Aller au contenu principal

L’ABSTENTION (4) : « LES VRAIES RAISONS »

Législatives 2022 : les vraies raisons de l’abstention

ABSTENTION, NOS PUBLICATIONS PRÉCÉDENTES

ABSTENTION (1) : «LE GLAS SONNE POUR TOUT LE MONDE». DE 1958 À 2022, COMMENT L’ABSTENTION S’EST IMPOSÉE. https://metahodos.fr/2022/06/14/de-1958-a-2022-comment-labstention-sest-imposee-aux-legislatives/

L’ABSTENTION (2) GALOPANTE DES JEUNES. https://metahodos.fr/2022/06/15/legislatives-vote-par-internet-education-des-jeunes-comment-repondre-a-labstention-galopante/

L’ABSTENTION (3), PREMIERE « FORCE » DES LÉGISLATIVES ? https://metahodos.fr/2022/06/15/legislatives-labstention-grande-gagnante-du-premier-tour/

ARTICLE

Législatives 2022 : les vraies raisons de l’abstention

Isabelle de Gaulmyn le 12/06/2022 LA CROIX

La faible participation fait des abstentionnistes le premier parti de France. 

Trop tôt, à l’heure de la fermeture des bureaux de vote, pour avoir une idée des résultats de ce premier tour des législatives. Mais deux choses sont d’ores et déjà certaines. Une participation très basse, qui risque de faire des abstentionnistes le premier parti de France ; et une Assemblée nationalequi, par le jeu du scrutin majoritaire à deux tours, ne reflétera vraisemblablement que partiellement le bon score dimanche des candidats de la gauche unie autour de Jean-Luc Mélenchon.

EN DIRECT. Résultats des législatives 2022 : Nupes et Ensemble ! au coude-à-coude en voix

Faut-il rapprocher ces deux éléments ? Et affirmer comme les partisans de la proportionnelle que le désintérêt qui affecte le corps électoral français est dû à un mode de scrutin dépassé ? Certes, une dose de proportionnelle permettrait de corriger les excès du scrutin majoritaire. Mais c’est largement illusoire de penser que la proportionnelle, comme par magie, rétablirait la confiance entre électeurs et élus. Dans une intéressante étude, la Fondation Jean-Jaurès a montré les ressorts de l’abstention. Non pas un désintérêt pour la chose publique, au contraire même. Mais une frustration devant l’absence de prise en compte des situations d’injustice, le sentiment aussi que les vraies préoccupations ne sont pas traitées. 

Législatives 2022 : « L’atonie de la campagne a pavé le chemin de l’abstention d’aujourd’hui »

L’Assemblée nationale n’a pas pour principal objectif d’être un échantillon représentatif des opinions politiques, mais d’abord un organe démocratique de délibération et de décision. Crise du système éducatif, mal-être des hôpitaux, délitement des services publics, crise écologique : les sujets ne manquent pas sur lesquels les citoyens attendent propositions et mesures concrètes. De ce point de vue, la stratégie d’Emmanuel Macron de ne surtout pas dévoiler de programme avant ce scrutin n’a pas aidé. Si le président s’abstient, pourquoi les électeurs n’en feraient-ils pas autant ?

Législatives 2022 : au premier tour, les électeurs entre hésitation et désillusion

Isabelle de Gaulmyn

4 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :