Aller au contenu principal

«POURQUOI IL FAUT RÉFORMER D’URGENCE LE RSA»

LE RSA PLOMBÉ ?

C’était le titre de l’un de nos publications : https://metahodos.fr/2022/06/18/limpact-du-rsa-plombe-par-le-non-recours-et-des-faiblesses-dans-laccompagnement/

VOIR D’AUTRES PUBLICATIONS DE METAHODOS :

Revenu Universel d’Activité: La réforme promise a-t-elle un … https://metahodos.fr › 2021/02/06 › revenu-universel-d… En soustrayant les 76 milliards de l’impôt sur le revenu actuel (le financement de l’État doit rester le même), il resterait 221 milliards d’euros pour le RSA …

6 févr. 2021 — Le projet est ambitieux. Il prévoit de fusionner le revenu de solidarité active (RSA), les aides au logement, mais aussi la prime d’activité, …
RAPPORT SUR LA PAUVRETÉ : DES INSUFFISANCES …https://metahodos.fr › 2022/07/25 › le-comite-devaluati…

6 janv. 2022 — (2 videos, 1 article) https://metahodos.fr/2021/12/02/retour-sur-la- … le revenu de solidarité active (RSA), la prime d’activité et les …
E. MACRON REDONNE PAROLE SUR LA FUSION … – metahodoshttps://metahodos.fr › 2022/01/09 › emmanuel-macron…

En fusionnant le RSA, la prime d’activité et les APL, nous pourrions sortir des centaines de milliers de personnes de la pauvreté ».
Le revenu universel: Ses lourdes conséquences fiscales – metahodoshttps://metahodos.fr › 2020/12/22

En soustrayant les 76 milliards de l’impôt sur le revenu actuel (le financement de l’État doit rester le même), il resterait 221 milliards d’euros pour le RSA …
Délibération parlementaire et « autoritarisme … – metahodos.frhttps://metahodos.fr › 2022/06/19 › contre-lautoritaris…

LA FRAUDE AUX PRESTATIONS SOCIALES. COUR DES … https://metahodos.fr › 2021/09/29 › republication-de-re…29 sept. 2021 — Le Sénat veut aller plus loin. https://metahodos.fr/2021/03/10/face-a-la- … En 2018, les CAF ont versé à tort, de manière définitive, …

Le RSA, qui coûte 11 milliards par an, souffre encore de plusieurs lacunes dont un suivi défaillant des allocataires par les départements, qui se coordonnent mal avec Pôle emploi.

ARTICLE Extrait

PIERRE CAHUC, PROFESSEUR À SCIENCES-PO PARIS

Le dispositif, qui coûte 11 milliards par an, souffre encore de plusieurs lacunes dont un suivi défaillant des allocataires par les départements, qui se coordonnent mal avec Pôle emploi.

Le débat autour du revenu de solidarité active (RSA), qui bénéficie à 2 millions de foyers, est revenu au premier plan depuis la campagne présidentielle. Emmanuel Macron a annoncé qu’il voulait assujettir les bénéficiaires à 15-20 heures d’activité obligatoire par semaine. Cette proposition intervient peu après la publication d’un rapport critique de la Cour des comptes sur le dispositif, qui coûte 11 milliards d’euros par an. Certes, les magistrats soulignent que le RSA a permis de sortir de nombreux ménages de la pauvreté et de renforcer les incitations financières à la reprise d’activité, en supprimant ce que les économistes appellent des « trappes à pauvreté ».

Mais le RSA cumule plusieurs lacunes. D’une part, 30% des personnes qui sont éligibles n’y ont pas recours. D’autre part, la logique des « droits » et « devoirs » a été largement dévoyée, notamment en raison de la défaillance du suivi et de l’accompagnement des allocataires. Par conséquent, l’accès à l’emploi reste très difficile.

Il est clair que l’obligation d’activité ne pourrait être appliquée à tous les bénéficiaires du RSA. Cela coûterait trop cher et une partie d’entre eux, qui subissent des contraintes sociales ou sanitaires, ne pourraient s’y plier.

3 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :