Aller au contenu principal

McKINSEY : AFFAIRE D’ÉTAT, ESQUIVES ET PÊCHE AUX LAMPISTES ? MISE À JOUR

DÉNÉGATIONS D’ E.MACRON;

ASSENTIMENT DE B.LE MAIRE, DE S.SÉJOURNÉ ET DE G.ATTAL;

PROTESTATIONS D’ O.VÉRAND.

Après qu’E.MACRON ait posé les éléments de sa défense en déclarant notamment qu’il n’est pas – lui – au cœur des enquêtes et qu’il ne decide pas des marchés,

B.LE MAIRE donne son assentiment aux abus et derives,

S.SÉJOURNÉ se félicite également de l’action de la justice,

G.ATTAL s’interroge sur l’objet et l’apport de certaines missions,

G.ATTAL, « CE N’EST PAS UN SCANDALE D’ÉTAT  » – Mars 2022 MAJ

O.VÉRAN concerné par des marchés liés à la santé – et se sentant peut être visé par déclarations officielles – proteste et conteste tout abus ou derive. Voir les articles cités ci-contre.

LE CONSEIL DE DÉFENSE ET LE PILOTAGE PRESIDENTIEL

Comment ignorer le lien de cette affaire McKinsey avec les deux campagnes présidentielles et le pilotage – hors toute tradition institutionnelle qui confisque aux ministres leurs prérogatives – de la gestion – et sa sous traitance – de la crise sanitaire par le président en Conseil de Défense.

CHASSE AUX LAMPISTES ?

La gestion administrative des marchés a sans nul doute été confiée par l’exécutif aux fonctionnaires en charge des procedures d’achat. La chasse aux lampistes est elle ouverte ?

MAJ ÉLÉMENTS DE LANGAGE ET PISTES POUR LES JOURNALISTES ET LES JUGES

Les commentateurs officiels déclarent se féliciter de l’enquête judiciaire et ne pas faire pression… par contre ils semblent volontiers donner les bonnes pistes et les bons elements de langages … sans influencer.

VOIR EN FIN D’ARTICLE, LES PRÉCÉDENTES PUBLICATIONS DE METAHODOS

« Les prémices d’une affaire d’État ? »

TITRE BFMTV LE 25 NOVEMBRE 2022

LIEN : https://www.bfmtv.com/replay-emissions/week-end-direct/mc-kinsey-les-premices-d-une-affaire-d-etat-25-11_VN-202211250833.html avec: Jean-Sébastien Ferjou, directeur de la rédaction du site Atlantico. François Miquet-Marty, président de Viavoice. Gilles Mentré, essayiste, ancien diplomate et conseiller du « Grand Paris ». Émilie Zapalski, communicante, fondatrice de l’Agence Émilie Conseil. Et Jonathan Bouchet-Petersen, éditorialiste politique à Libération.

« Bruno Le Maire reconnaît des « abus » d’un gouvernement qui « est allé trop loin » « 

TITRE MIDI LIBRE Le 27/11/2022

« Bruno Le Maire reconnaît «des abus» »

TITRE LE FIGARO Publié le 27/11/2022

« Sur le plateau de « Dimanche en politique » sur France 3, ce dimanche 27 novembre, Bruno Lemaire a reconnu une « dérive » de la part « du gouvernement » concernant la gestion des comptes de campagne d’Emmanuel Macron de 2017 et de 2022 et des recours abusifs aux cabinets de conseils comme McKinsey. C’est la première fois qu’un membre de l’exécutif se confie autant sur cette affaire.

« Je le reconnais bien volontiers, nous sommes allés trop loin. On a eu trop recours à des cabinets de conseil ».

Gabriel Attal a lui aussi évoqué l’existence de « certaines missions qui avaient été réalisées et dont on ne comprenait pas trop l’objet ou ce que ça apportait »

De son côté, rapporte Le Figaro, le ministre délégué aux Comptes publics Gabriel Attal a lui aussi évoqué l’existence de « certaines missions qui avaient été réalisées et dont on ne comprenait pas trop l’objet ou ce que ça apportait », ce dimanche sur BFMTV.

« C’est sain dans une démocratie que nos institutions fonctionnent », a-t-il par ailleurs salué concernant les enquêtes en cours.

MAJ Interrogé par BFMTV sur la question de savoir si McKINSEY avait payé des impôts,

il a répondu par le secret fiscal. Concernant l’enquête toujours en cours sur cette sur cette question il a répondu que compte tenu de la complexité des montages fiscaux c’était long et compliqué de recueillir des preuves suffisantes devant la justice.

MAJ Quid du refus du président de la République de transmettre les contrats de conseil du premier quinquennat ?

A noter que pour l’instant, aucun média n’évoque le refus du président de la République de transmettre les contrats de conseil du premier quinquennat, malgré une décision de la CADA. Pourquoi ? ( cette question concerne tout particulièrement Le Monde qui est à l’origine de la demande de communication des pièces administratives.

 » « Il faut laisser la justice faire son travail », réagit le secrétaire général de Renaissance, Stéphane Séjourné« 

TITRE FRANCE INFO LE 27 11 22

Le parquet national financier a ouvert deux informations judiciaires sur l’intervention des cabinets de conseil dans les campagnes électorales d’Emmanuel Macron. Le programme du président n’a pas été influencé, selon Stéphane Séjourné. 

Le secrétaire général du parti Renaissance, Stéphane Séjourné, s’est « félicité » dimanche 27 novembre dans l’émission Questions politiques sur France Inter, franceinfo et Le Monde « qu’une enquête puisse être ouverte », concernant l’ouverture par le parquet national financier (PNF) de deux informations judiciaires sur l’intervention des cabinets de conseil dans les campagnes électorales d’Emmanuel Macron en 2017 et 2022.

« On est dans un pays où l’autorité judiciaire est indépendante, elle peut ouvrir des enquêtes y compris pour les responsables politiques qui sont en responsabilité, et c’est notre responsabilité de garantir cette indépendance sans commentaire politique », a réagi Stéphane Séjourné. Le secrétaire général du parti Renaissance a toutefois rappelé que les comptes de campagne de 2017 ont été validés et que ceux de 2022 « sont en cours de validation »« Il faut laisser la justice faire son travail« , a-t-il poursuivi tout en précisant qu’il préférait « une enquête avec des magistrats » plutôt que « des supputations » et des « commissions d’enquête politisées ».

MAJ « Il appartient – déclare t il – aux ministres qui ont eu recours … d’expliquer pourquoi …« 

Selon Stéphane Séjourné, en comparaison avec l’Europe et les États-Unis, « la France a beaucoup moins recours aux cabinets de conseil que ses voisins ». Dans le contexte « particulier » de la crise sanitaire, « dans l’urgence de la situation« , il a jugé « très utile » d’avoir eu recours à ces cabinets, comme le cabinet de conseil McKinsey. « On l’a fait de manière exceptionnelle pendant la crise du Covid-19« , a insisté Stéphane Séjourné, pour qui le programme d’Emmanuel Macron pendant la campagne de 2022 « n’a pas été influencé par un libéralisme croissant des cabinets de conseil américains ». il a évoqué les « notes blanches «  redigéees dans le cadre de la caimpagne.

« Véran réfute toute « dérive » ou « abus » « 

TITRE L’AFP, publié le lundi 28 novembre 2022

Le porte-parole du gouvernement Olivier Véran a pris le contre-pied lundi du ministre de l’Économie Bruno Le Maire à propos des informations judiciaires ouvertes sur l’éventuel favoritisme dont aurait bénéficié le cabinet privé McKinsey sur des contrats publics, réfutant toute « dérive » ou « abus ».  

« Je ne sais pas ce que c’est qu’une dérive ou un abus, je sais que quand j’ai eu besoin de rattraper l’Allemagne dans la campagne vaccinale (contre le Covid-19, ndlr), j’ai fait appel à une entreprise qui venait de conseiller l’Allemagne dans l’élaboration des centres de vaccination », a déclaré M. Véran, qui a été ministre de la Santé entre févier 2020 et mai 2022.

Il a évoqué des procédés « qui sont super clairs et transparents » dans les attributions. « Ce n’est pas que je dis que je ne suis pas d’accord ou non » avec Bruno Le Maire, c’est que dans la crise Covid, « on n’avait vraiment vraiment pas le choix », a-t-il poursuivi.

VOIR LES PRÉCÉDENTES PUBLICATIONS DE METAHODOS

MC KINSEY – LE DÉTAIL DES INVESTIGATIONS JUDICIAIRES SUR LES CAMPAGNES ET LES MARCHÉS PRÉSIDENTIELS https://metahodos.fr/2022/11/28/50464/

MC KINSEY – PARQUET FINANCIER, MARCHÉS ET CAMPAGNES – E.MACRON, DÉNÉGATIONS ET ÉLÉMENTS DE DÉFENSE – MISE À JOUR https://metahodos.fr/2022/11/25/deux-informations-judiciaires-sur-les-comptes-de-campagne-de-macron-et-les-marches/

MC KINSEY – E. MACRON VISÉ PAR UNE ENQUÊTE DU PARQUET NATIONAL FINANCIER POUR FINANCEMENT ILLÉGAL DE CAMPAGNE https://metahodos.fr/2022/11/24/e-macron-vise-par-une-enquete-du-parquet-national-financier-pour-financement-illegal-de-campagne/

CABINETS CONSEIL – SUITE : L’ÉLYSÉE RETIENT LES CONTRATS DU QUINQUENNAT PASSÉ https://metahodos.fr/2022/09/07/cabinets-de-conseil-lelysee-tarde-a-rendre-publics-les-contrats-du-premier-quinquennat-macron/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :