Aller au contenu principal

EXTRAITS DU LIVRE « SUSPENDU » DE GUILLAUME MEURICE – SUITE ET DOSSIER CENSURE – MISE À JOUR

« Son livre suspendu, Guillaume Meurice réagit : « C’est un signal inquiétant envoyé au monde de l’édition » »

Écrit Bibliobs qui poursuit :

« Coécrit par l’humoriste Guillaume Meurice et Nathalie Gendrot, « le Fin mot de l’histoire en 200 expressions » se moquait de Vincent Bolloré. Sa publication, prévue le 29 septembre, a été suspendue au dernier moment par Editis, propriété de Bolloré.

« On en rirait presque. Tout dans cette histoire est ubuesque. Hier soir, mardi 13 septembre, Guillaume Meurice reçoit un coup de fil de son éditeur Charles Bimbenet. Coup de théâtre – et de massue : le livre sur lequel l’humoriste travaille avec l’écrivaine et metteuse en scène Nathalie Gendrot depuis plusieurs mois est suspendu. L’ouvrage intitulé « le Fin mot de l’histoire en 200 expressions », réactualisation d’expressions issues de l’histoire française, devait paraître le 29 septembre, aux éditions Le Robert, propriété du groupe Editis, donc de Vincent Bolloré, avec un tirage de 8 000 exemplaires. Les coauteurs auraient dû signer les service de presse demain. Ils n’ont plus qu’à ranger leur stylo.Le livre que vous ne lirez peut-être jamais. (DR)

« Comme l’a dévoilé la journaliste Ariane Chemin, dans « le Monde », le motif officiel de cette suspension est la présence de sept passages « susceptibles de donner lieu à contentieux ». D’après la porte-parole d’Editis que nous avons contactée, les équipes juridiques de la maison ainsi que des avocats extérieurs auraient signalé les passages litigieux dès le mois de juin. Parmi les entrées jugées problématiques, il y avait celles-ci : « De la chair à canon. Exemple : un livreur Deliveroo dans l’actuelle guerre économique. » Ou : « Faire l’école buissonnière. A ne pas confondre avec faire le ministère buissonnier, qui est le fait de laisser l’école se dégrader et les profs devenir “influenceur Lexomil”. » »

…/…

LIBÉRATION ÉCRIT :

« Cet épisode intervient en plein contexte agité dans la galaxie Bolloré. Alors que Vivendi a finalement décidé de céder sa filiale Editis acquise en 2018, afin de mettre la main sur la prestigieuse maison Hachette, la nomination d’Isabelle Saporta à la tête des éditions Fayard, ses nombreux gages donnés à Vincent Bolloré, ses propos peu diplomatiques, voire carrément hasardeux de la part d’une éditrice censée choyer son écurie, ont provoqué la fuite de plusieurs plumes importantes de Fayard cet été : l’essayiste Jacques Attali, le sociologue Frédéric Lenoir, la romancière Virginie Grimaldi, les philosophes Alain Badiou et Barbara Cassin, la journaliste Anne Nivat ou encore Victor Castanet, auteur des Fossoyeurs, le livre à l’origine du scandale Orpea. »

EXTRAITS EXCLUSIFS

Dans le prolongement de notre publication d’hier, une de nos lectrice nous propose de parler de l’article de Valeurs actuelles qui révèle des extraits exclusifs du livre de Guillaume Meurice, le chroniqueur “humoriste” de France Inter.

PUBLICATION D’HIER : CENSURE ? SUSPENSION DE LA PARUTION D’UN LIVRE https://metahodos.fr/2022/09/26/censure-suspension-fe-la-parution-dun-livre/

NOTRE DOSSIER :

CENSURE OU … « SUSPENSION », « DÉPUBLICATION », « RÉÉCRITURE  » « RETRAIT », « DÉPART « , « SUPPRESSION », « PRESSIONS », « MODÉRATION « …

1. Le livre de Guillaume Meurice a-t-il été censuré ; ou seulement « suspendu » de la diffusion ?

VOIR L’ARTICLE CI CONTRE

2. L’Elysée et Le Monde ont ils censuré un article d’un chercheur ; ou seulement « dépublié » avec une demande de « réécriture » ?

VOIR NOS PUBLICATIONS :

CENSURE AU SOMMET DE L’ÉTAT ? : « LE MONDE » REGULÉ PAR L’ÉLYSÉE SUR L’ALGÉRIE – DOSSIER https://metahodos.fr/2022/09/05/censure-au-sommet-de-letat-le-monde-regule-par-lelysee-sur-lalgerie-dossier/ ENTRE « CRIME CONTRE L’HUMANITÉ » ET « HISTOIRE D’AMOUR » – UN ACCORD AVEC L’ALGÉRIE DIFFICILE A ÉCRIRE https://metahodos.fr/2022/08/27/entre-crime-contre-lhumanite-et-histoire-damour-un-accord-avec-lalgerie-difficile-a-ecrire/

3. Autre affaire de maitrise ( ou censure ? ) de l’édition et de la publication : le « départ » de l’éditrice Sophie de Closets

Hachette Livre annonçait jeudi 24 mars le « départ » de l’éditrice Sophie de Closets de la tête de Fayard, l’une des grandes maisons du groupe, numéro un français du secteur, propriété de Lagardère et dont Editis (Vivendi) entend prendre le contrôle.

VOIR NOS PUBLICATIONS :

« POURQUOI LE DÉPART DE SOPHIE DE CLOSET FAIT PARLER DE SARKOZY ?  » https://metahodos.fr/2022/03/25/pourquoi-le-depart-de-sophie-de-closets-fait-parler-de-sarkozyCE QU’UN ANCIEN PRÉSIDENT NE DEVRAIT PAS FAIRE ? « Vous savez que c’est Arnaud Lagardère, votre patron ? »https://metahodos.fr/2022/03/23/ce-quun-ancien-president-ne-devrait-pas-faire-vous-savez-que-cest-arnaud-lagardere-votre-patron/

4. Des « suppressions », mais pas de censure selon Amazon dans l’affaire du livre de Veran.

« Amazon a bien supprimé des avis négatifs sur le livre d’Olivier Véran », rapporte Europe 1 qui poursuit :

« Des suppressions qui ne passent pas inaperçues. Quelques jours après la sortie du livre de l’ex-ministre de la Santé et des Solidarités Olivier Véran, sur son vécu de la crise du coronavirus, les internautes ont remarqué un drôle de manège sur la page Amazon permettant d’acheter Par-delà les vagues. Captures d’écrans à l’appui, ils rapportent que les commentaires négatifs ont été supprimés pour ne laisser que les commentaires élogieux, qui donnent par la note maximale à l’ouvrage, 5 étoiles. Toujours selon les captures d’écran, il n’est resté à un moment que deux évaluations sur la plateforme.

« Contacté par plusieurs médias à ce sujet, Amazon confirme alors la suppression de certains commentaires, tous négatifs, précise franceinfo. Pour autant, le géant de la vente en ligne se défend de toute forme de censure et avance avoir simplement appliqué sa politique de modération habituelle. « Nous disposons de politiques strictes en matière de faux avis et retirons proactivement les commentaires qui enfreignent ces règles, dans le but de garantir la meilleure expérience d’achat possible », explique ainsi la plateforme. »

5. « Pressions » ou censure : les coulisses des grands médias – Aude Lancelin

Titre Les Crises le 4.juin.2022 sous la plume d’Olivier Berruyer, qui écrit:

« Aude LANCELIN est journaliste. Après un long parcours dans les grands médias (notamment comme ex-directrice adjointe de L’Obs puis de Marianne) elle a fondé le média indépendant QG. Elle a tiré de sa longue expérience la conviction que plus rien de décisif ne pouvait être accompli dans des endroits abîmés par le pouvoir, les intérêts industriels privés, ou les agendas politiques secrets. Comment lutter contre la toute-puissance des médias de masse qui façonnent l’opinion et orientent les choix politiques ? C’est ce que l’on va voir, dans cet entretien par Olivier Berruyer pour Élucid ! »

VOIR LA VIDEO :

PRESSIONS, CENSURE : LES COULISSES DES GRANDS MÉDIAS – Aude Lancelin https://www.les-crises.fr/pression-censure-et-soumission-le-declin-des-grands-medias-aude-lancelin/

6. Le journaliste Bruno Jeudy « quitte » « Paris Match » après la « une » controversée

Début juillet, la rédaction de l’hebdomadaire avait fustigé le choix de la direction de consacrer la « une » de l’hebdomadaire au cardinal ultraconservateur Robert Sarah. La SDJ s’était indignée de ce choix, qualifié d’« ingérence » du groupe Lagardère, dans l’orbite depuis l’an dernier du groupe Vivendi, lui-même contrôlé par le milliardaire conservateur Vincent Bolloré. Lire aussi :Derrière la « une » de « Paris Match » sur le cardinal Sarah, l’ombre de Vincent Bolloré

La rédaction en chef du magazine – dont Bruno Jeudy – avait tenté le jour du bouclage « de convaincre la direction du groupe Lagardère de revenir sur son choix de “une”. Malheureusement sans succès », avait à l’époque déclaré la SDJ.

7. « Modération » ou censure par les réseaux sociaux

VOIR NOS PUBLICATIONS :

Liberté d’expression et réseaux sociaux https://metahodos.fr/2020/06/18/liberte-dexpression-et-reseaux-sociaux/ MODÉRATION DES MÉDIAS SOCIAUX : LE DOUBLE ENJEU DU CONTRÔLE DÉMOCRATIQUE ET DE LA TRANSPARENCE. https://metahodos.fr/2021/08/26/moderation-automatisee-le-double-enjeu-du-controle-democratique-et-de-la-transparence/

ARTICLE

Figaro, Valls, BFM, Napoléon : quelques extraits du livre (censuré) de Guillaume Meurice…

Par Jules Torres Publié le 22 septembre 2022

Le livre de l’“humoriste” de France Inter verra-t-il le jour ? Fin septembre, les éditions Le Robert (propriété du groupe Editis) devaient publier le nouveau dictionnaire humoristique de Guillaume Meurice, intitulé le Fin Mot de l’histoire de France en 200 expressions .

Il y a quelques jours, la directrice générale d’Editis a annoncé la suspension du projet. Sept passages du livre seraient susceptibles de donner lieu à un contentieux. Notamment un sur Vincent Bolloré, cité dans la définition de « Faire long feu : expression remplacée aujourd’hui par “Révéler sur Canal Plus les malversations de Vincent Bolloré” ».

D’autres expressions ont fini par poser problème au service juridique. 

Le Monde nous promettait pourtant un « livre rigolo »Valeurs actuelles s’en est procuré quelques extraits. Chacun se fera une idée de la qualité des blagues. Petite sélection pêle-mêle. « Que d’eau, que d’eau ! Le saviez-vous ? Un humain est composé de 65 % d’eau, principalement stockée dans le cerveau chez les lecteurs du Figaro » « Avoir maille à partir : “T’as pas de la maille ?” étant l’expression favorite des punks à chiens devant un Monoprix et de Valérie Pécresse après une campagne présidentielle ». Parfois, M. Meurice a des éclairs de génie : « Casser sa pipe : rappelons que les meilleures pipes viennent de Saint-Claude dans le Jura, et de la rédaction de BFM TV quand un ministre y est reçu » « Défendre son pré carré : exemple, les échecs sont le pré carré de Gary Kasparov et de Manuel Valls ».

Puis le politiquement correct refait surface… 

« Un coup de Trafalgar : on doit à Napoléon Ier d’autres expressions comme “Du haut de ces pyramides, quarante siècles d’histoire vous contemplent” ou encore “Oups, j’ai rétabli l’esclavage” » « De France et de Navarre : “On n’est plus chez nous !”, hurlent souvent les pourfendeurs du multiculturalisme sur un réseau social américain depuis un smartphone fabriqué en Chine ». Le chroniqueur de France Inter ne pouvait pas s’empêcher de citer votre hebdomadaire préféré : « Avoir le béguin : les histoires de femmes voilées remontent donc aux confins de la civilisation, avant même l’invention de Valeurs actuelles ».

2 réponses »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :