Aller au contenu principal

LA RÉFORME DES INSTITUTIONS – JAMAIS AUSSI URGENTE – EST ENTERRÉE : LE PRÉSIDENT CANDIDAT RENONCE AUX ANNONCES D’IL Y 5 ANS.

Article

Présidentielle 2022: Ferrand enterre cette promesse de Macron version 2017

Par Anthony Berthelier Huffingtonpost 6 mars 2022

Pour le président de l’Assemblée nationale, réformer les institutions n’est pas vraiment la priorité.

“Pas urgent”. Selon toute vraisemblance, la réforme des institutions promise par Emmanuel Macron en 2017 ne devrait pas figurer dans son programme pour ce printemps 2022.

C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre le président de l’Assemblée nationale Richard Ferrand ce dimanche 6 mars sur France 3, en rappelant que le texte n’avait pas pu aller à son terme en 2018 du fait de l’opposition du Sénat (à majorité Les Républicains).

“Je ne crois pas que les questions institutionnelles soient véritablement les préoccupations des Français quand ils se lèvent le matin et se couchent le soir”, a ainsi avancé ce très proche du président de la République, comme vous pouvez le voir ci-dessous, à propos d’une réforme qui devait, entre autres, modifier la Constitution et raboter le nombre de parlementaires de 30%. “On ne me parle pas beaucoup de ces questions”, a-t-il affirmé.

Et Richard Ferrand d’ajouter: “Si cette réforme n’a pas abouti, c’est parce que le Sénat l’a bloquée, ne nous rendez pas comptable des décisions de notre opposition.” Faut-il, alors, la remettre sur le tapis? “Cela ne me parait pas urgent”, affirme encore le président de l’Assemblée, toujours dans l’émission Dimanche en politique.

Emmanuel Macron, qui s’affiche depuis ce week-end sur des affiches et tracts barrés du slogan “avec vous”, aura peut-être l’occasion d’en dire davantage sur le projet qu’il entend présenter aux Français lors de sa première visite de campagne, ce lundi 7 mars à Poissy dans les Yvelines. Le chef de l’Etat doit se rendre dans cette commune située à une trentaine de kilomètres à l’ouest de Paris, et dont le maire ex-LR Karl Olive est l’un de ses proches.

“L’idée est d’être mis en situation avec des Françaises et des Français qui auront à cœur de poser toutes les questions qu’ils ont envie de poser”, selon les mots de Richard Ferrand. La présentation du programme viendra dans un deuxième temps, après ces semblants de consultations.

3 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :