cyberattaques en 2020, d’après le FBI

Alice Vitard – L’Usine Digitale

Comme chaque année, le Federal Bureau of Investigation (FBI) publie un rapport annuel qui offre un état des lieux des cyberattaques. L’Internet Crime Report est élaboré par  l’Internet Crime Complaint Center (IC3), un service qui reçoit les plaintes en ligne des victimes de cybercrimes.

UNE AUGMENTATION DES PLAINTES

En 2020, le FBI a reçu 791 790 plaintes, soit une augmentation de plus de 300 000 plaintes par rapport à l’année 2019. Ces attaques informatiques ont engendré 4,2 milliards de dollars pour les victimes. En 2019, ces pertes s’élevaient à 3,5 milliards de dollars.

Concernant la nature de ces attaques, c’est le phishing (hameçonnage) qui est en première position. Cette technique est destinée à leurrer l’internaute pour l’inciter à communiquer des données personnelles en se faisant passer par un tiers de confiance. Les escroqueries liées au « non paiement » ou de « non livraison » de biens sont en seconde position. La cyber-extorsion est le troisième type de menace en ligne, d’après le FBI. C’est une forme de chantage dans laquelle les victimes d’une attaque informatique sont incitées à payer une certaine somme pour ne pas en subir les effets.

LE ROYAUME-UNI À L’ORIGINE DU NOMBRE DE PLAINTES LE PLUS ÉLEVÉ

Le IC3 propose également un état des lieux à l’échelle internationale; les Etats-Unis étant exclues de ce classement. Le Royaume-Uni est en première position avec 216 633 plaintes, suivi par le Canada (5399) et l’Inde (2930). La France est septième dans ce classement avec 1640 plaintes déposées par des victimes en 2020.

Dans son rapport, le FBI note également que le Covid-19 a été un thème de prédilection pour les cybercriminels. En 2020, l’IC3 a reçu plus de 28 500 plaintes liées au virus. Ils ont notamment ciblé la loi « Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act » (CARES), dédiée à l’aide aux petites entreprises pendant la pandémie, en se faisant passer pour des membres du gouvernement.

1 réponse »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :